Des pro­duc­teurs à la fête

L'Orne Combattante (FL) - - BRIOUZE ET SON PAYS -

La Fête de la bio nor­mande s’est in­vi­tée à Saint-Hi­laire-de-Briouze les 24 et 25 juin. Cette 19e édi­tion avait pour but de faire dé­cou­vrir aux vi­si­teurs toutes les va­riantes de la bio­di­ver­si­té.

Les ex­po­sants ve­nant de toute la France ont ex­pli­qué leur mé­tier et le bien fait du bio tout au long du week-end de­vant un pu­blic nom­breux. Qu’il soit ins­tal­lé par vo­ca­tion ou en re­con­ver­sion cha­cun a pré­sen­té sa fa­çon de tra­vailler se­lon son do­maine : dans les champs, la nour­ri­ture, les vê­te­ments, les huiles, crèmes, etc. Il y en avait pour tous les goûts.

An­cien ma­rin de­ve­nu ven­deur d’épices

Vincent De­chatre qui vient de Nantes et an­cien ma­rin, vend des épices et du thé de­puis sept ans. C’est en voya­geant qu’il a dé­cou­vert toutes les sa­veurs des épices avec des cri­tères de conser­va­tions to­ta­le­ment dif­fé­rents du monde in­dus­triel qui sté­ri­lise ma­jo­ri­tai­re­ment en io­dant alors qu’en bio vrac, la sté­ri­li­sa­tion s’ef­fec­tue à la va­peur. « Pour moi, l’in­té­rêt c’est aus­si de créer cer­tains mé­langes, ce qui plaît beau­coup. » Le Nan­tais se dé­place dans toute la France et même en Bel­gique pour par­ti­ci­per aux sa­lons consa­crés au bio. « Les clients peuvent éga­le­ment com­man­der sur in­ter­net même pour un sa­chet ».

Vitrine lo­cale

Cette fête de la bio à Saint-Hi­laire re­pré­sente une belle vitrine pour ces ex­po­sants à l’image de Vir­gi­nie Da­niaud qui exerce à la Car­neille. De­puis 5 ans, dans l’an­cien pres­by­tère, elle cultive sur 2 500 m2 des plantes mé­di­ci­nales qu’elle trans­forme en huiles es­sen­tielles, baumes, tein­ture mère et ti­sanes tout au long de l’an­née. « Je vends sur le mar­ché de Con­dé-sur-Noi­reau le jeu­di ma­tin et à Fa­laise le sa­me­di ma­tin ou chez moi di­rec­te­ment sur ren­dez-vous. » Vir­gi­nie a éga­le­ment créé une as­so­cia­tion qui tra­vaille à va­lo­ri­ser la san­té na­tu­relle. Elle pro­pose des ani­ma­tions, des ate­liers d’ini­tia­tion d’her­bo­ris­te­rie, du yo­ga, tout est en rap­port avec le bien être.

Les gour­mands ont pu dé­gus­ter les pains bio, les fro­mages dont ceux de l’en­tre­prise lo­cale « Gillot » pré­sente sur le site pour pré­sen­ter toute la gamme bio.

La so­li­da­ri­té pay­sanne

Cé­cile Raous et Cé­dric Vincent sont ins­tal­lés de­puis 2013 à La Lande de Goult à « la chè­vre­rie de la tui­le­rie ». Le couple qui n’est pas is­su du monde agri­cole a su sai­sir l’op­por­tu­ni­té et dé­cou­vrir les joies du mi­lieu. « Ce choix de vie et de convic­tion mi­li­tante nous amène à être de plus en plus dans les fermes de nos co­pains qui nous ont beau­coup ai­dés. Nous avons fait notre for­ma­tion agri­cole pour voir si nous al­lions te­nir le coup et si ce­la nous plai­sait vrai­ment et du coup, c’est fait en trois ans 1 an pour la for­ma­tion, 1 an à tra­vailler dans dif­fé­rentes fermes et 1 an de par­rai­nage. On est éle­veur, on fa­brique et l ’on vend nous avons trois mé­tiers en un, on fait aus­si beau­coup de for­ma­tions avec agro­bio. On tra­vaille vrai­ment en res­pec­tant le cycle de nos chèvres on ne fait pas de fro­mage l’hi­ver on res­taure les bâ­ti­ments, les haies, la clô­ture ».

De nom­breuses autres ani­ma­tions ont été pro­gram­mées tout au long de ce riche week-end.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.