Un Flé­rien ra­vive la Flamme de l’Arc de triomphe

L'Orne Combattante (FL) - - FLERS ET SON PAYS - P.G.

Jo­seph Lher­mite porte fiè­re­ment le dra­peau. L’an­cien gar­dien en chef d’un ca­ra­va­ning pri­vé en Seine-et-Marne est ani­mé par la pas­sion mi­li­taire de­puis son ser­vice. L’homme de 77 ans a ser­vi pen­dant trois an­nées du­rant la guerre d’Al­gé­rie. Ha­bi­té par les sou­ve­nirs, la trace et l’his­toire vé­cue au sein du ré­gi­ment de 2e in­fan­te­rie ma­rine ne le quittent plus. « Pour moi, l’ar­mée, c’est mon dada. C’est spé­cial, mais j’aime l’ar­mée » confie-t-il.

C’est en 1985, dans le cadre du tra­vail, qu’il ren­contre un membre du Sou­ve­nir fran­çais. De­puis, il of­fi­cie comme por­te­dra­peau lors de di­verses cé­ré­mo­nies. Le Man­chot d’ori­gine, ar­ri­vé il y a dé­sor­mais presque deux dé­cen­nies à Flers, a vé­cu un évé­ne­ment qui res­te­ra à ja­mais gra­vé dans sa mé­moire. Alors qu’il pas­sait quelques jours en fa­mille à Pa­ris, Jo­seph Lher­mite se dé­cide à al­ler « faire un tour un tour à l’Arc de triomphe », comme il a l’ha­bi­tude de faire lors­qu’il se rend à la ca­pi­tale.

Ac­com­pa­gné par son fils et pe­tit-fils, l’an­cien com­bat­tant croise, près de ce lieu hau­te­ment sym­bo­lique pour lui, une connais­sance. Là, il de­mande s’il peut pas­ser les bar­rières de sé­cu­ri­té, de ma­nière à voir de plus près la cé­ré­mo­nie quo­ti­dienne qui se dé­roule aux abords de l’ave­nue Hoche. Les of­fi­ciels pré­sents sur place lui donnent l’au­to­ri­sa­tion de pé­né­trer sur les lieux.

« C’était im­pres­sion­nant »

La sur­prise et la joie l’em­portent sur l’homme ; il se voit confier la tâche d’al­lu­mer la cé­lèbre Flamme. Sous les sons des tam­bours dis­til­lés par la garde ré­pu­bli­caine, le Flé­rien d’adop­tion se voit re­mettre une « sorte d’épée », ou­til lui per­met­tant d’em­bra­ser la Flamme. « J’al­lais là-bas en vi­si­teur, je ne pen­sais pas ren­trer dans l’Arc, et en­core moins al­lu­mé la Flamme. J’avais juste de­man­dé pour être à l’in­té­rieur » s’étonne-t-il, avant d’ajou­ter : « pour une sur­prise, c’est une sur­prise ! J’étais seul à al­lu­mer la Flamme, c’était im­pres­sion­nant ! ».

Nul doute que pour ce pas­sion­né, cet épi­sode res­te­ra à ja­mais ins­crit dans sa mé­moire, ve­nant, en quelque sorte, ponc­tuer de la plus belle des ma­nières les an­nées de ser­vice et de dé­voue­ment.

Jo­seph Lher­mite (au centre) a eu l’hon­neur d’al­lu­mer la Flamme.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.