Le pré­sident Di­dier Ruis­sel do­mine l’Eu­rope

Flers bow­ling im­pact, a été créé il y a dix ans par Di­dier Ruis­sel et ses amis. Le FBI a très vite grim­pé dans la hié­rar­chie des com­pé­ti­tions ré­gio­nales.

L'Orne Combattante (FL) - - SPORTS -

Le bow­ling ce n’est pas seu­le­ment un loi­sir, c’est aus­si un sport avec ses com­pé­ti­tions, ré­gio­nales, na­tio­nales et in­ter­na­tio­nales. Flers-bow­ling im­pact (le FBI à ne pas confondre avec le Fe­de­ral Bu­reau of In­ves­ti­ga­tion des États-Unis) a été créé il y a dix ans par Di­dier Ruis­sel. Il com­pre­nait à l’époque 20 li­cen­ciés. En 2017, il compte 35 membres dont six jeunes (4 gar­çons - 2 filles) âgés de 13 à 18 ans, et Di­dier Ruis­sel oc­cupe le poste de pré­sident.

Cette an­née est as­sez ex­cep­tion­nelle pour le FBI puisque son pré­sident vient de dé­cro­cher le titre de cham­pion d’Eu­rope in­di­vi­duel vé­té­rans 1 (50-58 ans) à l’Eu­ro­pean se­nior bow­ling cham­pion­ship (ESBC) à Du­blin. Une belle consé­cra­tion pour le pré­sident du club qui s’est tou­jours in­ves­ti à fond pour le dé­ve­lop­pe­ment de la dis­ci­pline à Flers.

« Il faut dire que les pro­prié­taires du bow­ling nous ont tou­jours ai­dés que ce soit l’an­cien, Joël Au­ge­reau ou le nou­veau, Jean-Fran­çois Gi­gan. Ils nous ont tou­jours bien ac­cueillis pour nous oc­troyer des cré­neaux d’en­traî­ne­ment à rai­son de 5 heures la se­maine : 2 h, le mer­cre­di et le sa­me­di ma­tin et 1 h, le jeu­di. C’est un fac­teur im­por­tant aux bons ré­sul­tats du FBI ! »

Il faut dire que, outre le titre eu­ro­péen de Di­dier Ruis­sel, cette sai­son, trois des six jeunes ont par­ti­ci­pé à la fi­nale du cham­pion­nat de France après s’être qua­li­fiés au cham­pion­nat ré­gio­nal et à l’in­ter­ré­gio­nal où ils étaient cinq à concou­rir.

Une vice-cham­pionne de France

Dans la fi­nale na­tio­nale, à Cler­mont-Fer­rand, le ju­nior, En­zo Bour­don, s’est clas­sé 11e tan­dis que le mi­nime, Ma­théo So­ret, est 16e. La meilleure per­for­mance est pour Lou-Ann So­ret qui est vice-cham­pionne de France ca­dette à l’is­sue d’une fi­nale très re­le­vée. Elle pro­gresse chaque an­née puisque l’an der­nier, elle était 3e.

Membre du col­lec­tif France elle es­père une qua­li­fi­ca­tion au cham­pion­nat d’Eu­rope qui se dé­rou­le­ra au Da­ne­mark dans le pre­mier se­mestre de l’an­née 2018.

Ac­tuel­le­ment, cinq à six jeunes, pas en­core li­cen­ciés, s’entraînent chaque sa­me­di avec le FBI qui es­père en re­cru­ter quelques-uns pour la sai­son pro­chaine.

Au ni­veau ré­gio­nal, le FBI est le mieux re­pré­sen­té sur l’en­semble des huit clubs de l’ex-Basse-Nor­man­die au cham­pion­nat de France au nombre des jeunes de moins de 18 ans.

Le Flers bow­ling im­pact est ou­vert à toutes et tous à par­tir de 10 ans jus­qu’à plus de 65 ans. Il compte deux équipes : une homme qui évo­lue en na­tio­nal 3 et une femme, qui était aus­si au même ni­veau na­tio­nal de­puis 2 sai­sons mais qui va re­des­cendre en ré­gio­nal en 2017/2018 avec l’es­poir de ra­pi­de­ment re­mon­ter la sai­son sui­vante. Les équipes re­groupent tous les joueurs du club, jeunes et se­niors.

Le coût de la li­cence et l’adhé­sion au club est de 85 € par an pour les se­niors et de 30 € pour les moins de 18 ans. Contact et ren­sei­gne­ment au­près de Di­dier Ruis­sel, au 06.64.05.34.39.

Di­dier Ruis­sel re­vient sur sa com­pé­ti­tion à l’ESBC de Du­blin où, pour sa pre­mière par­ti­ci­pa­tion à ce ni­veau in­ter­na­tio­nal, il a dis­pu­té deux com­pé­ti­tions. Une par équipes et l’autre en in­di­vi­duel qu’il a ga­gné.

Mon­tée en puis­sance

Ce cham­pion­nat d’Eu­rope des vé­té­rans a ras­sem­blé 24 na­tions du 24 juin au 1er juillet, soit près de 1.000 concur­rents ré­par­tis en trois ca­té­go­ries V1 (50-58 ans) ; V2 (59-65 ans) et V3 (66 ans et plus).

Après la com­pé­ti­tion par équipes qui lui a ser­vi de mon­tée en puis­sance, le Flé­rien a sen­ti au fil de l’en­chaî­ne­ment des par­ties qu’il pou­vait ob­te­nir un ex­cellent ré­sul­tat in­di­vi­duel.

« Pour bien me clas­ser, je sa­vais qu’il fal­lait que je vise une moyenne de 220/230 points par par­tie. Dès mes pre­mières boules de ca­lage, j’avais dé­jà de très bonnes sen­sa­tions avec des strikes im­mé­diats. La pre­mière par­tie a confir­mé cette bonne forme avec 225, 238 et 241 points. J’étais alors sou­te­nu par de nom­breux joueurs, et pas uni­que­ment des Fran­çais. »

Tout n’a pas été aus­si simple car dans la deuxième par­tie, le Flé­rien a connu une baisse de ré­gime mais il s’est vite re­pris pour re­par­tir de l’avant.

« J’ai en­chaî­né 8 strikes qui m’ont per­mis de re­mon­ter. La der­nière par­tie j’ai ter­mi­né à 215 pts. Il a fal­lu at­tendre la fin de jour­née pour connaître la dé­li­vrance. Ré­sul­tat : 21 quilles d’avance sur le deuxième un autre Fran­çais, le Pa­ri­sien Yves Strobbe, un ha­bi­tué de ces com­pé­ti­tions in­ter­na­tio­nales avec un titre de cham­pion du monde 2016, à Las Ve­gas. » Guy Val­lée

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.