Des élus ac­tuels sol­li­ci­tés pour la liste

L'Orne Combattante (FL) - - CONDÉ -

Va­lé­rie Des­quesne se­ra donc tête de liste d’une équipe sans éti­quette po­li­tique comme lors des élec­tions dé­par­te­men­tales en 2015. Pour le mo­ment, l’équipe n’est pas en­core bou­clée mais elle al­lie­ra « ex­pé­rience et com­pé­tences ». Des élus de l’ac­tuel con­seil mu­ni­ci­pal ont été consul­tés. « Nous sommes en dis­cus­sions car il faut trou­ver un com­pro­mis avec les com­munes ru­rales. » La maire-ad­joint de Con­dé-en-Nor­man­die est éga­le­ment consciente que les pré­si­den­tielles et les lé­gis­la­tives ont mo­di­fié le pay­sage po­li­tique. « Il y a au­ra donc dans cette liste de nou­velles per­sonnes éga­le­ment. » Après Pa­trick Du­jar­din et Ca­the­rine De­shayes (voir OC du jeu­di 20 juillet), c’est au tour de Va­lé­rie Des­quesne de vou­loir bri­guer la mai­rie de Con­déen-Nor­man­die.

Pour­quoi vous en­ga­gez­vous ? Comment comp­tez­vous ras­sem­bler au­tour de votre pro­jet ?

Après plu­sieurs se­maines de ré­flexion, je sou­haite of­fi­cia­li­ser ma can­di­da­ture. C’est une aven­ture car ce n’était pas pré­vu au dé­part car nous de­vions consti­tuer une liste unique. Der­niè­re­ment, il y a eu cer­taines ten­sions qui ne passent pas (NDLR in­ci­dent entre Pas­cal Al­li­zard et Sa­muel La­haye). Ce­la m’a pous­sée à me lan­cer et à tra­vailler en toute trans­pa­rence et confiance.

Sur quelles qua­li­tés comp­tez-vous mi­ser ?

Au ser­vice de la col­lec­ti­vi­té, je mets toute mon éner­gie à dé­fendre notre com­mune nou­velle et à en faire la pro­mo­tion. Ma de­vise au Con­seil Dé­par­te­men­tal : « Con­dé ça bouge ». J’y suis conseillère de­puis deux ans. Je sais ce qu’im­pliquent les fi­nances dans la vie lo­cale. Je par­ti­cipe aux conseils d’ad­mi­nis­tra­tion des Eh­pad, col­lèges, Apaei (As­so­cia­tion des Pa­rents et Amis d’En­fants Ina­dap­tés). J’ai une belle vi­sion du territoire. Le dé­par­te­ment évo­lue et je suis au coeur du mou­ve­ment. Je sais éga­le­ment comment sont ob­te­nues les sub­ven­tions aux pro­jets. C’est un atout. Ma sen­si­bi­li­té fé­mi­nine ap­porte une vi­sion dif­fé­rente des su­jets et une mé­thode de ma­na­ge­ment ba­sée sur le res­pect, la confiance et le tra­vail d’équipe.

Quels sont les de votre liste ?

Tout d’abord dé­ve­lop­per la com­mune nou­velle, tout en res­pec­tant l’iden­ti­té des com­munes his­to­riques vé­ri­table forces de notre territoire. Nous tra­vaille­rons sur notre image et don­ne­rons une vé­ri­table iden­ti­té à Con­dé-en-Nor­man­die. Il y a éga­le­ment

ob­jec­tifs un gros tra­vail à faire sur la com­mu­ni­ca­tion. Il y a des ani­ma­tions et des évé­ne­ments ici. Il faut les va­lo­ri­ser. Tout comme la place de la com­mune nou­velle dans l’in­ter­com­mu­na­li­té De la Vire au Noi­reau. Son po­si­tion­ne­ment, au car­re­four des axes Caen, Flers, Vire doit de­ve­nir une force. Fai­sons de Con­déen-Nor­man­die, une com­mune dont nous se­rons fiers, tour­née vers l’ave­nir.

Vous avez été sol­li­ci­tée par Pa­trick Du­jar­din et Ca­the­rine De­shayes pour re­joindre leur liste. Pour­quoi avez-vous re­fu­sé ?

Oui j’ai été contac­tée mais j’ai dé­ci­dé de mon­ter ma propre liste pour les rai­sons in­vo­quées pré­cé­dem­ment.

Bon nombre d’élus et de conci­toyens me res­pectent et me font confiance. Ce­la me ren­force dans mon choix. Comme l’autre liste, nous tra­vaillons pour la com­mune. Il y a beau­coup à faire sur ce territoire mo­bile. Vous êtes conseillère dé­par­te­men­tale du can­ton de Con­dé-sur-Noi­reau, vi­ce­pre­si­dente aux fi­nances de la Vire au Noi­reau et maire-ad­joint de Con­déen-Nor­man­die. Comp­tez­vous aban­don­ner un de ces man­dats si vous êtes élue maire de Con­dé-enNor­man­die ?

Il n’y a rien d’illé­gal à les cu­mu­ler même si je sais que je vais être cri­ti­quée là-des­sus. Au Con­seil dé­par­te­men­tal, je ne suis qu’élue. Ce n’est pas la même charge de tra­vail que vice-pré­si­dente. A la Vire au Noi­reau, les opé­ra­tions bud­gé­taires sont le gros du tra­vail, après c’est plus calme. Avoir ces cas­quettes me per­met éga­le­ment de mieux com­prendre les dos­siers mais aus­si d’avoir une ra­pi­di­té d’exé­cu­tion. On ver­ra mais pour le mo­ment au­cun choix n’a été fait sur l’ave­nir de ces man­dats.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.