Les Bielles de Giel sur le cir­cuit de Spa en Bel­gique

L'Orne Combattante (FL) - - TINCHEBRAY ET SON PAYS -

Un spec­tacle in­at­ten­du at­ten­dait les clients sur le par­king de Car­re­four Mar­ket sa­me­di 22 juillet. Un élève et un pro­fes­seur du ly­cée de Giel pré­sen­taient la 2 CV qu’ils ont re­mise en condi­tion pour par­ti­ci­per aux 24 h de Spa.

« Nous sommes ici à Tinchebray, ex­pli­quaient Laurent et Ed­wige Cha­nat, pa­rents tin­che­brayens im­pli­qués dans le pro­jet, parce que cette branche mé­ca­nique du ly­cée de Giel est ori­gi­naire de Tinchebray. C’était le ly­cée l’Es­pé­rance qui avait lan­cé l’as­so­cia­tion de l’Es­pé­rance, celle-ci cour­rait avec une 205 GT. Par ailleurs, nous ex­po­sons le vé­hi­cule chez nos spon­sors ».

Bru­no La Sca­la était pro­fes­seur à l’Es­pé­rance avant de re­joindre le ly­cée de Giel où il en­seigne la construc­tion mé­ca­nique. Dans ce pro­jet, il est char­gé de la sé­cu­ri­té, mais il est éga­le­ment le tré­so­rier de l’as­so­cia­tion et pi­lote de la com­pé­ti­tion.

Le pro­jet a pour ob­jec­tif d’em­me­ner des jeunes en for­ma­tion vers le monde de la com­pé­ti­tion en fa­vo­ri­sant leur res­pon­sa­bi­li­sa­tion, leur au­to­no­mie et en dé­ve­lop­pant leurs com­pé­tences.

Se­lon le pro­fes­seur : « Ce cir­cuit, de par sa du­rée, est idéal pour nos jeunes. En 24 h, la voi­ture rentre toutes les deux heures au stand tech­nique. Ils sont plus oc­cu­pés qu’ils ne le se­raient sur un cir­cuit plus clas­sique. Cha­cun of­fi­cie dans son do­maine : ra­vi­taille­ment, as­sis­tance, mé­ca­nique ou in­ten­dance. Et puis ce cir­cuit d’un peu plus de 7 km est le plus beau d’Eu­rope, avec ses dé­ni­ve­lés. C’est un monde à part ».

Pour cette ex­pé­rience ex­tra­or­di­naire, les élèves de Giel ont re­mis une 2 CV en état, en amé­lio­rant ou en rem­pla­çant le mo­teur com­plet, la trans­mis­sion, les freins,…

Vingt per­sonnes se ren­dront à Spa : « En plus des pi­lotes, de l’équipe tech­nique, il y a l’in­ten­dance. Nous louons un gîte à quelques km du cir­cuit. Là-bas, des per­sonnes as­surent toute l’in­ten­dance, nous livrent des re­pas sur le cir­cuit ».

En 2016, le but avait été de ter­mi­ner la course. L’équipe des Bielles de Giel avait ter­mi­né 56e sur 77 équipes par­ti­ci­pantes. « Cette fois on fe­ra mieux, af­firme confiant Romain Cha­nat. Nous sommes la seule équipe qui vienne d’une école. Les autres sont des clubs de 2 CV, des pro­fes­sion­nels qui viennent de toute l’Eu­rope ».

Cette ac­tion a néan­moins un coût de 12 000 € mi­ni­mum. Les élèves font donc ap­pel à la gé­né­ro­si­té de tous.

Ren­sei­gne­ments : 02 33 67 99 00, les­biel­les­de­giel@gmail.com ou sur Fa­ce­book.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.