Une ran­don­née pour sen­si­bi­li­ser

L'Orne Combattante (FL) - - TINCHEBRAY ET SON PAYS -

Dans le cadre des Jeu­dis cu­rieux, une ran­don­née était pro­po­sée afin de dé­cou­vrir les zones hu­mides. La Rand’eau à Cha­nu d’en­vi­ron 5 km a eu lieu jeu­di 27 juillet.

Yo­han Her­man, ani­ma­teur du CPIE a ex­pli­qué à une qua­ran­taine de per­sonnes les ori­gines des la­voirs et des points d’eau sur la com­mune. « Notre pre­mier in­té­rêt est de mar­cher, mais nous dé­cou­vri­rons en­semble tous les points liés à l’eau, l’eau « in­vi­sible », les arbres, l’épu­ra­tion ou en­core sa qua­li­té ».

Les ran­don­neurs ont dé­cou­vert trois la­voirs sur leur cir­cuit « la proxi­mi­té de la­voirs in­dique sou­vent la proxi­mi­té d’une nais­sance de source. Il en existe beau­coup dans notre ré­gion, elle est très gra­ni­tique. Ce­ci est pro­pice à la créa­tion de sources ». Au­tre­fois, les ha­bi­tants uti­li­saient les dé­parts de sources pour construire des puits.

Le par­cours était par­se­mé de hêtres et de chênes : « ils ont un lien avec l’eau, leur pré­sence nous in­dique la proxi­mi­té d’eau. Ils ont d’énormes be­soins d’eau. Ces deux es­sences en consomment une di­zaine de litres par jour ».

Une pro­chaine ani­ma­tion sur le thème de l’eau au­ra lieu à Flers di­manche 6 août, à 15 h avec une bal­lade de 4 km au dé­part du châ­teau qui se­ra ani­mée par le CPIE des Col­lines nor­mandes. Yo­han Her­man pré­cise : « toutes ces ani­ma­tions sont fi­nan­cées par l’agence de l’eau Sei­neNor­man­die qui sou­haite sen­si­bi­li­ser et in­for­mer sur l’eau. Il y a quelques jours, une autre ani­ma­tion s’était dé­rou­lée à Ce­ri­sy-Belle-Etoile, elle trai­tait de la bio­di­ver­si­té. Au­jourd’hui à Cha­nu, c’est la qua­li­té de l’eau qui nous in­té­resse. À Flers, il s’agi­ra des liens tis­sés entre l’homme et l’eau ».

Le ren­dez-vous est fixé à 15 heures. « Mais il est obli­ga­toire de s’ins­crire à ces sor­ties gra­tuites rap­pelle Ly­die, char­gée d’ac­cueil tou­ris­tique de l’of­fice du tourisme, de nom­breuses per­sonnes viennent sans s’ins­crire, nous de­vons les re­fu­ser lorsque les vi­sites ont lieu à l’in­té­rieur. Il est sou­vent im­pos­sible d’avoir plus de 20 per­sonnes dans une même pièce. Lorsque la vi­site est à l’ex­té­rieur, il est im­pos­sible pour un groupe de plus de 20 per­sonnes d’en­tendre bien ce qu’ex­plique l’ani­ma­teur ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.