Char­lot mis en mu­sique par Oli­vier Sla­biak !

L'Orne Combattante (FL) - - LOISIRS -

L’as­so­cia­tion Fes­tiv’Art Pro­duc­tion pro­pose, de­puis 2011, une sai­son cultu­relle plu­ri­dis­ci­pli­naire et iti­né­rante en Suisse nor­mande. Mu­siques ac­tuelles, mu­sique clas­sique, spec­tacles vi­vants, dé­cou­verte du pa­tri­moine, ex­po­si­tions, et ate­liers ar­tis­tiques pé­da­go­giques sont au pro­gramme. Le 5 août, à Saint-Phil­bert-sur-Orne, c’est un ci­né-concert qui est à l’af­fiche, avec un ac­com­pa­gne­ment mu­si­cal en di­rect !

Fes­tiv’art pro­pose un for­mi­dable ci­né-concert avec la pro­jec­tion de 3 films muets de Char­lie Cha­plin, ac­com­pa­gnés au vio­lon par Oli­vier Sla­biak.

Oli­vier Sla­biak est 1er prix du Con­ser­va­toire royal de Bruxelles. Il a fon­dé en 1992, avec son frère, le groupe de mu­sique tzi­ganes et yid­dish : « Les Yeux Noirs », avec le­quel il en­re­gistre 8 al­bums. Lors de cette aven­ture au coeur de ses propres ra­cines juives d’Eu­rope de l’Est, il dé­ve­loppe son goût pour les so­no­ri­tés élec­tro­niques et mêle de plus en plus le ré­per­toire tra­di­tion­nel à l’uni­vers de la pop et de l’élec­tro-acous­tique.

Cet ef­fort de ré­ap­pro­pria­tion d’un ré­per­toire an­cien le pas­sionne : fu­sion­ner les sons et les uni­vers, ame­ner une ryth­mique mo­derne sur un air tra­di­tion­nel, un sample élec­tro­nique sur une mé­lo­die…

Pas­sion­né par la mu­sique à l’image, il com­pose aus­si pour le ci­né­ma et la té­lé­vi­sion.

Pro­gramme

Char­lot Mu­si­cien (The Va­ga­bond) - 1916. Du­rée : 34 mi­nutes.

Un vio­lo­niste fait la quête et bé­né­fi­cie des pièces des­ti­nées à une fan­fare qui vient de se pro­duire. Il s’en­fuit, et les mu­si­ciens de la fan­fare, fu­rieux, se lancent à sa pour­suite. Après leur avoir échap­pé, le vio­lo­niste se re­trouve dans une cam­pagne en­so­leillée où il ren­contre une jeune bo­hé­mienne dont la beau­té et la dé­tresse le fas­cinent…

L’Émi­grant (The im­mi­grant) - 1917. Du­rée : 25 mi­nutes.

Char­lie Cha­plin est sur un ba­teau avec d’autres im­mi­grés à des­ti­na­tion de New York. Pen­dant le voyage, il ren­contre une jeune femme qui s’oc­cupe de sa mère ma­lade. Cha­plin ar­rive à New York mais il n’a pas d’ar­gent ni de tra­vail. Il trouve une pièce par terre et dé­cide d’al­ler au res­tau­rant. Il y re­trouve la femme du ba­teau qui est très triste et l’on de­vine que sa mère est morte…

Char­lot Pa­tine (The Rink) - 1916. Du­rée : 24 mi­nutes.

Char­lot tra­vaille comme ser­veur dans un res­tau­rant mais pen­dant sa pause dé­jeu­ner, il va pa­ti­ner !

Aus­si mal­adroit qu’il soit comme ser­veur, il est in­croya­ble­ment gra­cieux sur des pa­tins à rou­lettes et sur la piste…

Le sa­me­di 5 août, à 19 h, site na­tu­rel de la Roche d’Oëtre, Es­pace Ga­le­rie, à Saint Phil­bert-sur-Orne. Tarif : 10 €.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.