Pour sa pre­mière édi­tion, les che­vaux de trait se­ront à l’hon­neur

L'Orne Combattante (FL) - - LOISIRS -

L’as­so­cia­tion pour la pro­mo­tion du che­val de trait en Suisse nor­mande pro­po­se­ra, le di­manche 6 août dès 10 h, plu­sieurs dé­mons­tra­tions de tra­vaux agri­coles an­ciens. Les fes­ti­vi­tés au­ront lieux à Saint-Lam­bert.

Me­ner un che­val aux tra­vaux agri­coles ou at­te­ler une ca­lèche ne re­pré­sentent au­cun mys­tère pour Da­niel Mo­rel, pré­sident de l’as­so­cia­tion et Mi­chel Paul, membre ac­tif. Ils ne ratent au­cune oc­ca­sion de faire le cô­cher pour se ba­la­der ou en­core faire des dé­mons­tra­tion. L’as­so­cia­tion compte 18 membres ac­tifs et une cin­quan­taine d’adhé­rents.

Que sont les che­vaux de trait ?

« Un che­val de trait est un che­val qui a les ca­pa­ci­tés à trac­ter une ca­lèche, des ma­té­riaux de toutes sortes et même des en­gins agri­coles an­ciens. C’est en gé­né­ral une race puis­sante et de grande taille » ex­plique Mi­chel Paul. La ma­jo­ri­té des races de trait n’exis­taient pas avant le XVIIIe siècle. L’uti­li­sa­tion des che­vaux de trait a évo­lué avec le pro­grès.

Dé­bour­rage des che­vaux ?

De­vant la mo­der­ni­sa­tion, le che­val de trait a été can­ton­né aux seuls tra­vaux agri­coles jus­qu’à l’ar­ri­vée du trac­teur agri­cole. Les che­vaux de trait ont ain­si dis­pa­ru. Ce­ci dit, des pas­sion­nés luttent pour pré­ser­ver les races comme les per­che­rons ou en­core le Cob Nor­mand ou Bre­tons.

« À par­tir de l’âge de 2 ou 3 ans, on peut com­men­cer à faire tra­vailler un che­val. Il faut comp­ter 6 mois à 1 an de pré­pa­ra­tion pour dé­bour­rer un che­val, c’est-à-dire ame­ner le che­val à ac­cep­ter une selle, un fi­let et un ca­va­lier ou à ac­cep­ter de trac­ter un vé­hi­cule (at­te­lage), et à com­prendre et exé­cu­ter des ordres de base. Une fois que le che­val a ac­cep­té ce­la, le dé­bour­rage est as­sez ra­pide, ça peut du­rer 4 mois pour que le che­val soit bien mis, bien dres­sé » ex­plique Mi­chel Paul.

Quelles dé­mons­tra­tions sont pré­sentes ?

« Tout d’abord nous pro­po­se­rons plu­sieurs dé­mons­tra­tions sur la jour­née. Nous al­lons at­te­ler une fau­cheu­se­lieuse des an­nées 1900, en­core en bon état. Elle se­ra trac­tée par deux che­vaux. Le pu­blic pour­ra ap­pré­cier le tra­vail élé­gant et pré­cieux des che­vaux et connaître les tech­niques an­ces­trales de la mois­son à l’an­cienne du fau­chage du blé, de l’orge et de l’avoine. En­suite, nous ma­ni­pu­le­rons la ger­bière à blé. En­suite la bat­teuse, ti­rée par un so­cié­té fran­çaise, ser­vi­ra à sé­pa­rer le grain et la paille » concluent Mi­chel Paul et Da­niel Mo­rel.

L’as­so­cia­tion pro­po­se­ra un re­pas cham­pêtre le mi­di (ta­rifs : 8€/en­fant, 12€/adulte). Au menu : en­trée de cru­di­tés, plat de grillades, fro­mage, des­sert et ca­fé. Ré­ser­va­tions au 02.31.79.63.61

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.