Le calme à la campagne

L'Orne Combattante (FL) - - FLERS ET SON PAYS -

À Flers, le cam­ping de la Fou­que­rie pro­pose 50 em­pla­ce­ments de cam­ping et trois mo­bile-homes à la lo­ca­tion sur un parc d’ 1,5 ha. Le cam­ping 3 étoiles est la­bel­li­sé Nor­man­die Tou­risme Qua­li­té, Cam­ping Qua­li­té et Ac­cueil Vé­lo et tra­vaille as­si­dû­ment pour ré­col­ter d’autres la­bels.

Du tra­vail toute l’an­née

De­puis 2009, Bap­tiste Pe­rier en est le gé­rant. Chaque an­née, il ac­cueille le pu­blic du 15 avril au 15 oc­tobre et s’oc­cupe des lo­ca­tions de mo­biles homes, qui eux, sont dis­po­nibles toute l’an­née. « Le tra­vail est dif­fé­rent au cours de l’an­née. En avril, les cam­peurs viennent seuls, en juin et septembre, ce sont les re­trai­tés alors que du­rant l’été ce sont ma­jo­ri­tai­re­ment des fa­milles ». La clien­tèle est fran­çaise à 80 % « il y a aus­si des Hol­lan­dais, des Belges et des An­glais ».

Les mois d’hi­ver per­mettent à Bap­tiste Pe­rier d’en­tre­te­nir le site, « il y a les arbres, les haies à tondre, l’en­tre­tien gé­né­ral. Je re­mets aus­si ré­gu­liè­re­ment à jour les guides très dé­taillés qui ré­per­to­rient ce qu’il ya à faire dans la ré­gion, je ré­per­to­rie les sites de Flers Ag­glo et les ani­ma­tions, les res­tau­rants et les com­merces utiles aux cam­peurs ».

Un job pas­sion­nant

Avant, Bap­tiste Pe­rier était pro­gram­ma­teur de com­mandes nu­mé­riques, « quand on pense que ce que l’on fait ne nous convient pas, il faut chan­ger. Ici j’ai trou­vé ce que je cher­chais, j’aime ce tra­vail et ne chan­ge­rais pour rien au monde. Je ne pour­rais plus sup­por­ter la pres­sion in­dus­trielle, je n’ai au­cun re­gret d’être ve­nu ici ».

Le jour de son ar­ri­vée, le cam­ping était com­plet pour la se­maine fé­dé­rale de cy­clo tou­risme, « c’était une sa­crée ex­pé­rience ! Je dé­bu­tais et j’avais plus de 200 per­sonnes à gé­rer. Quand ils sont par­tis, je n’avais qu’une hâte : re­com­men­cer ! »

Le calme à la campagne

Le calme est l’un des atouts ma­jeurs du site et lui confère une place par­ti­cu­lière : « il existe deux sortes de cam­ping en France, ceux de bord de mer et les autres. Nous, nous ga­ran­tis­sons le calme à 22 h. Nous avons même des clients ré­gu­liers de la ré­gion Caen­naise qui viennent se re­po­ser au calme quand ils sa­turent de l’agi­ta­tion ur­baine ».

Et les pe­tites at­ten­tions, qui rendent le sé­jour plus agréable. Le ma­tin, le gé­rant va cher­cher le pain pour le pe­tit-dé­jeu­ner « c’est juste un ser­vice que l’on rend, on s’était ren­du compte que les tou­ristes à vé­lo re­gret­taient par­fois de de­voir se rendre en ville pour ache­ter de quoi prendre leur pe­tit-dé­jeu­ner. Là, pour 5 €, ils ont un pe­tit-dé­jeu­ner com­plet ». Sur un ta­bleau, il ins­crit aus­si la mé­téo du jour, toutes les ani­ma­tions de Flers Ag­glo et les pro­mo­tions du ter­ri­toire pour la jour­née. Mais Bap­tiste Pe­rier ne compte pas s’ar­rê­ter en si bon che­min, « je dois tra­vailler pour le la­bel cam­ping qua­li­té, il est com­po­sé de 600 cri­tères, il est at­tri­bué tous les 3 ans ».

Le gé­rant ex­plique l’his­toire de la ré­gion et les in­con­tour­nables du coin.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.