Grande dis­tri­bu­tion et épi­ce­ries lo­cales

L'Orne Combattante (FL) - - TINCHEBRAY ET SON PAYS -

Au­jourd’hui, les pro­duits de la Laitière de la Motte sont ven­dus en Nor­man­die, mais aus­si dans le Nord, en ré­gion pa­ri­sienne et en Rhône Alpes « nous sommes ré­fé­ren­cés dans plu­sieurs grandes en­seignes de la grande dis­tri­bu­tion, de­puis 3 ans, nous li­vrons éga­le­ment les com­merces de proxi­mi­té, les épi­ce­ries lo­cales ».

Le cahier des charges des col­lec­ti­vi­tés et des écoles a évo­lué, re­cher­chant l’as­pect lo­cal de la pro­duc­tion et la qua­li­té « on four­nit les yaourts dans des écoles de Flers, Vas­sy et Tin­che­bray »

La Laitière de la Motte res­pecte les normes de tra­ça­bi­li­tés en vi­gueur « on garde des échan­tillons té­moins de tous les pro­duits jus­qu’à 15 jours au-de­là de la date li­mite de consom­ma­tion, nous avons au mi­ni­mum deux au­dits obli­ga­toires par an par les marques dis­tri­bu­trices et par les clients ».

Les nou­velles pro­duc­tions ont de­man­dé des ef­forts « on avait des com­pé­tences en in­terne, Jean-Bap­tiste Des­ra­mé tra­vaille ici, grâce à sa for­ma­tion laitière et ses es­sais, il nous a per­mis de dé­ve­lop­per le mar­ché du yaourt. Nous avons op­ti­mi­sé les ren­de­ments, cha­cun ici est po­ly­va­lent ».

La pe­tite vache sym­pa­thique a de belles heures de­vant elle, nul doute qu’elle oc­cu­pe­ra de plus en plus de place dans les rayons frais ! « on s’était de­man­dé s’il fal­lait faire évo­luer ce lo­go, trou­vé par mon père à ses dé­buts. Lorsque je me rends chez des clients en ré­gion pa­ri­sienne, par­fois, mon nom n’évoque rien, en re­vanche dès qu’ils aper­çoivent cette pe­tite vache, ils as­so­cient im­mé­dia­te­ment la marque ! »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.