De jeunes ci­néastes tournent des courts-mé­trages

Le gîte de la Va­lette ac­cueille du­rant l’été un centre de va­cance de Vieux-Con­dé, dans le Nord, proche de la fron­tière belge. Par­mi les ac­ti­vi­tés, le ci­né­ma.

L'Orne Combattante (FL) - - ATHIS ET SON PAYS -

Le centre de va­cance Cro­cla­vie, di­ri­gé Par Pas­cal Evrard, s’est ins­tal­lé pen­dant les va­cances d’été dans le gîte de la Va­lette, à Mé­nil-Hu­bert, du 11 au 28 juillet. Un groupe de 30 ado­les­cents est pré­sent.

« Nous cher­chons chaque an­née des en­droits pour nous ins­tal­ler. Ce n’est pas tou­jours fa­cile en cette pé­riode de l’an­née. Nos jeunes ados sont re­cru­tés sur toute la France. Cette an­née, nous sommes en Suisse Nor­mande, à Mé­nil-Hu­bert » pré­cise Pas­cal Evrard.

Dé­cors dans le gîte

Cro­cla­vie pro­pose toute l’an­née des cours de théâtre. De cette ac­ti­vi­té au ci­né­ma, il n’y a qu’un pas. C’est ain­si que le centre a ins­tal­lé son ate­lier ci­né­ma dans le gîte de la Va­lette où les jeunes en se­mi-au­to­no­mie écrivent les scé­na­rios et tournent à l’in­té­rieur du gîte en créant leurs propres dé­cors. Ils sont en­ca­drés par des ani­ma­teurs qui ont fait des écoles de ci­né­ma. En­suite, ils mettent en pra­tique les tech­niques de tour­nage en plon­gée et contre-plon­gée, rien ne leur échappe. En de­hors du nombre d’ac­teurs cos­tu­més pour la cir­cons­tance en fonc­tion du thème choi­si, ils sont à der­rière la ca­mé­ra et la réa­li­sa­tion.

« Nous res­tons sur place, car il n’y a pas de dé­pla­ce­ments pos­sibles, sauf à pied, in­siste le di­rec­teur. C’est ain­si que les jeunes qui font l’ac­ti­vi­té spor­tive à la base de loi­sirs de Pont-d’Ouilly vont à pied. Ils sont sur place en 20 mi­nutes », c’est as­sez pra­tique.

Seule dif­fi­cul­té, et de taille, c’est la connexion In­ter­net au gîte qui est as­sez dif­fi­cile. Un pro­blème pour les jeunes et leur en­ca­dre­ment. Cro­cla­vie pos­sède un site In­ter­net où ses courts­mé­trages sont dif­fu­sés via la plate-forme YouTube.

Mi­ni-fes­ti­val du ci­né­ma

Les ci­néastes dis­posent de ma­té­riel de base pour tour­ner leurs films genre Ca­non 610D. Par contre, pas de films tour­nés avec des Iphones qui sont presque pros­crits pen­dant le sé­jour. À Mé­nil-Hu­bert, ils ont pro­gram­mé le tour­nage de cinq courts-mé­trages. Par­mi les su­jets choi­sis, ce­lui du crash d’un avion dont ils ont re­cons­ti­tué l’in­té­rieur dans un cou­loir du gîte.

« On se dé­brouille avec notre propre ma­té­riel et on s’en sort bien quand même ! Le ci­né­ma at­tire beau­coup les jeunes et celles et ceux qui sont ici, sont de vé­ri­tables pas­sion­nés d’au­dio­vi­suel. Tous ont dé­jà une cer­taine culture du ci­né­ma » in­siste Pas­cal Evrard.

Il ar­rive même de tour­ner deux films dans la jour­née via trois groupes qui tournent des films dif­fé­rents de 5 à 10 mi­nutes cha­cun et qui sont ras­sem­blés en­suite.

Trois films qui s’en­chaînent font par­tie du pro­jet du sé­jour ci­né­ma qui com­porte une jour­née à thème avec un mi­ni­fes­ti­val avec dis­tri­bu­tion de sta­tuettes, ap­pe­lées Pas­cal. De­vi­nez pour­quoi ?

C’est le pen­dant des Cé­sars du ci­né­ma. Des mi­ni-sta­tuettes, genre pou­pées fé­mi­nines peintes cou­leur or sont re­mises aux ac­teurs. Guy Val­lée

Le groupe de jeunes de l’ate­lier ci­né­ma pré­sent à Mé­nil-Hu­bert.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.