Un Fer­tois écrit un livre sur son pas­sé de va­gue­mestre

Le fer­tois Ber­nard Bar­bé a ré­cem­ment écrit son pre­mier livre « Quand j’étais va­gue­mestre ». Un ré­cit qui re­trace des sou­ve­nirs et anec­dotes de vie du­rant son ser­vice mi­li­taire, entre le Ma­roc et l’Al­gé­rie.

L'Orne Combattante (FL) - - LA FERTÉ ET SON PAYS -

Ta­pis­sier pen­dant 50 ans à La Fer­té-Ma­cé, Ber­nard Bar­bé s’est lais­sé ten­ter par l’écri­ture. « De­puis que je suis à la re­traite, j’ai pour pro­jet d’écrire un livre. Mon en­tou­rage m’a vi­ve­ment en­cou­ra­gé à le faire. », confie-t-il. Si le Fer­tois a des sou­ve­nirs pré­cis de son pas­sé, l’écri­ture de son livre a pris en­vi­ron 15 ans. « Il y avait des pé­riodes sur les­quelles je me pen­chais, puis j’aban­don­nais pen­dant un cer­tain temps et je m’y re­met­tais. Fi­na­le­ment, en 2017, je me suis dit qu’il était temps de le sor­tir ». Et c’est fin mai que son ré­cit, dis­po­nible à la mai­son de la presse de La Fer­té-Ma­cé, a pris place sur les éta­gères.

Un pas­sé à l’ar­mée

À tra­vers son livre, Ber­nard Bar­bé a dé­ci­dé de ra­con­ter ses sou­ve­nirs et d’y par­ta­ger des anec­dotes, tristes, par­fois drôles. « En fai­sant mon ser­vice mi­li­taire, je me suis re­trou­vé va­gue­mestre dans un état-ma­jor de division. J’ai été chan­ceux, c’est une place as­sez pri­vi­lé­giée qui me plai­sait ». À l’ori­gine, il était ques­tion de nom­mer son livre « Les tri­bu­la­tions d’un va­gue­mestre », mais d’après lui, les mots « tri­bu­la­tion » comme « va­gue­mestre » d’ailleurs, ne par­laient pas à tous. Et d’après sa propre dé­fi­ni­tion « un va­gue­mestre, c’est une sorte de fac­teur à l’ar­mée ».

Une ex­pé­rience en­ri­chis­sante

Se­lon Ber­nard Bar­bé « le ha­sard et les cir­cons­tances ont vou­lu que je me re­trouve va­gue­mestre au Ma­roc puis en Al­gé­rie entre 1955 et 1957 » et pour­suit « De­puis ce poste, j’ai vé­cu et ob­ser­vé de nom­breux évé­ne­ments et si­tua­tions ». Au fi­nal et sans hé­si­ta­tion, il parle « d’une ex­pé­rience qu’il ne re­grette pas, sur le plan hu­main ». Le pas­sage qu’il es­time le plus in­té­res­sant ra­conte une ren­contre avec un an­cien com­bat­tant ma­ro­cain. « On s’est dé­cou­vert l’un et l’autre, c’était une ren­contre in­at­ten­due ». Une ren­contre qu’il juge très en­ri­chis­sante. En écri­vant le livre, le Fer­tois a bien veillé à ne pas créer de po­lé­miques, « l’Al­gé­rie est tou­jours un point très sen­sible, j’ai pe­sé mes mots. Je vou­lais sim­ple­ment re­trans­crire des sou­ve­nirs », pré­cise-t-il.

Avant toute chose, ce livre est pour lui une fa­çon de ra­con­ter les anec­dotes de va­gue­mestre telles qu’elles se sont pas­sées. « En écri­vant ce livre, je vou­lais par­ta­ger des sou­ve­nirs mar­quants. Des si­tua­tions par­fois pa­ra­doxales car on vi­vait les choses avec hu­mour, mais par­fois, c’était vrai­ment pé­nible », se re­mé­more-t-il.

Ar­chi­viste de na­ture, Ber­nard Bar­bé a bien conser­vé les pho­tos prises du­rant son sé­jour en Afrique du Nord et en a in­sé­ré quelques-unes dans le livre. « Je trouve que ça per­met de mettre des images sur des mots, de s’ima­gi­ner les scènes. Les pho­tos m’ont beau­coup ai­dé pour pré­ci­ser les dates des évé­ne­ments ».

À tra­vers ce livre, il est ques­tion de se plon­ger dans un pas­sé entre évé­ne­ments et si­tua­tions drôles, graves ou en­core tra­giques.

Le ré­cit d’un simple té­moin quelques fois ac­teur

Livre dis­po­nible à la mai­son de la presse de La Fer­té-Ma­cé. Amale AJEBLI

Ber­nard Bar­bé avec son livre « Quand j’étais va­gue­mestre »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.