On a tes­té pour vous le La­ser Box Move

Le parc de jeux les P’tits Fous pro­pose une nou­velle at­trac­tion. Le La­ser Box Move per­met à des joueurs de s’af­fron­ter dans une arène avec des pis­to­lets la­ser. On a tes­té.

L'Orne Combattante (FL) - - ENTRE BOCAGE ET SUISSE NORMANDE - M. M.

C’est la toute nou­velle at­trac­tion pro­po­sée par le parc de jeux Les P’tits Fous, si­tué aux Jos­nets, à La Lande-Pa­try : le La­ser Box Move.

Dans une arène, un la­by­rinthe de 80 m², 4 à 12 joueurs peuvent s’af­fron­ter avec des pis­to­lets la­ser. Nous avons tes­té cette nou­veau­té.

La ten­sion monte avant d’en­trer

Notre aire de jeux : une struc­ture gon­flable. Elle est ins­tal­lée sur le par­king des P’tits Fous. Nous sommes face à un im­mense cube noir. Im­pos­sible de sa­voir ce qui nous at­tend à l’in­té­rieur ! An­na Le­cha­te­lier, qui gère les P’tits Fous, nous équipe de pis­to­lets la­ser. Pas be­soin de veste, « il faut vi­ser le pis­to­let de l’ad­ver­saire pour mar­quer des points », nous ex­plique An­na. Je suis Ana­kin, mes col­lègues, Va­dor et Hans So­lo, des per­son­nages de Star Wars. D’autres per­sonnes nous re­joignent pour faire une par­tie, dont des en­fants.

Avant d’en­trer, on nous donne les consignes de sé­cu­ri­té : il faut te­nir le pis­to­let à deux mains, ne pas cou­rir, ne pas s’al­lon­ger ou ram­per et bien sûr, res­ter cour­tois avec son ad­ver­saire. Nous pé­né­trons dans l’arène dans un nuage de fu­mée. La ten­sion est à son comble.

Il faut un pe­tit temps pour que nos yeux s’ha­bi­tuent. Le la­by­rinthe est éclai­ré par un jeu de lu­mières qui tour­noie. Il y a aus­si de la mu­sique. Nous dis­po­sons de quelques di­zaines de se­condes pour nous dé­ployer dans cet es­pace. Un dé­compte, sur le pis­to­let nous in­dique quand le jeu com­mence. C’est par­ti !

Je me fais tou­cher ! Je ne l’ai pas vu ve­nir. Mon pis­to­let se désac­tive pen­dant quelques se­condes. Je dis­tingue les diodes des armes de mes ad­ver­saires au loin. Je vise et tire. Un pre­mier point. Je vois une per­sonne pas­ser puis dis­pa­raître. Je l’ai man­quée. On en­tend sur­tout des éclats de rire ici et là. Je com­mence à bien com­prendre le fonc­tion­ne­ment, mes col­lègues aus­si. Pen­dant 12 mi­nutes, ça n’ar­rête pas. On tombe nez à nez avec un ad­ver­saire, on se poste en em­bus­cade, on se cache dans un cou­loir, on es­saie de ru­ser… bref, on ri­gole bien.

Pour la se­conde par­tie, nous chan­geons d’ad­ver­saire. Et là, nous pre­nons de l’as­su­rance. On connaît le jeu et nous vou­lons faire un maxi­mum de points. En tout cas, ça donne chaud, entre la ten­sion du jeu et l’ef­fort car nous sommes en per­pé­tuel mou­ve­ment du­rant 12 mi­nutes.

Pour toute la fa­mille

A la sor­tie, nous pou­vons voir nos scores sur l’écran d’or­di­na­teur. Bon, vous dire qu’Ana­kin, Va­dor et Hans So­lo ont brillé, c’est peut-être un peu exa­gé­ré. En tout cas, nous nous sommes bien amu­sés et c’est le prin­ci­pal.

L’avan­tage du La­ser Box Move est que ça se joue en toute sé­cu­ri­té et entre amis ou en fa­mille. Les en­fants comme les adultes peuvent par­ti­ci­per. Et croyez­nous, ce ne sont pas for­cé­ment les plus grands qui gagnent !

L’at­trac­tion est ac­ces­sible dès 5 ans. Pour être sûr de jouer, l’idéal est de ré­ser­ver. Jus­qu’à 12 per­sonnes peuvent par­ti­ci­per en même temps. Une par­tie coûte 5 €, 9 € les deux par­ties et 12 €, les trois. Si des joueurs veulent trou­ver des ad­ver­saires, ils peuvent se rendre sur la page Fa­ce­book La­ser Box pour lan­cer un ap­pel.

An­na Le­cha­te­lier pré­cise éga­le­ment que le La­ser Box Move peut être loué pour des évé­ne­ments pri­vés.

Les P’tits Fous, ZA Les Jos­nets, à La Lande-Pa­try. Con­tact au 02 33 64 92 98 ou par mail : lesp­tits­fous61@ gmail.com. Plus d’in­for­ma­tions sur le site In­ter­net : www.lesp­tits­fous.fr

Une par­tie de l’équipe de L’Orne Com­bat­tante et une des ad­ver­saires, par­ti­cu­liè­re­ment redoutable, s’ap­prêtent à en­trer dans l’arène !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.