Les pa­rents d’élèves « ne lâ­che­ront rien ! »

L'Orne Combattante (FL) - - CONDÉ ET SON PAYS - M.T.

De­puis l’an­nonce de la fer­me­ture de la troi­sième classe, pa­rents d’élèves et élus se mo­bi­lisent pour faire chan­ger la dé­ci­sion de la di­rec­tion aca­dé­mique. Re­tour sur plu­sieurs jours d’ac­tions.

Saint-Pierre-la-Vieille.

Blo­quage de la dé­par­te­men­tale, pé­ti­tion, ras­sem­ble­ment de­vant l’ins­pec­tion aca­dé­mique…

De­puis la ren­trée, les pa­rents d’élèves et élus du ter­ri­toire dé­fendent l’école Théo­do­reLe­grand.

Jeu­di 7 : des pa­rents dorment à l’école

La dé­ci­sion de l’ins­pec­tion aca­dé­mique de fer­mer une classe ne passe pas. Pa­rents et en­sei­gnants ne se ré­signent pas. Cette nuit-là, un bar­be­cue so­li­daire est or­ga­ni­sé à l’école.

« La so­li­da­ri­té est in­dis­pen­sable si nous vou­lons être en­ten­dus et pris au sé­rieux. Nous sommes tous concer­nés si nous vou­lons gar­der nos pe­tits com­merces et gar­der les vil­lages vi­vants », ex­plique une ma­man sur la page Fa­ce­book de l’école.

Ven­dre­di 8 : élus et pa­rents à Hé­rou­ville

Comme an­non­cé dans notre édi­tion du jeu­di 7 sep­tembre, pa­rents et élus ont ren­dez-vous avec l’ins­pec­tion d’aca­dé­mie le ven­dre­di à 17 h 30 à Hé­rou­villeSaint-Clair. Des ban­de­roles sont ac­cro­chées sur des murs.

Élus et quelques pa­rents ren­contrent la di­rec­tion aca­dé­mique. À la sor­tie, c’est la soupe à la gri­mace.

« La dé­ci­sion de fer­me­ture de classe est main­te­nue mal­gré les ap­pels nom­breux, la mo­bi­li­sa­tion ex­cep­tion­nelle des pa­rents d’élèves et les in­ter­ven­tions des élus qui se sont mul­ti­pliées. La dé­cep­tion des pa­rents d’élèves ce soir est grande », sou­ligne Sa­muel La­haye, pré­sent à ce ren­dez-vous.

Lun­di 11 sep­tembre : « On ne lâ­che­ra rien »

En ce dé­but de se­maine, les pa­rents d’élèves pour­suivent le mou­ve­ment à l’école. Des ban­de­roles ornent tou­jours les murs. Sur les fe­nêtres des mes­sages écrits sur des feuilles blanches « Non à la fer­me­ture d’une classe ».

Les en­fants n’ont pas de cours de­puis la ren­trée. Les tables et chaises ayant été blo­quées dans les classes en signe de contes­ta­tion.

Ca­the­rine Har­dy, ins­pec­trice d’aca­dé­mie pour la cir­cons­crip­tion de Vire, est pré­sente. « Elle nous a dit de faire cours dans le ré­fec­toire », s’em­porte une ma­man qui dé­nonce l’at­ti­tude « ca­va­lière » de l’ins­pec­trice.

Les pa­rents d’élèves ne comptent pas ar­rê­ter leur mo­bi­li­sa­tion. Des ac­tions sont pré­vues. « S’il faut ar­ri­ver à des aber­ra­tions ex­trêmes, on y ar­ri­ve­ra. On ne lâ­che­ra rien ! », pro­met Sté­phane Mèche, un pa­rent.

Mar­di 12 sep­tembre : main­tien du blo­cage

Ce mar­di 12 sep­tembre à 20 h, une réunion était pro­gram­mée à la salle des fêtes de Saint-Pierre-la-Vieille pour faire un point sur la si­tua­tion et voir les so­lu­tions en­vi­sa­gées.

Ha­bi­tants, pa­rents, fu­turs pa­rents et élus étaient at­ten­dus afin de pré­pa­rer no­tam­ment un nou­veau ras­sem­ble­ment ce jeu­di 14 sep­tembre à 10 h de­vant le siège de l’aca­dé­mie de Caen.

« Le main­tien du blo­cage a été vo­té, la lutte conti­nue », in­forment les pa­rents.

Jeu­di 7 sep­tembre, des pa­rents dorment à l’école (pho­to DR). Ven­dre­di 8, mo­bi­li­sa­tion de­vant l’ins­pec­tion aca­dé­mique (pho­to DR). Lun­di 11, les élèves font cours dans le ré­fec­toire (pho­to DR).

Les pa­rents d’élèves et élus se mo­bi­lisent de­puis plus d’une se­maine.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.