La SNCF à la chasse aux feuilles

L'Orne Combattante (FL) - - BOCAGE SUISSE NORMANDE - Pas­cale Bras­sinne

Jeu­di 5 oc­tobre 2017, le pré­sident de la Ré­gion Nor­man­die, Her­vé Mo­rin, le di­rec­teur ré­gio­nal SNCF Mo­bi­li­tés et Em­ma­nuèle Sau­ra, la di­rec­trice ter­ri­to­riale Ré­seau ont an­non­cé de con­cert le « plan d’ac­tions pour mi­ni­mi­ser l’im­pact des feuilles mortes sur les voies fer­rées de la ligne Pa­ris-Granville ».

Des feuilles mortes qui, avec l’hu­mi­di­té à l’au­tomne, se dé­com­posent et forment une pâte vé­gé­tale sur les rails. S’en­suivent des dys­fonc­tion­ne­ments et re­tards qui usent et sus­citent l’ire des usa­gers de la ligne de fa­çon ré­cur­rente.

« Un pro­blème qui n’est pas spé­ci­fique à Granville, il est na­tio­nal et même in­ter­na­tio­nal », a sou­li­gné le pré­sident de la Ré­gion Nor­man­die.

Un plan en 4 axes

C’est Ema­nuèle Sau­ra qui l’ex­plique. La SNCF double, de­puis le dé­but sep­tembre, la sur­face trai­tée en éla­gage et dé­brous­saillage, avec mise à blanc des ta­lus. « L’en­tre­tien de la vé­gé­ta­tion nous coûte en­vi­ron 400 000 eu­ros par an ». Les tour­nées de grat­tage se font dé­sor­mais toutes les 48 heures maxi­mum contre trois à quatre jours les an­nées pré­cé­dentes. Une sorte de trac­teur brosse les rails pour dé­col­ler les pa­quets de feuilles ag­glo­mé­rées. La vi­tesse est ré­duite à 120 km/h entre le 15 oc­tobre et le 9 décembre, car le ma­té­riel s’abîme moins vite lors­qu’il roule moins vite. L’usa­ger ver­ra son temps de tra­jet ral­lon­gé de 15 à 30 mi­nutes en fonc­tion de l’ho­raire du train. Le ma­té­riel a été adap­té (mo­di­fi­ca­tion des lo­gi­ciels d’anti-en­rayage et chan­ge­ment com­plet des sa­blières) et les hommes mieux for­més aux gestes de conduite.

In­for­mer les usa­gers

Si les usa­gers sont en co­lère en rai­son des re­tards, ils le sont aus­si pour le manque d’in­for­ma­tion de la SNCF. Mes­sage en­ten­du, semble-t-il. De­puis le 20 sep­tembre et jus­qu’au 9 oc­tobre dans toutes les 12 gares des­ser­vies, dont 9 en Nor­man­die (L’Aigle, Ar­gen­tan, Flers, Vire, Ville­dieu-les-Poêles, Fol­li­gny et Granville) des ren­contres clients ont eu lieu, des fiches ho­raires et do­cu­ments ex­pli­quant le phé­no­mène étaient dis­tri­bués avec les me­sures mises en place.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.