« Nous sou­hai­tons dé­ve­lop­per le BMX fé­mi­nin »

Seul club de l’Orne dont la piste est ho­mo­lo­guée pour la com­pé­ti­tion, le BMX club de Flers ne manque pas de pro­jets. En­tre­tien avec sa pré­si­dente, Le­naïck Mas­se­rot.

L'Orne Combattante (SN) - - Flers Et Son Pays - Pro­pos re­cueillis par Tho­mas Gour­lin

Le club a ré­cem­ment te­nu son as­sem­blée gé­né­rale. Quelle est sa si­tua­tion, son bi­lan, sa san­té ?

Nous avons 86 adhé­rents, dont dix filles. Par­mi ces adhé­rentes, il y a sept pi­lotes. Le club compte 55 adhé­rents de moins de 13 ans et 23 adhé­rents de plus de 13 ans. Aus­si, le club compte huit ar­bitres, dont la pré­sence est in­dis­pen­sable. Dans une course qui se tient dans les règles, il faut un ar­bitre pour chaque vi­rage.

Notre as­so­cia­tion existe de­puis main­te­nant 30 ans. Ac­tuel­le­ment, nous sou­hai­tons dé­ve­lop­per le BMX fé­mi­nin. Ain­si, de­puis quelques an­nées, nous avons ins­tau­ré la li­cence gra­tuite la pre­mière an­née pour les filles.

L’an der­nier, ex­cep­tion­nel­le­ment, nous avons or­ga­ni­sé trois com­pé­ti­tions là où, d’ha­bi­tude, nous n’en or­ga­ni­sions que deux. Il y a eu le chal­lenge nor­mand le 22 mars, puis la coupe de Bas­seNor­man­die en juin et la coupe de l’Orne. Nous sommes, pour l’ins­tant, le seul club de l’Orne à bé­né­fi­cier d’une piste ho­mo­lo­guée pour la com­pé­ti­tion. Sur le plan pu­re­ment spor­tif, quelles sont les ré­com­penses ré­centes ?

Il y a, par exemple, Léane Fran­çois, 8 ans, qui pra­tique le BMX de­puis seule­ment deux ans a fi­ni pre­mière du chal­lenge nor­mand. Elle est ar­ri­vée pre­mière du cham­pion­nat de Nor­man­die, pre­mière de la coupe de Basse-Nor­man­die et pre­mière du cham­pion­nat de l’Orne.

Quels sont les pro­jets du club pour l’an­née 2016 ?

Nous al­lons or­ga­ni­ser les deux com­pé­ti­tions que nous as­su­mons ha­bi­tuel­le­ment. Nor­ma­le­ment, le club d’Ar­gen­tan de­vrait ac­cueillir le cham­pion­nat de l’Orne cette an­née car ils sont en train de faire le né­ces­saire pour faire ho­mo­lo­guer leur piste.

Si­non, de­puis 30 ans, on fai­sait une soi­rée tous les deux ans. On a dé­ci­dé d’ar­rê­ter car ça rap­porte peu en com­pa­rai­son avec le coût et l’in­ves­tis­se­ment que ça de­mande. Il n’y avait pas as­sez de monde et vu ce que coû­tait la lo­ca­tion de la salle, le for­fait de la Sa­cem, et le reste, on pré­fère or­ga­ni­ser une com­pé­ti­tion à la place.

Un mes­sage par­ti­cu­lier à faire pas­ser à nos lecteurs…

Oui, on re­cherche des spon­sors. Ce n’est pas pour que leurs noms fi­gurent sur nos maillots. Il s’agit plu­tôt d’em­pla­ce­ments sur les grilles de dé­part, sur les ban­de­roles ins­tal­lées le long de la piste et sur les af­fiches des courses. Si quel­qu’un est in­té­res­sé, il peut té­lé­pho­ner au 06 84 13 42 51.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.