Com­mu­nau­té de com­munes : un chèque de 7 400 000 €

La com­mu­nau­té de com­munes du Bo­cage athi­sien est of­fi­ciel­le­ment sor­tie de l’em­prunt toxique Dexia. Elle va tou­cher un chèque de 7 431 000 €, mar­di 1er dé­cembre.

L'Orne Combattante (SN) - - Athis Et Son Pays -

An­non­cé dans la réu­nion du 19 oc­tobre, (OC du 22/10) l’em­prunt toxique contrac­té au­près de l’ex-banque Dexia n’est plus qu’un mau­vais sou­ve­nir. En­tou­ré d’une grande par­tie de ses vi­ce­pré­si­dents, le pré­sident Phi­lippe Ver­rier a si­gné le pro­to­cole dé­fi­ni­tif de ra­chat de l’em­prunt avec la SFIL (so­cié­té de fi­nan­ce­ment lo­cal), mar­di 27 oc­tobre.

Cette in­dem­ni­té de ra­chat s’élève à 10 492 000 € et la com­mu­nau­té de com­munes du Bo­cage athi­sien va re­ce­voir 70,83 % de cette somme soit un chèque de 7 431 000 € du fonds de sou­tien qui se­ra ver­sé en une seule fois, mar­di 1er dé­cembre. C’est la seule struc­ture à bé­né­fi­cier de ce ver­se­ment en une seule fois en France. L’au­to­fi­nan­ce­ment de la CCBA étant de 500 000 €, il ne reste plus que 2 561 000 € à rem­bour­ser. Se­lon les condi­tions fi­nan­cières des taux d’in­té­rêts à hau­teur de 911 000 €, il ne reste plus réel­le­ment à la charge de la CCBA, qu’une somme de 1 650 000 € à em­prun­ter à un taux d’in­té­rêts de 3,05 % sur 20 ans ce qui re­pré­sente une an­nui­té maxi­mum de 320 000 €.

« On s’en sort bien ! »

Le pré­sident Phi­lippe Ver­rier est bien en­ten­du très sa­tis­fait de l’abou­tis­se­ment de ce dos­sier après quatre longues an­nées de né­go­cia­tions.

« Le ré­sul­tat est bien meilleur que ce qu’on pou­vait ima­gi­ner au dé­part si nous n’avions pas eu le ver­se­ment du fonds de sou­tien en une seule fois. Au­jourd’hui, c’est of­fi­ciel, l’em­prunt toxique est der­rière nous et ce­la va nous per­mettre de ne pas avoir à aug­men­ter les im­pôts des ha­bi­tants de la CDCBA. La col­lec­ti­vi­té s’en sort bien et ça va nous don­ner de bien meilleures bases pour in­té­grer la CAPF (com­mu­nau­té d’ag­glo­mé­ra­tion du pays de Flers) dans les pro­chains mois. »

Le sou­la­ge­ment ne se­ra réel que mar­di 1er dé­cembre lorsque le pré­sident de la com­mu­nau­té du Bo­cage athi­sien va re­ce­voir sym­bo­li­que­ment le chèque de 7 431 000 €.

Le pré­sident Phi­lippe Ver­rier peut être sa­tis­fait, l’em­prunt toxique Dexia, dont il a le dos­sier en main, n’est plus dé­sor­mais, qu’un très mau­vais sou­ve­nir.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.