Un an ferme pour avoir écou­lé des faux billets

L'Orne Combattante (SN) - - Entre Bocage et Suisse normande -

Peintre en bâ­ti­ment tra­vaillant pour son propre compte, Mo­ha­med B. ha­bite dans un pe­tit vil­lage près du Mans avec sa femme et ses deux en­fants. Parce qu’il a des pro­blèmes d’ar­gent, il dé­cide de se rendre en ré­gion pa­ri­sienne pour vendre de la main à la main une par­tie de son ma­té­riel de pein­ture. Il en ob­tient un peu plus de 2 000 €, en cou­pures de 100 €. Pro­blème, l’ar­gent qui lui est re­mis est en fait faux. En est-il conscient au mo­ment de la tran­sac­tion ? Lors de ses trois au­di­tions comme de­vant le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel de Caen lun­di der­nier, il don­ne­ra des ré­ponses dif­fé­rentes à cette ques­tion.

Quoi qu’il en soit, un peu plus tard, il s’ins­talle près de Dom­front, pour y réa­li­ser un chan­tier de pein­ture. Il in­vite son ami Be­chir B. à ve­nir l’y re­joindre. Les deux com­parses dé­cident alors de se sé­pa­rer des faux billets se­lon une tech­nique éprou­vée. Ils se rendent dans plu­sieurs en­seignes des zones com­mer­ciales de Vire et de Flers.

À chaque fois, leur tech­nique est la même. Ils choi­sissent un ob­jet coû­tant entre 20 et 30 € et se pré­sentent à la caisse du ma­ga­sin avec un billet de 100 €. Ré­cu­pé­rant à chaque fois la mon­naie, bien réelle elle. Les deux hommes se­ront fi­na­le­ment ar­rê­tés par les gen­darmes le 24 oc­tobre.

À leur en­contre, le vice-pro­cu­reur Triau­laire re­quiert des peines par­ti­cu­liè­re­ment sé­vères : 18 mois dont 9 avec sur­sis pour Be­chir B., 9 mois ferme pour Mo­ha­med B. Il pré­co­nise éga­le­ment une in­ter­dic­tion de ter­ri­toire d’une du­rée de 5 ans pour ces deux res­sor­tis­sants tu­ni­siens. Sur ce der­nier point, l’avo­cat de Mo­ha­med B est for­mel : « ce se­rait contraire au prin­cipe d’hu­ma­ni­té d’abord mais éga­le­ment à la Conven­tion eu­ro­péenne. Faut-il vrai­ment re­ve­nir aux sanc­tions dignes de l’An­cien ré­gime ? Ses ré­qui­si­tions, M. le Pro­cu­reur n’y croit pas lui­même. » Le tri­bu­nal condamne fi­na­le­ment Mo­ha­med B.

À un an de pri­son ferme, Béchir B. À 9 mois de pri­son ferme. L’in­ter­dic­tion de ter­ri­toire n’est pas re­te­nue contre les deux hommes qui de­vront en outre in­dem­ni­ser leurs vic­times.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.