Ils font le bi­lan de la fête du po­ti­ron

L'Orne Combattante (SN) - - Flers Et Son Pays -

Ven­dre­di 6 no­vembre, à la salle Mal­herbe de Saint-Geor­gesdes-Gro­seillers, l’as­so­cia­tion Gym-sport-dé­tente fê­tait son tren­tième an­ni­ver­saire. « C’est pour nous une ma­nière de re­mer­cier tous les aî­nés à l’ori­gine de la créa­tion de cette as­so­cia­tion », pré­ci­sait Joëlle Pin­ce­poche, la pré­si­dente.

De­puis 1985, le nombre d’adhé­rents n’a ces­sé d’aug­men­ter. Ce sont au­jourd’hui 155 pra­ti­quants qui s’adonnent à la gym­nas­tique di­ver­si­fiée, qu’il s’agisse d’en­tre­tien, de mou­ve­ments da­van­tage des­ti­nés aux se­niors ou d’aé­ro­bic, sans ou­blier le stret­ching, la méthode Pilates en pas­sant par le yo­ga ou la re­laxa­tion.

L’as­so­cia­tion pro­pose éga­le­ment le lun­di ma­tin une séance de marche nor­dique et, de­puis l’an der­nier, le lun­di après-mi­di, une ac­ti­vi­té phy­sique adap­tée aux per­sonnes qui sou­haitent re­prendre de l’exer­cice au sor­tir d’une pa­tho­lo­gie.

Tout ce­la se fait, bien sûr, sous la res­pon­sa­bi­li­té d’ani­ma­teurs for­més pour ac­cueillir des per­sonnes fra­gi­li­sées. De plus, il existe un par­te­na­riat avec l’hô­pi­tal de Flers, le Centre Ba­clès, la Car­sat et le Ser­vice de San­té au tra­vail.

Gilles Ra­bache, le maire de Ca­li­gny, avait convié, ven­dre­di 6 no­vembre, à un pot de l’ami­tié tous les bé­né­voles qui avaient oeu­vré à l’or­ga­ni­sa­tion de la Fête du Po­ti­ron, de­ve­nue dé­sor­mais une ins­ti­tu­tion au coeur du vil­lage.

La hui­tième édi­tion s’est dé­rou­lée le pre­mier week-end d’oc­tobre sous cou­vert de la mai­rie avec l’aide de l’as­so­cia­tion Sports et Loi­sirs.

Une soixan­taine de per­sonnes ont par­ti­ci­pé avec beau­coup d’en­thou­siasme et se­lon leurs com­pé­tences au bon dé­rou­le­ment de cette fête, sous la hou­lette de Ro­ger Hé­roux qui est de­ve­nu, au fil du temps, Mon­sieur Po­ti­ron.

C’est lui qui, avec tout son sa­voir et sa pas­sion, met en scène l’ex­po­si­tion. « Je suis tom­bé amou­reux des po­ti­rons. Sans doute est-ce dû à mon ori­gine de ter­rien.

C’est bon de re­trou­ver ses ra­cines, au sens propre du terme », rap­pelle Ro­ger Hé­roux.

Gilles Ra­bache ne ca­chait pas, lui non plus, sa sa­tis­fac­tion : « Ini­tiée par mon pré­dé­ces­seur, Da­niel Cat­te­lain, la Fête du po­ti­ron draine au­jourd’hui beau­coup de monde. C’est vrai­ment un temps fort dans la com­mune que nous es­sayons de dé­ve­lop­per chaque an­née » La touche mu­si­cale n’a pas été ou­bliée.

Cette an­née, le groupe Smile, fan­fare de jazz ve­nue de Cho­let (Maine-et-Loire), a contri­bué à main­te­nir une cha­leu­reuse am­biance tout au long de la jour­née.

Au cours de cette soi­rée, tous les bé­né­voles pré­sents al­laient pou­voir re­vivre, grâce au mon­tage vi­déo réa­li­sé par Au­guste Ro­ger, les temps forts de cette ani­ma­tion qui fê­te­ra en 2017 son dixième an­ni­ver­saire.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.