Un plan in­ter­com­mu­nal pour agir sur la pré­ven­tion de la dé­lin­quance

Jeu­di 5 no­vembre, en pré­sence de nom­breux par­te­naires, Jacques Dal­mont, pré­sident de la Cdc La Fer­té/Saint-Mi­chel a si­gné avec les re­pré­sen­tants de l’Etat et de la jus­tice le plan in­ter­com­mu­nal 2015-2018 de sécurité et de pré­ven­tion de la dé­lin­quance.

L'Orne Combattante (SN) - - La Ferté Et Son Pays - Mi­chel Mo­ri­ceau

La si­gna­ture, qui s’est dé­rou­lée à l’Hô­tel de ville, est ve­nue of­fi­cia­li­ser un tra­vail en­ga­gé de­puis plu­sieurs mois, qui tra­duit une co­hé­rence entre la po­li­tique lo­cale et la po­li­tique na­tio­nale en terme de sécurité et de pré­ven­tion de la dé­lin­quance. « Le pre­mier plan, qui da­tait de 2002, était en som­meil, et nous l’avons re­lan­cé en 2011, a ex­pli­qué Jacques Dal­mont. Nous avons me­né un diag­nos­tic ter­ri­to­rial qui a per­mis d’abou­tir à la créa­tion de la mai­son de la pe­tite en­fance et du centre so­cio­cul­tu­rel ». Face à « un contexte so­cial qui se dé­grade, une aug­men­ta­tion des vio­lences in­tra­fa­mi­liales », et suite au trans­fert de com­pé­tence de la ville à la Cdc La Fer­té/St-Mi­chel au 1er jan­vier 2015, les dif­fé­rents par­te­naires se sont re­trou­vés le 11 sep­tembre der­nier pour va­li­der un nou­veau plan in­ter­com­mu­nal sur trois ans, avec l’ap­pui tech­nique et mé­tho­do­lo­gique d’une co­or­don­na­trice : Laë­ti­tia Fontanier. Un PEL (pro­jet éducatif lo­cal) étant éga­le­ment me­né en pa­ral­lèle de­puis 2014.

Trois axes

A tra­vers cette dé­marche, le pré­sident a ex­pli­qué que le sou­hait était « de prendre de la hau­teur par rap­port aux pro­blé­ma­tiques avec la vo­lon­té de conju­guer et de dé­cloi­son­ner les in­ter­ven­tions des pro­fes­sion­nels du champ éducatif, de la pré­ven­tion, de l’in­ter­ven­tion so­ciale, de la po­lice et de la jus­tice » en dé­fi­nis­sant trois axes de tra­vail : pré­ve­nir la dé­lin­quance et les conduites à risques ; dé­ve­lop­per la par­ti­ci­pa­tion ac­tive des ha­bi­tants afin d’amé­lio­rer le vivre en­semble ; pré­ve­nir toutes les vio­lences phy­siques et mo­rales. Trois vo­lets qui se concré­ti­se­ront par la mise en place de dif­fé­rentes ac­tions (voir par ci­contre). Par ailleurs, une cel­lule de veille per­met éga­le­ment une ré­ac­ti­vi­té au quo­ti­dien.

Tra­vail en com­mun

Pro­cu­reur d’Ar­gen­tan, Hugues de Phi­ly a ob­ser­vé que les ob­jec­tifs de ce plan cor­res­pon­daient à l’une des mis­sions de la Ré­pu­blique : la pré­ven­tion de la dé­lin­quance. Il s’est donc ré­joui du « ré­veil » de ce con­seil, « même si La Fer­téMa­cé n’est pas la zone la plus tou­chée par la dé­lin­quance sur ma cir­cons­crip­tion ». Que ce soit pour la lutte contre les conduites à risque, les vio­lences in­tra­fa­mi­liales, le re­pré­sen­tant de la jus­tice se dit « to­ta­le­ment aux cô­tés et à l’écoute des élus pour ap­por­ter les aides né­ces­saires ».

Avant de pas­ser à la si­gna­ture, le pré­fet Isa­belle Da­vid a pré­ci­sé que c’était le 5e et der­nier contrat de ce type sur l’Orne, qui s’ins­crit dans le plan dé­par­te­men­tal de sécurité et de pré­ven­tion de la dé­lin­quance. La re­pré­sen­tante de l’Etat a confié que sur le ter­ri­toire or­nais, l’im­pli­ca­tion de mi­neurs ou de jeunes ma­jeurs était de plus en plus cou­rante dans les faits dé­lic­tueux. Elle s’est donc ré­jouie « de la bonne dy­na­mique de tra­vail en com­mun » sur La Fer­té/St-Mi­chel, et de « la bonne ar­ti­cu­la­tion entre la gen­dar­me­rie et la po­lice mu­ni­ci­pale, cha­cun dans son rôle ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.