La vierge au man­teau est de re­tour à l’église

L'Orne Combattante (SN) - - Putanges Et Son Pays -

Di­manche 8 no­vembre, après la messe du sou­ve­nir, les ha­bi­tants du can­ton se sont réunis pour la cé­ré­mo­nie d’an­ni­ver­saire de l’Ar­mis­tice du 11 no­vembre 1918, de­vant le mo­nu­ment aux Morts can­to­nal de Pu­tan­gesPont-Ecre­pin. Phi­lippe Se­naux, conseiller dé­par­te­men­tal et Ma­rie-Fran­çoise Frouel, vice-pré­si­dente du con­seil dé­par­te­men­tal, étaient pré­sents.

Ro­ger Ges­bert, pré­sident de l’UNC-AFN du can­ton de Pu­tanges, a lu le mes­sage de l’Union Fran­çaise des As­so­cia­tions de Com­bat­tants et Jacques Mar­ti­neau, maire de la com­mune, le mes­sage du se­cré­taire d’Etat aux an­ciens com­bat­tants.

Après le tra­di­tion­nel dé­pôt de gerbes par les an­ciens com­bat­tants et les élus, Georges Morvan a été dé­co­ré de la Croix du Com­bat­tant, pour sa par­ti­ci­pa­tion à la guerre d’Al­gé­rie.

Après bien­tôt deux an­nées pas­sées à l’ate­lier du res­tau­ra­teur Mi­chel Huet à Hé­ry, dans l’Yonne, le ma­gni­fique ta­bleau du XVe siècle, pro­ve­nant d’un car­mel du sud ouest et ache­té au dé­but des an­nées 1970 par l’ab­bé Le­clerc, fon­da­teur de l’as­so­cia­tion des Amis de l’église d’Ha­blo­ville, a re­trou­vé tout son éclat.

Mu­raille sud

Mar­di 3 no­vembre, conser­va­teurs, res­tau­ra­teurs, membres de la mu­ni­ci­pa­li­té et de l’as­so­cia­tion des Amis de l’église étaient réunis nom­breux, pour ad­mi­rer le tra­vail de res­tau­ra­tion réa­li­sé. Cette ré­ha­bi­li­ta­tion est le fruit de la col­la­bo­ra­tion de la Di­rec­tion Ré­gio­nale des Af­faires Cultu­relles, de la mu­ni­ci­pa­li­té et de l’as­so­cia­tion des Amis de l’église d’Ha­blo­ville.

La toile a été ac­cro­chée dans la nef sur la mu­raille sud de l’église, ju­gée la plus saine et ex­po­sée à la lu­mière idéale du nord.

Au cours de la messe du jeu­di 5 no­vembre, le père Alexis de Bre­bis­son, cu­ré de la pa­roisse Saint-Jean-Eudes, a bé­ni le ta­bleau en rap­pe­lant que « la mis­sion de toute oeuvre d’art sa­cré est avant tout de nous ai­der à prier et à ren­con­trer Dieu au sein de nos églises. »

Thi­bault Che­va­lier, pré­sident de l’as­so­cia­tion des amis de l’église d’Ha­blo­ville, a pré­sen­té l’oeuvre. « Ce type de ta­bleau dit « vierge tu­té­laire » est as­sez cou­rant au XVe siècle. Il re­pré­sente la vierge dans son rôle de « ma­ter om­nium », mère de tous.

Sur fond de constel­la­tion do­rée et gau­frée, la vierge cou­ron­née écarte son man­teau. Deux anges aux ailes dé­ployées te­nant lieu de pages, l’aident à main­te­nir ou­vert le man­teau, sous la pro­tec­tion du­quel elle ras­semble, d’un cô­té le pou­voir spi­ri­tuel, pape, car­di­naux, évêques, re­li­gieux et de l’autre le pou­voir tem­po­rel, em­pe­reur, roi, reine et laïcs.

C’est donc à l’uni­té de la so­cié­té toute en­tière que veille ici la mère de l’En­fant Jé­sus. À no­ter que ce der­nier n’est pas re­pré­sen­té. La do­rure du ta­bleau, éton­nam­ment in­tacte, rap­pelle les icônes by­zan­tines qui ont in­fluen­cé l’école ca­ta­lane dont cette oeuvre est is­sue. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.