Les Res­tos du Coeur ré­clament un lo­cal à Con­dé

L'Orne Combattante (SN) - - La Une - MT

Alors que la cam­pagne d’hi­ver com­mence dans quelques jours, les bé­né­voles des Res­tos du coeur de Saint-Ré­my-sur-Orne ré­clament tou­jours un lo­cal à Con­dé.

Ven­dre­di 13 no­vembre. Dans le pe­tit lo­cal près de la salle des fêtes, on se ré­chauffe au­tour d’un ca­fé ou d’un thé. Li­liane, bé­né­fi­ciaire, est ve­nue avec son chien. Elle dis­cute avec Ge­ne­viève, une bé­né­vole.

« Une cen­taine de fa­milles bé­né­fi­cient des Res­tos dont 90 qui viennent ré­gu­liè­re­ment », ex­plique Mar­tine Bance, res­pon­sable de l’an­tenne lo­cale à Saint-Ré­my-sur-Orne qui compte une ving­taine de bé­né­voles.

La cam­pagne d’hi­ver dé­bute au 1er dé­cembre et s’achève fin mars. La dis­tri­bu­tion com­prend un re­pas com­plet se­lon un ba­ro­mètre de points en fonc­tion des res­sources des fa­milles.

« Une per­sonne a neuf re­pas, deux per­sonnes 12 re­pas. » L’as­so­cia­tion dis­pose éga­le­ment d’un « ves­tiaire » afin de don­ner quelques vê­te­ments. « Nous fai­sons aus­si de l’aide pour des pa­piers ad­mi­nis­tra­tifs », pour­suit la res­pon­sable dont l’as­so­cia­tion vit des dons na­tio­naux.

Mais cette an­née en­core, le pro­blème se pose. Ce­lui d’un lo­cal à Con­dé-sur-Noi­reau. « Nous avons 35 fa­milles de Con­dé qui viennent ici. »

Mar­tine Bance ex­plique : « J’en vois qui viennent en deux-roues et qui re­partent avec deux les sacs char­gés. C’est trop dan­ge­reux. Nous n’avons pas le droit d’ap­por­ter des co­lis mais une fois j’ai dû le faire pour ces deux jeunes filles. C’était en hi­ver, la route était trop dan­ge­reuse pour ve­nir. »

La res­pon­sable pointe du doigt l’at­ti­tude de la mu­ni­ci­pa­li­té de Con­dé. « Thu­ry-Harcourt par exemple avec le Se­cours ca­tho­lique fait ve­nir les bé­né­fi­ciaires grâce à une na­vette. »

Du cô­té de la mai­rie de Con­dé-sur-Noi­reau, on s’ex­plique : « C’est un su­jet qui re­vient tous les ans. Notre com­mune dis­pose d’un dis­po­si­tif avé­ré pour sou­te­nir les fa­milles fra­gi­li­sées. Ce sont à la fois les as­so­cia­tions ca­ri­ta­tives : Croix Rouge, Se­cours ca­tho­liques, Aux Fringues et le centre com­mu­nal d’ac­tion so­ciale qui oeuvrent en­semble pour ap­por­ter no­tam­ment une aide ali­men­taire aux per­sonnes en dif­fi­cul­té. »

Les bé­né­voles des Res­tos du coeur et quelques bé­né­fi­ciaires dans le lo­cal de Saint-Ré­my.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.