Le re­pas des aî­nés dé­cen­tra­li­sé

L'Orne Combattante (SN) - - Tinchebray Et Son Pays -

Chaque an­née, la mu­ni­ci­pa­li­té de Tin­che­bray offre un re­pas aux per­sonnes de plus de 65 ans le jour du 11 no­vembre. 280 convives ont été ser­vis par des bé­né­voles du CCAS, des conseillers mu­ni­ci­paux et leurs conjoints à la salle des fêtes de Saint-Quen­tin-les Chardonnets en rai­son des tra­vaux d’ex­ten­sion de la salle Jean-Mon­net.

Geor­gette Millet de 97 ans, née le 5 avril 1918 et Ray­mond Ma­rie, de 96 ans, né le 16 août 1919 ont été les doyens à l’hon­neur.

Croix de bronze de la Croix Rouge

L’idée de ser­vir un re­pas aux aî­nés avait été ini­tiée par la Croix Rouge avant que la mu­ni­ci­pa­li­té de Tin­che­bray ne s’en charge. Pour l’oc­ca­sion, Thé­rèse Brard et Fran­çoise Chou­brac, les deux der­nières pré­si­dentes de l’as­so­cia­tion ca­ri­ta­tive ont choi­si de mettre à l’hon­neur un in­fa­ti­gable bé­né­vole. Âgé de 90 ans, Re­né An­got était loin d’ima­gi­ner qu’il se­rait ap­pe­lé pour qu’on le dé­core. Très sur­pris, il a re­çu des mains de Jé­rôme Nu­ry, la mé­daille de la croix de bronze pour 42 an­nées de ser­vice. Re­né An­got est en­tré à la Croix Rouge en 1973 après le décès de Léon Pou­lain. Il en est de­ve­nu le pré­sident à la mort d’Hu­bert Bas­sot. Ayant at­teint la li­mite d’âge en 2004, il a lais­sé sa place de pré­sident, mais a conti­nué d’ap­por­ter son tra­vail de bé­né­vole. Deux fois par se­maine, il a as­su­ré l’ani­ma­tion du foyer. Au­tre­fois il pre­nait en charge l’or­ga­ni­sa­tion du re­pas des an­ciens. De­puis, il s’est éga­le­ment in­ves­ti dans la banque ali­men­taire, aus­si bien pour la col­lecte que pour al­ler cher­cher l’ap­pro­vi­sion­ne­ment à Alen­çon. Jé­rôme Nu­ry a aus­si rap­pe­lé son en­ga­ge­ment com­mu­nal « vous avez eu 5 man­dats de conseiller, vous avez été maire-ad­joint du­rant 18 ans, vous avez ren­du de nom­breux ser­vices à la com­mune ». Ému et sur­pris, Re­né An­got, avait dé­jà été dé­co­ré de la mé­daille de la com­mune et de celle du dé­par­te­ment, qui lui avait été re­mise par Syl­via Bas­sot. Concer­nant le Croix Rouge, Re­né An­got a dé­cla­ré « Il y a quelques an­nées, j’ai re­mis le grain dans des mains qui ont su le faire fruc­ti­fier »

Équi­pe­ment top ni­veau

Cette an­née, ce re­pas a été ser­vi dans la salle mu­ni­ci­pale de Saint-Quen­tin-les-Char­don­net puisque la salle Jean Mon­net est en cours de ré­no­va­tion. Jé­rôme Nu­ry a in­di­qué que « la salle était vieillis­sante et de­vait avoir ac­cueilli plus de 500 000 per­sonnes. Plu­tôt que de pe­tites ré­no­va­tions, il a été choi­si de l’agran­dir et l’amé­lio­rer afin qu’elle soit la salle du XXIe siècle. Avec un équi­pe­ment top ni­veau, ce se­ra l’une des plus belles salles du dé­par­te­ment. Ses tra­vaux ont été fi­nan­cés en par­tie par le Con­seil dé­par­te­men­tal et avec des fonds eu­ro­péens. Lors­qu’elle a été construite, il y a 35 ans, cer­tains avaient dit qu’elle était trop grande. Ils se sont ren­du compte très vite que la salle était pour­tant utile et né­ces­saire »

Deux vé­hi­cules sup­plé­men­taires

L’élu a rap­pe­lé que Tin­che­bray Bo­cage a été l’une des pre­mières com­munes nou­velles de France à voir le jour, la 1re de Nor­man­die, qu’il re­çoit pour ce­la de nom­breuses fé­li­ci­ta­tions à tra­vers l’hexa­gone. En dé­cembre, il re­ce­vra, à Pa­ris, un grand prix pour cette créa­tion réus­sie.

L’image de Tin­che­bray Bo­cage in­no­vante et mo­derne se jus­ti­fie, entre autres par ses choix « lorsque nous avons mis en ser­vice des vé­hi­cules élec­triques, cer­tains ont af­fir­mé que ce­la ne ser­vi­rait ja­mais. Au­jourd’hui, la de­mande est im­por­tante, les ré­ser­va­tions sont tou­jours com­plètes. Nous al­lons donc mettre à dis­po­si­tion deux voi­tures sup­plé­men­taires, une à Frênes, l’autre à Saint-Cor­nier ».

Fran­çoise Chou­brac, Thé­rèse Brard, Re­né An­got, Jo­sette Por­quet (CCAS) et Jé­rôme Nu­ry en­tou­rant Geor­gette Millet et Ray­mond Ma­rie.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.