Le mar­ché aux veaux est un ren­dez-vous in­con­tour­nable

L'Orne Combattante (SN) - - Loisirs -

Le lun­di de la foire de la Sainte-Ca­the­rine, veaux et bes­tiaux se né­go­cient.

Les pro­fes­sion­nels de l’élevage ont ren­dez-vous sous la halle du mar­ché cou­vert. Dès 9 h 30 avec la vente de brou­tards jus­qu’à en­vi­ron 13 h.

« Il y a aus­si beau­coup de cu­rieux qui se ren­seignent mais qui n’achètent pas », sou­rit Jean Ri­blier res­pon­sable du mar­ché aux veaux.

À 11 h 30, il y au­ra le mar­ché aux veaux à la cloche et grande vente de gé­nisses, nor­mandes et fri­sonnes. Les ache­teurs viennent de par­tout. « Les plus loin de Mayenne », pour­suit Jean Ri­blier.

La vente est très ra­pide. « En 30 mi­nutes, ce­la peut-être fait. » Elle se fe­ra avec une nou­velle cloche. « Car l’an­cienne a été vo­lée lors d’un mar­ché. »

Toutes les ré­fé­rences et résultats se­ront af­fi­chés sur un grand écran.

Une tren­taine de grosses bêtes et une tren­taine de pe­tits veaux d’un mois et de­mi, deux mois sont at­ten­dus. « Il y au­ra deux tiers de nor­mandes et un tiers de prim’hol­stein. »

Jean Ri­blier es­père que le mar­ché se­ra sui­vi. « Il faut sou­te­nir le mar­ché aux veaux. C’est un de seuls de l’Orne. Les éle­veurs ont de plus en plus de dif­fi­cul­tés à vendre leurs bêtes, c’est pa­reil pour le lait. »

Comme l’an­née der­nière, chaque éle­veur qui ap­porte son veau au­ra un re­pas of­fert.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.