Nou­velle Cdc : le pro­jet est loin de faire l’una­ni­mi­té

L'Orne Combattante (SN) - - Putanges Et Son Pays -

Lun­di, la MSA or­ga­ni­sait une réunion à la salle de la mai­rie de Pu­tanges-Pont-Ecre­pin, pour pré­sen­ter les 7 ate­liers du Bien Vieillir, des­ti­nés à toute per­sonne de plus de 55 ans, quel que soit son ré­gime de pro­tec­tion so­ciale.

An­nick Le­mas­son, pré­si­dente can­to­nale MSA et JeanLuc Guillaume, conseiller so­cial MSA, ont ac­cueilli les per­sonnes pré­sentes, « dans le cadre de sa mis­sion de san­té pu­blique, et sou­te­nue par les pou­voirs pu­blics, la MSA pro­pose des ate­liers de pré­ven­tion san­té. Au­jourd’hui c’est le bien vieillir. »

Et ils ont ex­pli­qué les thé­ma­tiques des 7 ate­liers qui dé­bu­te­ront dé­but jan­vier, à rai­son d’une ses­sion par se­maine, hors va­cances sco­laires.

Pour ap­prendre à pré­ser­ver son ca­pi­tal san­té et main­te­nir sa qua­li­té de vie, les par­ti­ci­pants tra­vaille­ront sur les thèmes : bien dans corps, bien dans sa tête, pas de re­traite pour la four­chette, les 5 sens en éveil gar­dez l’équi­libre, faîtes de vieux os, dor­mir quand on n’a plus 20 ans, le mé­di­ca­ment un pro­duit pas comme les autres et en­fin, de bonnes dents pour très long­temps.

Jean-Luc Guillaume sou­ligne que « l’on doit s’oc­cu­per de soi, être ac­teur de sa san­té. Il faut sa­voir que 70 % du bon vieillis­se­ment est lié à notre com­por­te­ment, alors que l’hé­ré­di­té ne re­pré­sente que 30 %. »

Les ate­liers durent 3 h cha­cun et sont ani­més par des per­sonnes for­mées à une méthode qui conjugue conte­nu scien­ti­fique, conseils lu­diques et convi­via­li­té. Pour par­ti­ci­per aux ate­liers, il faut s’en­ga­ger à suivre le cycle com­plet, et s’ac­quit­ter de la par­ti­ci­pa­tion for­fai­taire de 10 €.

Les dé­lé­gués de la Com­mu­nau­té de com­munes du Val d’Orne se sont réunis sous la pré­si­dence de Mo­nique Gui­bout, à la Mai­son des 4 Vents de Giel-Cour­teilles, mar­di 10 no­vembre.

Mo­nique Gui­bout a dé­bu­té la séance en pré­sen­tant le pro­jet de sché­ma dé­par­te­men­tal de co­opé­ra­tion in­ter­com­mu­nale, que le pré­fet, Isa­belle Da­vid, a trans­mis le 14 oc­tobre der­nier. Ce qui a pro­vo­qué de vives dis­cus­sions.

Lors de la ses­sion du 17 sep­tembre, les dé­lé­gués com­mu­nau­taires avaient tous vo­té pour que les 18 com­munes for­mant la Cdc du Val d’Orne res­tent unies. Mais avec ses 4 913 ha­bi­tants, la Cdc n’at­tei­gnait pas la condi­tion de la loi NOTRE (Nou­velle Or­ga­ni­sa­tion Ter­ri­to­riale de la Ré­pu­blique), exi­geant un mi­ni­mum de 5 000 ha­bi­tants.

7 com­munes de Briouze

« Avec le nou­veau sché­ma, notre nou­velle Cdc at­tein­drait 5 776 ha­bi­tants, avec l’adhé­sion de sept com­munes li­mi­trophes de la Cdc du Pays de Briouze : Fa­ve­rolles, Mon­treuil-au-Houlme, Li­gnou, Les Yve­teaux, Saint Hi­lai­rede-Briouze, Saint An­dré-deB­riouze et Cra­mé­nil » a sou­li­gné Mo­nique Gui­bout.

Le maire de Giel-Cour­teilles a ma­ni­fes­té son désac­cord : « il était dé­ci­dé que les Cdc ne de­vaient pas être écla­tées. Notre sou­ci, c’est qu’on va obli­ger des com­munes à s’as­so­cier avec nous », re­layé par Do­mi­nique Pi­chon­nier, maire de Champ­ce­rie. « On n’a pas de­man­dé à dé­man­te­ler une autre Cdc. »

Gé­rard Grand­sire : « oui, si elles sont d’ac­cord »

Gé­rard Grand­sire, dé­lé­gué de Pu­tanges, a fait re­mar­quer que « j’ac­cepte les autres com­munes à par­tir du mo­ment où ces com­munes rat­ta­chées sont d’ac­cord. On ne peut in­té­grer d’autres com­munes, sans leur ac­cord. Il au­rait fal­lu faire un Pays du Bo­cage, ce qui au­rait été une grande struc­ture. »

Mi­chel Pe­tit a ra­jou­té que « c’est le choix de quelques grands dé­ci­deurs. Je ne suis pas d’ac­cord avec cette fa­çon de faire. Ce n’est pas nor­mal. On a des comptes à rendre à nos conseils mu­ni­ci­paux et à ceux qui nous ont élus. »

Mo­nique Gui­bout a pré­ci­sé qu’elle avait trans­mis au pré­fet, exac­te­ment les vo­lon­tés de la Cdc, mais qu’elle ne pou­vait al­ler contre ses dé­ci­sions. « Nous avons ex­pri­mé au pré­fet notre opi­nion, mais après, c’est elle qui dé­cide. »

Au mo­ment de vo­ter pour le pro­jet, les maires de Neu­vy-auHoulme, Ba­zoches-au-Houlme, Giel-Cour­teilles et Ha­blo­ville, se sont pro­non­cés contre et sept dé­lé­gués se sont abs­te­nus.

Le vote dé­fi­ni­tif a été re­por­té en dé­cembre, pour que les élus puissent en dé­li­bé­rer avec leurs conseils mu­ni­ci­paux.

Mo­nique Gui­bout a ex­po­sé que le pres­ta­taire ac­tuel d’en­tre­tien des es­paces verts du Centre d’In­cen­die et de Se­cours de Pu­tanges, ne sou­haite pas re­con­duire son mar­ché pour 2016. Dans le but de di­mi­nuer ses charges de fonc­tion­ne­ment, le SDIS a sol­li­ci­té la Cdc du Val d’Orne, pour prendre en charge l’en­tre­tien des 400 m² de pe­louse, 90 ml de haies et 60 m² de mas­sifs, à comp­ter du 1er jan­vier pro­chain, pour une pé­riode de 4 ans, ré­vi­sable chaque an­née.

Cer­tains dé­lé­gués ont ex­pri­mé leur désac­cord, 4 ont vo­té contre.

Mo­nique Gui­bout a in­for­mé les dé­lé­gués de l’avan­ce­ment du pro­jet du Pôle de San­té Li­bé­ral Am­bu­la­toire, le choix s’étant por­té sur le ter­rain Ma­rie. « Mme Can­tet, di­rec­trice de la SHEMA, a tous les élé­ments pour pour­suivre le pro­jet de construc­tion, no­tam­ment les courbes de ni­veau du ter­rain rue de la Forge à Pu­tanges, et va pro­chai­ne­ment or­ga­ni­ser des en­tre­tiens in­di­vi­duels avec les pro­fes­sion­nels de san­té, pour connaître leurs be­soins et fixer les mo­da­li­tés de leur en­ga­ge­ment. »

Le PSLA hé­ber­ge­ra deux mé­de­cins, quatre in­fir­mières li­bé­rales, un centre de soins in­fir­miers, deux ki­né­si­thé­ra­peutes, un psy­cho­logue, un pé­di­cu­re­po­do­logue, un so­phro­logue, une dié­té­ti­cienne, une sage-femme et la phar­ma­cie. Le phar­ma­cien entre dans le pro­jet, mais reste dans ses lo­caux. APAVE, concer­nant l’ac­ces­si­bi­li­té des han­di­ca­pés dans les éta­blis­se­ments de la Cdc du Val d’Orne re­ce­vant du pu­blic, a es­ti­mé le coût des tra­vaux à réa­li­ser à 163 700 € HT.

Che­min de ran­don­née. Gé­rard Grand­sire a in­for­mé qu’il a ren­con­tré Em­ma­nuel Le Sas­sier Boi­sau­né, pro­prié­taire d’une parcelle aux abords du lac de Ra­bo­danges, sur la com­mune de Pu­tanges, au lieu-dit le Champ du Ma­riage. Cette ren­contre était en vue de l’ou­ver­ture d’un che­min de ran­don­née tra­ver­sant la parcelle.

L’au­to­ri­sa­tion de pas­sage se fe­rait sans contri­bu­tion fi­nan­cière. L’As­so­cia­tion Val d’Orne En­vi­ron­ne­ment s’est en­ga­gée à faire les tra­vaux et la Cdc du Val d’Orne prend en charge la four­ni­ture des fils de fer bar­be­lés et les pi­quets pour les clô­tures sur en­vi­ron 200 m.

Ques­tions wdi­verses

- Serge Dru­geon, maire de Chê­ne­douit, a été nom­mé dé­lé­gué pour la com­mis­sion consul­ta­tive du SE 61 (Syn­di­cat d’Éner­gie de l’Orne).

- Un nou­veau pro­fes­seur de mu­sique com­men­ce­ra son en­sei­gne­ment dans les écoles pu­bliques, à par­tir du 11 jan­vier pro­chain.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.