Cer­tains in­sec­ti­cides dé­règlent le GPS des abeilles et les tuent

L'Orne Combattante (SN) - - Suisse Normande -

Sa­me­di 14 no­vembre, la Confé­dé­ra­tion des Api­cul­teurs du Cal­va­dos, dont le siège est au Vey, a te­nu son as­sem­blée gé­né­rale à la base de plein air de Pont-d’Ouilly.

L’as­so­cia­tion a 132 adhé­rents, api­cul­teurs ama­teurs bé­né­fi­ciant de cours pra­tiques et théo­riques au ru­cher école si­tué Tré­prel, sur la pro­prié­té de Mar­cel Le­coq, l’an­cien maire de Pont-d’Ouilly.

Lio­nel Le­tel­lier, api­cul­teur pro­fes­sion­nel et pré­sident de l’as­so­cia­tion, a dé­bu­té la réunion par une mi­nute de si­lence en hom­mage aux vic­times des at­ten­tats meur­triers pa­ri­siens de la veille.

Lio­nel Le­tel­lier a fait le bi­lan de l’an­née. « La récolte 2015 a été bonne et il y a eu très peu de mor­ta­li­té hi­ver­nale » et a de­man­dé une vi­gi­lance par­ti­cu­lière pour le fre­lon asia­tique « que l’on trouve par­tout dans le dé­par­te­ment. Il faut pié­ger les fon­da­trices, à l’au­tomne et au prin­temps. Le fre­lon asia­tique dé­truit les abeilles ».

Puis il a abor­dé le pro­blème de l’in­sec­ti­cide Sul­foxa­flor, ré­pan­du dans les cam­pagnes, un néo­ni­co­ti­noïde res­pon­sable du dé­clin des abeilles et des in­sectes pol­li­ni­sa­teurs.

« Ce pro­duit est in­ter­dit aux États-Unis mais les lob­bies ont réus­si à le faire au­to­ri­ser en Eu­rope. Il y a un mo­ra­toire contre les ni­co­ti­co­ti­noïdes sur le tournesol, le maïs, le co­ton et le col­za mais il est au­to­ri­sé pour le blé, l’avoine et autres cé­réales. En Al­le­magne, il est in­ter­dit de­puis juillet 2015, sur toutes les cultures, à cause de la dan­ge­ro­si­té sur les abeilles ».

La plante trai­tée dès la graine

Gilles Mau­duit, membre de l’as­so­cia­tion, pré­cise que « cet in­sec­ti­cide at­teint le sys­tème ner­veux des abeilles, dé­ré­glant leur GPS, ce qui les tue. Avant, on se­mait puis on pul­vé­ri­sait les in­sec­ti­cides en sur­face, main­te­nant c’est la graine qui est trai­tée. Les agri­cul­teurs sont obli­gés de pro­duire, au dé­tri­ment de la na­ture, on em­poi­sonne la terre et les fleurs. 80 % des plantes sont pol­li­ni­sées par les abeilles. Tout est trans­for­mé dan­ge­reu­se­ment par les en­se­men­ciers ».

Claude Le­tel­lier ajoute que « les plantes or­ne­men­tales et les lé­gumes sont aus­si trai­tés de cette fa­çon. La plante, qu’elle ait be­soin ou non d’in­sec­ti­cide, est obli­ga­toi­re­ment trai­tée dès la graine. Avant, l’in­sec­ti­cide res­tait en sur­face de la plante, il suf­fi­sait par exemple de la­ver la sa­lade pour l’éli­mi­ner, main­te­nant il est dans la sève et in­feste la to­ta­li­té de la plante. C’est notre com­bat ».

Com­po­si­tion du bu­reau : Lio­nel Le­tel­lier, pré­sident ; Laurent Bou­guillon, 1er vice-pré­sident ; Mi­ckaël Gom­bert, 2e vice-pré­sident ; Jacques Al­leaume, tré­so­rier ; Claire Samassa, tré­so­rière ad­jointe ; Laë­ti­tia Du­gard, se­cré­taire ; Adrien Guille­mot, se­cré­taire ad­joint. Membres du bu­reau : Mar­cel Le­coq, Alain Ve­roult, Gé­rard Pi­ro­don, Oli­vier Cha­riau, Ju­lien Chau­vin, Ma­rion Tis­sier.

Lio­nel Le­tel­lier (à gauche) a fait le bi­lan de l’an­née.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.