Etat d’ur­gence : sé­rie de per­qui­si­tions

Plu­sieurs per­qui­si­tions ont été me­nées à Flers. Il ne s’agit pas de per­qui­si­tions ad­mi­nis­tra­tives mais ju­di­ciaires qui concer­ne­raient des tra­fics de stu­pé­fiants.

L'Orne Combattante (SN) - - La Une - L.L.

Mar­di au pe­tit ma­tin et mer­cre­di ma­tin, les po­li­ciers du com­mis­sa­riat de Flers ont me­né plu­sieurs per­qui­si­tions dans des quar­tiers de la ville. Le 24 no­vembre, c’est dans le quar­tier du Pont-Fé­ron que les fonc­tion­naires sont in­ter­ve­nus. Ils au­raient -se­lon nos in­for­ma­tions­fouillé plu­sieurs caves des im­meubles à la re­cherche no­tam­ment de stu­pé­fiants.

Mer­cre­di ma­tin, c’est au quar­tier des Fleurs qu’un dis­po­si­tif a été mis en place. Une di­zaine de fonc­tion­naires ont là en­core ef­fec­tué des vé­ri­fi­ca­tions. Le dis­po­si­tif a été le­vé à 8 heures sous les yeux de cer­tains ri­ve­rains du quar­tier in­ter­lo­qués de voir les forces de l’ordre.

Pas de per­qui­si­tion ad­mi­nis­tra­tive

À la dif­fé­rence des per­qui­si­tions ad­mi­nis­tra­tives me­nées dans le cadre de l’état d’ur­gence, ces in­ter­ven­tions n’ont pas été or­don­nées par le pré­fet de l’Orne mais sur com­mis­sion ro­ga­toire sauf en cas de fla­grant dé­lit.

À ce jour, Flers n’a pas été concer­né par des per­qui­si­tions ad­mi­nis­tra­tives.

Les po­li­ciers flé­riens sont no­tam­ment in­ter­ve­nus mer­cre­di au pe­tit ma­tin dans le quar­tier des Fleurs, à Flers.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.