« Il faut une co­opé­ra­tion eu­ro­péenne ren­for­cée »

L'Orne Combattante (SN) - - Entre Bocage et Suisse normande -

Dans un com­mu­ni­qué, Pas­cal Al­li­zard, le sé­na­teur Les Ré­pu­bli­cains du Cal­va­dos ap­pelle « à l’uni­té na­tio­nale dans ces mo­ments dif­fi­ciles pour le pays et sou­tient sans ré­serve la pro­ro­ga­tion de l’état d’ur­gence. Pour­tant, il au­ra fal­lu l’état d’ur­gence pour in­ter­ve­nir chez des par­ti­cu­liers connus comme po­ten­tiel­le­ment dan­ge­reux. Ces der­niers jours, de très nom­breuses armes, de poing, de guerre et même un lance-roquette ont été sai­sis, ce qui en dit long sur la me­nace in­té­rieure.

Mais l’état d’ur­gence n’est qu’une étape. Il fau­dra aus­si se pré­oc­cu­per de l’« aval », c’est-à-dire des suites qui se­ront don­nées aux opé­ra­tions et s’as­su­rer que tout ce qui a été sai­si puisse ef­fec­ti­ve­ment ser­vir de base à des pour­suites. Et les peines pro­non­cées de­vront s’ap­pli­quer dans leur in­té­gra­li­té, avec fer­me­té. »

Le maire de Con­dé-sur-Noi­reau s’in­ter­roge éga­le­ment sur « l’im­pact de l’état d’ur­gence sur l’ac­ti­vi­té de sites In­ter­net sa­la­fistes et fai­sant l’apo­lo­gie du ter­ro­risme sa­chant que les me­sures an­non­cées après les at­ten­tats de jan­vier der­nier ont été d’un ef­fet li­mi­té sur leur pro­pa­gande fu­neste. »

En­fin, Pas­cal Al­li­zard rap­pelle que « si la France est une cible prio­ri­taire, au­cune po­li­tique de lutte contre le ter­ro­risme ne se­ra ef­fi­cace sans une co­opé­ra­tion eu­ro­péenne ren­for­cée en ma­tière de po­lice, de jus­tice et de ren­sei­gne­ment et un meilleur contrôle des fron­tières in­té­rieures et ex­té­rieures de l’Eu­rope. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.