Ivre, il dé­grade des abris de bus

L'Orne Combattante (SN) - - Entre Bocage et Suisse normande -

Le 7 août 2015, vers 3 h 30, à Flers, une pa­trouille de po­lice re­marque un in­di­vi­du af­fai­ré à gra­ver au moyen d’un caillou les lettres B et A sur la vitre d’un abri de bus. Au té­lé­phone et por­teur d’un casque au­dio, il conti­nue mal­gré les in­jonc­tions des po­li­ciers. Sur deux autres abris de bus, l’ins­crip­tion BAK est dé­cou­verte.

En­ten­du, ce Flé­rien de 28 ans, vi­si­ble­ment al­coo­li­sé, au­rait re­con­nu les faits. Dans son té­lé­phone por­table, sont trou­vées plu­sieurs images du sigle BAK.

A la barre du tri­bu­nal d’Ar­gen­tan, ce mar­di 24 no­vembre, il re­vient sur ses aveux, il n’a rien fait. Le pré­ve­nu ex­plique que BAK si­gni­fie bri­gade an­ti­keufs, que le té­lé­phone était à sa co­pine et qu’il n’a com­mis au­cune des ins­crip­tions.

Pour le mi­nis­tère pu­blic, qui re­quiert 6 mois d’em­pri­son­ne­ment, les dé­cla­ra­tions de l’in­té­res­sé lui font pen­ser à « la jour­née mon­diale de la mau­vaise foi. »

Le jeune homme, dont le ca­sier ju­di­ciaire com­porte 8 men­tions de­puis 2006, est dé­cla­ré coupable des dé­gra­da­tions. Il est condam­né à 3 mois d’em­pri­son­ne­ment.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.