Une bonne fré­quen­ta­tion pour le 58e Sa­lon

L'Orne Combattante (SN) - - Flers Et Son Pays -

Le jour de la Marche mon­diale pour le cli­mat, en marge de la Cop 21, un groupe ci­toyen de 7 per­sonnes avait dé­ci­dé d’or­ga­ni­ser une chaîne hu­maine dans le parc du châ­teau de Flers. L’évé­ne­ment avec prises de pa­role au­quel près de 60 per­sonnes avaient pré­vu de par­ti­ci­per ce di­manche 29 no­vembre, à 14 h 30, n’au­ra fi­na­le­ment pas lieu.

D’autres ac­tions se­ront en­vi­sa­gées

« Le mi­nistre de l’In­té­rieur vient d’in­ter­dire tout ras­sem­ble­ment pu­blic les 28,29 et 30 no­vembre », a in­for­mé, ce mar­di, Mi­chel Ba­loche, co-or­ga­ni­sa­teur de la ma­ni­fes­ta­tion. Aus­si ce groupe qui réunit no­tam­ment les as­so­cia­tions CCFDTerre So­li­daire, Gink­go Bi­lo­ba et le Col­lec­tif ci­toyen nor­mand, le nu­cléaire et ses dé­chets : non mer­ci ! ne compte pas bais­ser les bras pour au­tant.

« Nous sommes cer­tains que d’autres formes de ma­ni­fes­ta­tions vont avoir lieu pour que nos res­pon­sables réunis au Bourget la se­maine pro­chaine prennent les bonnes dé­ci­sions », ex­plique Mi­chel Ba­loche.

Une réunion est pré­vue en dé­but de se­maine pro­chaine pour étu­dier la pos­si­bi­li­té d’une nou­velle ac­tion.

A no­ter que la Marche pour le cli­mat pré­vue à Caen, sa­me­di 28 no­vembre, est éga­le­ment an­nu­lée.

Le 58e Sa­lon des peintres du Bo­cage s’est clô­tu­ré ce di­manche 22 no­vembre, au Fo­rum de Flers. La ma­ni­fes­ta­tion a, comme chaque an­née, connu une bonne fré­quen­ta­tion, d’après les or­ga­ni­sa­teurs.

Pour cette édi­tion, la ville était le thème re­te­nu par les membres de l’as­so­cia­tion pré­si­dée par Joël Si­mon. Une soixan­taine d’ar­tistes étaient pré­sents avec comme in­vi­tées d’hon­neur Fran­çoise Abra­ham, sculp­teur, et Ma­ryse de May, aqua­rel­liste pa­ri­sienne.

Dé­mons­tra­tion d’aqua­relle

Un des temps fort du Sa­lon s’est dé­rou­lé sa­me­di 21 no­vembre. Ma­ryse de May a of­fert au pu­blic ve­nu nom­breux, le spec­tacle sai­sis­sant d’une dé­mons­tra­tion de la réa­li­sa­tion d’une aqua­relle en di­rect.

Pen­dant une heure et de­mie, l’ar­tiste a ex­po­sé ses tech­niques lais­sant libre cours à son ima­gi­na­tion. « Je com­mence par mouiller ma feuille à nu. Je réa­lise en­suite un fon­du lu­mi­neux et après je place un su­jet. Je ne suis pas quel­qu’un d’ha­bile qui compte sur sa main pour gui­der le pin­ceau, je com­pense avec mon coeur et je laisse alors mon cer­veau créa­teur s’ex­pri­mer. J’offre un tra­cé sen­sible, une touche nuan­cée proche par­fois de la mal­adresse », a com­men­té l’ar­tiste avant d’ajou­ter : « je re­mer­cie vi­ve­ment la Ville de Flers et le pré­sident des peintres du Bo­cage qui ont mis l’aqua­relle en avant. Elle est sou­vent consi­dé­rée comme la dis­ci­pline du pauvre ».

Des vi­si­teurs ve­nus de loin

La mo­des­tie et le ta­lent de Ma­ryse de May ont vi­si­ble­ment tou­ché le pu­blic flé­rien. De re­nom­mée in­ter­na­tio­nale, l’aqua­rel­liste ex­pose dans de nom­breux sa­lons in­ter­na­tio­naux et a ob­te­nu de mul­tiples récompenses.

« Le suc­cès de la fré­quen­ta­tion, cette an­née, est dû aus­si à la pré­sence de nos deux in­vi­tées d’hon­neur », a sou­li­gné Joël Si­mon très sa­tis­fait du nombre de vi­si­teurs ve­nus par­fois de loin pour par­ti­ci­per à ce Sa­lon.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.