Un bâ­ti­ment coû­teux pour l’as­so­cia­tion

L'Orne Combattante (SN) - - Flers Et Son Pays - Le plan­ning fait état de plu­sieurs dates en no­vembre et en dé­cembre : le 26 et le 27 no­vembre à 14 h puis les 3, 4, 10, 11, 17 et 18 dé­cembre à 14 h. À chaque fois, le stage dure deux fois une heure. Pour s’ins­crire, s’adres­ser au CCAS.

Après avoir or­ga­ni­sé l’an der­nier des ac­tions au­tour de la pré­ven­tion rou­tière à des­ti­na­tion des se­niors, la pré­fec­ture de l’Orne, le Clic du bo­cage, Flers ag­glo­mé­ra­tion, le Centre com­mu­nal d’ac­tion so­ciale (CCAS) Oxy-Jeunes et le centre Emi­leHal­bout pro­posent une sé­rie d’ate­liers cen­trés sur l’ap­pren­tis­sage du bon usage d’In­ter­net pour se pré­mu­nir des ar­naques et pour ap­prendre à se rendre sur des sites trai­tant de la pré­ven­tion rou­tière. Les se­niors sont in­vi­tés à y par­ti­ci­per.

En pré­am­bule, les par­ti­ci­pants pour­ront dé­cou­vrir un pe­tit film réa­li­sé par des ado­les­cents avec l’as­so­cia­tion Oxy-Jeunes qui montre leur vi­sion de la sécurité rou­tière. « Ce­la per­met de tra­vailler sur le lien in­ter­gé­né­ra­tion­nel. La mai­son d’ac­ti­vi­té a vo­ca­tion à ac­cueillir tous les pu­blics », ex­plique Ju­lien Chan­delle, res­pon­sable du ser­vice pré­ven­tion mé­dia­tion de Flers ag­glo­mé­ra­tion.

Ces ate­liers ont été conçus pour per­mettre aux par­ti­ci­pants d’ac­qué­rir, grâce à une ini­tia­tion, une « pleine maî­trise » des bases d’In­ter­net.

Les adhé­rents de l’Ami­cale Laïque de Flers se sont réunis, à la salle de la rue Si­mons, ce ven­dre­di 20 no­vembre, pour leur as­sem­blée gé­né­rale.

C’était l’oc­ca­sion pour Gil­bert Pré­vert, le pré­sident, de pré­sen­ter le rap­port mo­ral et à chaque res­pon­sable de sec­tion, son bi­lan d’ac­ti­vi­tés.

Il s’avère que le nombre d’adhé­rents, soit 225, est sen­si­ble­ment cons­tant d’une an­née à l’autre. Gil­bert Pré­vert pré­cise : « La pho­to et le tir à l’arc, sous la hou­lette de leurs res­pon­sables, Mme Lai­né d’une part et Mme Ber­trand d’autre part, concourent aux ni­veaux ré­gio­naux et na­tio­naux. Elles y ob­tiennent de très bons résultats. Ceux-ci montrent le sé­rieux et la constance du tra­vail four­ni dans l’en­ca­dre­ment des ac­ti­vi­tés et la mo­ti­va­tion pour par­ti­ci­per à des com­pé­ti­tions, par­fois sur plu­sieurs jours. »

Un autre point sur le­quel in­siste le pré­sident, c’est l’en­tre­tien du bâ­ti­ment construit entre 1932 et 1934. S’il per­met de ne pas re­cou­rir aux lo­caux de la col­lec­ti­vi­té, les tra­vaux qu’il en­gendre, comme la ré­fec­tion ré­cente de la toi­ture, re­pré­sentent un coût im­por­tant pour l’as­so­cia­tion.

Par ailleurs, Gil­bert Pré­vert, sur la brèche de­puis de nom­breuses an­nées, ai­me­rait bien voir naître de nou­velles re­crues, prêtes à s’in­ves­tir dans le do­maine de

leur choix. Avis aux ama­teurs…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.