An­dré Helluin s’en est al­lé

L'Orne Combattante (SN) - - La Ferté Et Son Pays -

En août der­nier, nous avions consa­cré un ar­ticle à son ré­seau fer­ro­viaire mi­nia­ture, l’un des plus beaux de France : lun­di, An­dré Helluin s’est éteint à 89 ans.

Ori­gi­naire de la ré­gion Pa­ri­sienne, An­dré Helluin avait vu le jour le 15 juillet 1926. Après un dé­but de car­rière comme in­gé­nieur cher­cheur dans l’in­dus­trie du verre, il s’était re­ti­ré en Nor­man­die de­puis 40 ans avec son épouse Mo­nique, pour se consa­crer à sa grande pas­sion : la pein­ture. Dans les an­nées 50, il avait fait ses pre­mières armes aux cô­tés de peintres dans les ate­liers de Saint-Ger­main-desp­rés.

Té­moin de son temps

A Ma­gny-le-Dé­sert, sa mai­son en plein bourg, place de l’Eglise, abri­tait son ate­lier, ins­tal­lé au rez-de-chaus­sée. Il y pas­sait des heures et des heures. La pein­ture était pour lui une fa­çon d’être té­moin de son temps, et d’ou­blier ses pro­blèmes de san­té. Il laisse der­rière lui plus d’un mil­lier de toiles dont cer­taines ont été ex­po­sées à Londres, New York, Shan­ghai. Mais, An­dré Helluin, c’est aus­si ce ré­seau fer­ro­viaire mi­nia­ture qu’il a mis 22 ans à construire au 1er étage de son ha­bi­ta­tion. Un pe­tit chefd’oeuvre qui re­pré­sente la gare Mont­par­nasse et ses en­vi­rons dans les an­nées 1937-1938.

Avec lui, c’est donc un ar­tiste lo­cal de grand ta­lent qui vient de s’éteindre lun­di 23 no­vembre. La cé­ré­mo­nie re­li­gieuse se­ra cé­lé­brée ce ven­dre­di 27 no­vembre, à 14 h 30, en l’église de Ma­gnyle-Dé­sert, sui­vie de l’in­hu­ma­tion au ci­me­tière.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.