Trois ques­tions à l’ami des pauvres

L'Orne Combattante (SN) - - La Ferté Et Son Pays -

Qu’est-ce qui vous mo­tive dans votre mis­sion ?

Ce sont ces mil­liers d’en­fants in­no­cents, qui vivent dans la pau­vre­té. Si on a un peu de coeur, on ne peut ac­cep­ter tous ces gens dans la mi­sère. Ce qui me mo­tive, c’est une force in­té­rieure à la fois hu­ma­niste, mais aus­si chré­tienne. C’est au mi­lieu d’eux que je me sens hu­main. J’ai ac­cep­té de re­le­ver un dé­fi avec ce peuple. En­semble, nous avons réus­si à ce que cette mis­sion im­pos­sible de­vienne pos­sible. Mais, rien n’est ja­mais ac­quis, et il faut conti­nuer. On met de cô­té ses maux et ses sou­cis, pour conti­nuer à avan­cer. Ce n’est pas fa­cile de faire le bien dans un pays où la pau­vre­té est si grande. Quels sont les be­soins ? Avant tout des be­soins ali­men­taires. On constate une mal­nu­tri­tion im­por­tante chez les moins de 5 ans, avec toutes les consé­quences que l’on ima­gine sur le dé­ve­lop­pe­ment. Et il y a aus­si la sco­la­ri­sa­tion.

Un gros pour­cen­tage d’en­fants n’a pas les moyens d’al­ler à l’école.

Pour­tant, c’est ce qui re­pré­sente le sen­ti­ment d’ap­par­te­nir à la com­mu­nau­té hu­maine, la li­ber­té et l’au­to­no­mie. Je re­mer­cie la France, et no­tam­ment So­li­dar’Mômes, pour son aide.

Les Fran­çais savent être so­li­daires et avoir du coeur. Quel est le se­cret de votre réus­site ?

Marche en­semble avec la po­pu­la­tion, avec un ac­com­pa­gne­ment de tous les jours. Une réelle com­pli­ci­té s’est ins­tal­lée entre nous. La po­pu­la­tion mal­gache res­sent que je l’aime. Mais, c’est une aide qui doit se pour­suivre dans le temps. Et je ne suis qu’une par­tie vi­sible de l’ice­berg car je suis en­tou­ré de gens dans ce com­bat pour la di­gni­té. Si les Na­tions-Unies fai­saient bien leur tra­vail, cette mi­sère ne de­vrait pas exis­ter. Trop d’élus se contentent de par­ler des pauvres, de la di­gni­té hu­maine, mais ce­la reste des pa­roles et ce­la ne se tra­duit pas en ac­tion. C’est se mo­quer des pauvres. Les dis­cours ne valent rien s’ils ne sont pas sui­vis d’actes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.