La vraie fausse consul­ta­tion des ha­bi­tants sur les fu­sions

L'Orne Combattante (SN) - - Putanges Et Son Pays - Ch­ris­tophe RIVARD

Messes.Tous les of­fices re­li­gieux ont lieu à l’église Saint-Ouen de Pont-Ecré­pin à 10 h 30.

Vac­ci­na­tion contre la grippe. A l’oc­ca­sion de la cam­pagne de vac­ci­na­tion contre la grippe, le centre de soins pro­pose une per­ma­nence ex­cep­tion­nelle, sans ren­dez-vous, chaque jour du lun­di au ven­dre­di de 16 heures à 16 h 30, pour pro­cé­der à la vac­ci­na­tion. Cette per­ma­nence se tient du­rant les mois de no­vembre et dé­cembre.

Ex­po­si­tion. Charles Ruel, peintre au­to­di­dacte, ex­pose ses oeuvres jus­qu’au sa­me­di 19 dé­cembre, dans les lo­caux de l’of­fice de tou­risme. L’ex­po­si­tion est vi­sible de 9 h 30 à 12 h 30 et 14 h à 18 h. Contact : 02 33 35 86 57, ot.pu­tanges@orange.fr, www.of­fice-tou­ris­me­pu­tanges.com

Ran­don­née du Té­lé­thon. Suite à un ar­rê­té pré­fec­to­ral, la ran­don­née pour le Té­lé­thon pré­vue le di­manche 29 no­vembre, a été re­por­tée au di­manche 20 dé­cembre, avec le même pro­gramme : deux ran­don­nées au dé­part de la mai­rie de Ra­bo­danges. La ran­don­née VTT de 30 km et la ran­don­née pé­destre de 10 et 15 km par­ti­ront à 9 h. Les autres ren­dez-vous du Té­lé­thon res­tent in­chan­gés. Ren­sei­gne­ments : Sté­phane Da­vid : 06 07 25 17 97.

Bourse aux jouets. L’as­so­cia­tion des Pa­rents d’Elèves des écoles pu­bliques de Pu­tanges-Pont-Ecre­pin or­ga­nise une bourse aux jouets le sa­me­di 12 dé­cembre, de 14 h à 18 h, à la salle du rez-de-chaus­sée de la mai­rie.

Arbre de Noël. L’as­so­cia­tion des pa­rents d’élèves de l’école Sain­teT­hé­rèse or­ga­nise l’arbre de Noël sa­me­di 12 dé­cembre, de 16 à 18 heures, au 40, rue de la Roche. Ou­ver­ture de l’église. L’église de Nue­vy-au-Houlme se­ra ou­verte au pu­blic à par­tir du sa­me­di 12 dé­cembre jus­qu’au di­manche 10 jan­vier, de 11 à 18 heures, tous les jours, afin d’ad­mi­rer la crèche. Une messe se­ra dite sa­me­di 12 dé­cembre à 18 heures, par le Père Alexis de Bré­bis­son. Mar­ché de Noël. Le sa­me­di 12 dé­cembre de 9 heures à 18 heures sans in­ter­rup­tion, l’ate­lier de Ri, as­so­cia­tion de loi­sirs créa­tifs, ex­po­se­ra à la vente dans la salle com­mu­nale, près de la mai­rie, ses dif­fé­rents ob­jets fa­bri­qués mains.

L’opé­ra­tion est suf­fi­sam­ment rare pour être re­le­vée. Di­manche pro­chain, à l’oc­ca­sion du 2e tour des Ré­gio­nales, Guillaume de Vi­gne­ral consul­te­ra les ha­bi­tants de sa com­mune avant que son con­seil ne donne un avis sur la fu­sion de com­mune ou l’agran­dis­se­ment de l’in­ter­com.

Une consul­ta­tion. C’est ce qu’a sou­hai­té faire Guillaume de Vi­gne­ral di­manche pro­chain, pro­fi­tant du 2e tour des Ré­gio­nales. Il a dis­tri­bué à ses ad­mi­nis­trés un tract des­ti­né à les ai­der à faire leur choix. Une très bonne idée de sa part dans le cadre d’une dé­mo­cra­tie par­ti­ci­pa­tive.

En réa­li­té, le maire di­rige ses ad­mi­nis­trés vers un choix plu­tôt qu’il n’ex­pose ob­jec­ti­ve­ment les avan­tages et les in­con­vé­nients qui se pré­sentent à eux. Ce, d’au­tant plus qu’il mé­lange la fu­sion des com­munes et des Cdc. On peut être contre la fu­sion de sa com­mune, mais pour la fu­sion de Cdc… ou in­ver­se­ment. Ce que ne pro­pose pas la consul­ta­tion de Guillaume de Vi­gne­ral.

Pas d’éco­no­mies

Ain­si, concer­nant le main­tien de la com­mune de Ri, Guillaume de Vi­gne­ral ne voit que des in­con­vé­nients à la fu­sion­ner avec une ou plu­sieurs de ses voi­sines. « Au­cun des re­grou­pe­ments (com­munes et Cdc) n’en­gendre des éco­no­mies. Cette réa­li­té a été re­con­nue pu­bli­que­ment par les deux dé­pu­tés de l’Orne (M. Goas­doué PS et Mme Lou­wa­gie UMP) à l’as­sem­blée des maires ru­raux de l’Orne en 2012. »

Pour le maire, les im­pôts vont aug­men­ter avec cette fu­sion. « L’aug­men­ta­tion pro­je­tée par le bu­reau de la Cdc Ar­gen­tan In­ter­com pour 2017 le prouve. »

Par ailleurs, le maire de Ri pense que les bu­reaux et les se­cré­taires de mai­rie « se­ront re­grou­pés comme l’ont été les bu­reaux de poste, les gen­dar­me­ries, les tré­so­re­ries, les écoles… Les dé­marches ad­mi­nis­tra­tives se fe­ront ex­clu­si­ve­ment en ligne ou à Ar­gen­tan aux ho­raires d’ou­ver­ture des ad­mi­nis­tra­tions. » Il est vrai que l’ou­ver­ture du se­cré­ta­riat de la mai­rie de Ri le ven­dre­di de 18 heures à 20 heures est réel­le­ment une bonne ini­tia­tive pour les ad­mi­nis­trés. D’autres com­munes de­vraient prendre exemple. Ce­pen­dant, un an après la créa­tion de Boischampré, y a-t-il eu des chan­ge­ments pour les ha­bi­tants ? Non.

Quels pro­jets ?

Guillaume de Vi­gne­ral craint éga­le­ment que les in­ves­tis­se­ments se fassent « en prio­ri­té dans la ville centre. Le seul pro­jet an­non­cé par la Cdc est un centre mé­di­cal. La Cdc n’a d’ailleurs pas consul­té les pra­ti­ciens ».

Autre point que dé­nonce Guillaume de Vi­gne­ral, la fa­çon dont se tiennent les réunions de con­seil com­mu­nau­taire. Avec plus de 60 per­sonnes, elles « ne sont que des simples ex­po­sés sans dé­bats. Le nombre de par­ti­ci­pants et la com­plexi­té des su­jets (plus de 100 pages à étu­dier) empêchent tout contrôle par le con­seil. Les dé­ci­sions au­jourd’hui sont prises en pe­tit co­mi­té : com­mis­sions et sur­tout bu­reau. »

En­fin, pour lui, « il n’y au­ra plus d’élus de proxi­mi­té, mais des listes in­féo­dées aux par­tis po­li­tiques. Re­gar­dons toutes les villes au­tour de nous. »

« En ré­su­mé, un re­grou­pe­ment trans­for­me­ra notre vil­lage ru­ral (dé­jà ap­pe­lé iso­lé par l’In­see) en simple dé­cou­page ad­mi­nis­tra­tif gé­ré de loin sans prendre en compte les vil­la­geois que nous sommes. »

Payer pour Ar­gen­tan

Cô­té ar­gu­ments en fa­veur de la fu­sion (uni­que­ment au su­jet des Cdc, pas sur le thème des com­munes), Guillaume de Vi­gne­ral re­prend sim­ple­ment les ar­gu­ments d’Ar­gen­tan In­ter­comm sur la fu­sion des trois Cdc. Ar­gu­ments qu’il prend par­fois le soin de com­men­ter… à sa fa­çon.

- Un ré­équi­li­brage lo­gique des charges et des marges de ma­noeuvre fi­nan­cière. Le bas­sin de vie com­prend les Cdc du Ha­ras du Pin et des Courbes de l’Orne. Cette nou­velle Cdc cor­res­pon­dra à ce ter­ri­toire.

- Les res­sources se­ront mu­tua­li­sées, « c’est-à-dire que tous paye­ront pour les in­fra­struc­tures d’Ar­gen­tan ». Là en­core, Guillaume de Vi­gne­ral tra­vaille à charge contre Ar­gen­tan. Mais il ou­blie que les ha­bi­tants de sa com­mune uti­lisent les in­fra­struc­tures de cette ville (comme celle de Fa­laise, d’ailleurs). Ou en­core que la Cdc pour­ra in­ves­tir de fa­çon plus im­por­tante sur sa com­mune.

- Une meilleure vi­si­bi­li­té du ter­ri­toire dans un cadre ré­gio­nal élar­gi. « Nous pas­se­rons ain­si de 25 000 à près de 35 000. »

- L’émer­gence de pro­jets ga­rants de la sau­ve­garde de l’in­té­rêt du ter­ri­toire et de ses ha­bi­tants. « La Cdc Ar­gen­tan In­ter­com n’a pas au­jourd’hui les moyens ni les pro­jets. Cette nou­velle Cdc fa­vo­ri­se­ra cette émer­gence. »

Faire le poids

- Les re­grou­pe­ments sont une ten­dance forte et de long terme. « S’y op­po­ser ne sert à rien et nous fe­ra perdre les bo­ni­fi­ca­tions fi­nan­cières ac­cor­dées qui ne se­ront pas main­te­nues. »

« En ré­su­mé, une ges­tion saine et glo­bale re­quiert ces re­grou­pe­ments dans les­quels les re­grou­pe­ments de com­munes, dé­jà dé­bu­tés par Boischampré, se­ront une ac­tion po­si­tive de ré­or­ga­ni­sa­tion. » En clair, pour pe­ser dans l’in­ter­com­mu­na­li­té, qu’elle soit fu­sion­née avec Les Courbes de l’Orne et Le pays du Ha­ras du Pin, il convient de re­grou­per les com­munes.

Les ha­bi­tants de Ri au­ront donc un choix dif­fi­cile à faire di­manche pro­chain. Res­ter tels quels, avec le risque de ne plus rien re­pré­sen­ter face aux mas­to­dontes voi­sins que pour­ront re­pré­sen­ter les fu­tures com­munes nou­velles qui vont se créer ; ou fu­sion­ner pour pe­ser dans la Cdc, avec le risque de perdre un peu de leur iden­ti­té.

Le maire de Ri pose les bonnes ques­tions quant à l’ave­nir de sa com­mune. Il a peut-être un peu man­qué de pé­da­go­gie.

Ce que ne man­que­ra pas d’ex­pli­quer le maire à l’oc­ca­sion de per­ma­nences le ven­dre­di 11 dé­cembre de 16 heures à 20 heures.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.