La valse des pré­fets

L'Orne Combattante (SN) - - Entre Bocage Et Suisse Normande - Lu­do­vic Le­moine

Ni­cole Klein, 62 ans, pré­fète de la Ré­gion Pi­car­die, pré­fète de la Somme, a été nom­mée, mer­cre­di 16 dé­cembre 2015, en con­seil des mi­nistres, pré­fète de la Ré­gion Nor­man­die, pré­fète de la Seine-Ma­ri­time à comp­ter du 1er jan­vier 2016.

Elle rem­place Pierre Hen­ry Mac­cio­ni, 67 ans, qui était en poste à Rouen de­puis jan­vier 2013.

Dans le même temps, Jean Char­bon­niaud, pré­fet de la ré­gion Basse-Nor­man­die et du Cal­va­dos, est nom­mé conseiller du Gou­ver­ne­ment, à comp­ter du 1er jan­vier lui-aus­si.

Son suc­ces­seur est Laurent Fis­cus, pré­fet, jus­qu’ici se­cré­taire gé­né­ral pour les af­faires ré­gio­nales d’Ile-de-France.

Il est nom­mé pré­fet du Cal­va­dos à comp­ter du 1er jan­vier 2016. Du seul dé­par­te­ment, et non plus de la ré­gion, puis­qu’avec la réuni­fi­ca­tion de la Nor­man­die, c’est le pré­fet de Seine-Ma­ri­time qui se­ra éga­le­ment pré­fet de ré­gion. C’est un jar­di­nier ama­teur dont les conseils ont du poids. À 86 ans, Hen­ri Grosse a sor­ti un im­pres­sion­nant na­vet de 3, 330 kg de son jar­din si­tué à Flers. Son se­cret : du fu­mier en guise d’en­grais. Avec gros tu­ber­cule, Hen­ri Grosse pré­voit de faire de la soupe, d’en conge­ler une par­tie et d’en don­ner un peu à qui en veut. Per­sua­dé qu’il n’en existe pas beau­coup de cet aca­bit, Hen­ri Grosse lance un dé­fi à tous les ama­teurs de jar­din : « Ce­la m’éton­ne­rait qu’il y en ait un qui me dé­passe ». Après les oi­gnons, les pa­tates, le concours du plus gros na­vet pro­duit près de Flers est, ain­si, lan­cé. Chers lec­teurs, n’hé­si­tez pas à ten­ter de concur­ren­cer ce jar­di­nier ama­teur. À vos tu­ber­cules !

Au­jourd’hui, les pro­jets de com­munes nou­velles fleu­rissent comme l’a ex­pli­qué An­dré Val­li­ni se­cré­taire d’Etat lors de cette cé­ré­mo­nie, « au­jourd’hui, 179 com­munes nou­velles sont créées re­grou­pant 523 com­munes re­pré­sen­tant 570 000 ha­bi­tants et dans les six pro­chains mois, il de­vrait y en avoir beau­coup d’autres, car le bo­nus fi­nan­cier a été pro­lon­gé de 6 mois ». Pour­tant, l’an pas­sé, ils étaient beau­coup moins nom­breux.

Ge­ler la baisse des do­ta­tions

de l’Etat

Seules 12 sont nées en France au 1er jan­vier der­nier. Par­mi elles, trois dans l’Orne dont Tin­che­bray Bo­cage. « Nous étions la plus im­por­tante en nombre de com­munes et d’ha­bi­tants », rap­pelle Jé­rôme Nu­ry. Tin­che­bray Bo­cage est au­jourd’hui la 6e com­mune du dé­par­te­ment avec 5300 ha­bi­tants.

« Être ras­sem­blés à 7, nous per­met de nous faire en­tendre et de ge­ler la baisse des do­ta­tions de l’Etat, pour­suit l’élu qui a éga­le­ment in­sis­té sur l’une des spé­ci­fi­ci­tés de Tin­che­bray bo­cage. « Nous avons vou­lu gar­der l’iden­ti­té des com­munes his­to­riques ». Au­jourd’hui, Tin­che­bray bo­cage dis­pose de moyens fi­nan­ciers su­pé­rieurs aux autres col­lec­ti­vi­tés ru­rales. « Ce­la doit nous per­mettre de lan­cer des pro­jets au ser­vice des ha­bi­tants ».

Trois membres du gou­ver­ne­ment

En com­pa­gnie des re­pré­sen­tants de Lar­champ, SaintCor­nier-des-Landes, Yvrandes, Frênes, Saint-Jean-des-Bois, Beauc­hêne et Tin­che­bray, Jé­rôme Nu­ry, maire de la com­mune nou­velle, a été re­çu à l’hô­tel de Las­say à l’As­sem­blée na­tio­nale. Une cé­ré­mo­nie à la­quelle as­sis­taient Laurent Fa­bius, mi­nistre des Af­faires étran­gères, lui-même ho­no­ré lors de cette soire, Clo­thile Val­ter et An­dré Val­li­ni, se­cré­taires d’Etat. Trois membres du gou­ver­ne­ment qui ont fé­li­ci­té la com­mune nou­velle or­naise.

La dé­lé­ga­tion tin­che­brayenne a été re­çue et fé­li­ci­tée plus tôt dans la jour­née au Sé­nat par Jean-Claude Le­noir, sé­na­teur de l’Orne, puis a ren­con­tré Yves Goas­doué, dé­pu­té-maire de Flers, quelques mi­nutes avant la cé­ré­mo­nie à l’As­sem­blée na­tio­nale.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.