Après six ans d’ab­sence, l’orgue de Mes­sei re­trouve son église

Mieux vaut tard que ja­mais. Six ans après avoir été confié à un ar­ti­san, l’orgue de Mes­sei re­trouve son église. Il a été re­mis en fonc­tion­ne­ment mar­di 22 dé­cembre.

L'Orne Combattante (SN) - - Entre Bocage Et Suisse Normande - Tho­mas Gour­lin

Après six ans d’ab­sence, l’orgue de Mes­sei est en­fin de re­tour. Cette nou­velle, qui va sou­la­ger ceux qui s’in­quié­taient de son sort, a été an­non­cée lors de la der­nière réunion du con­seil mu­ni­ci­pal de Mes­sei, mer­cre­di 16 dé­cembre.

Al­lé­luia

« Dieu soit loué », a lan­cé le maire de Mes­sei, sur le ton de l’hu­mour, à la fin de la réunion, pré­ci­sant : « Hon­nê­te­ment, s’il cor­res­pond aux pho­tos qu’on avait vues, il va être beau. C’est l’équi­valent d’un gros har­mo­nium avec une souf­fle­rie. Parce que, à l’ori­gine, c’était deux pa­rois­siens qui pé­da­laient pour le faire mar­cher. Dé­sor­mais, il est élec­tri­fié »

Mar­di 22 dé­cembre, le fac­teur d’orgue à qui il avait été confié est ve­nu de Ven­dée et a en­fin li­vré l’ins­tru­ment et s’est oc­cu­pé de sa re­mise en ser­vice. Il ne se­ra pas ré­ins­tal­lé à son em­pla­ce­ment ini­tial, en hau­teur.

Dans le choeur

« L’équipe pa­rois­siale a sou­hai­té qu’on l’ins­talle dans le choeur », a pré­ci­sé Mi­chel Dumaine, tout en se de­man­dant si le ren­du, au ni­veau de l’acous­tique, se­ra aus­si bon.

Il y a six ans, cet orgue construit en 1875 qui ap­par­tient à la com­mune avait, sur une de­mande de l’as­so­cia­tion pa­rois­siale, été en­voyé chez un fac­teur d’orgue en Ven­dée.

L’ar­ti­san s’était même dé­pla­cé, avait dé­mon­té l’ins­tru­ment et s’était en­ga­gé à me­ner sa res­tau­ra­tion à bien.

Ab­so­lu­tion

En sep­tembre 2015, les mésa­ven­tures de l’orgue de Mes­sei avaient, d’ailleurs, fait l’ob­jet d’un ar­ticle dans L’Orne Com­bat­tante. À l’époque, Mi­chel Dumaine avait dit, pince-sans-rire :

« Je suis des­cen­du en Ven­dée pour voir s’il n’était pas pas­sé dans la che­mi­née ». Der­rière le ton vo­lon­tai­re­ment bla­gueur, l’élu fai­sait part de son in­quié­tude. Il avait ex­pli­qué que le fac­teur d’orgue di­sait avoir ren­con­tré quelques pro­blèmes per­son­nels pour ex­cu­ser son re­tard.

En fi­nis­sant sa mis­sion, et en rap­por­tant l’orgue quelques jours avant Noël, nul doute que l’ar­ti­san a ob­te­nu l’ab­so­lu­tion de la part de la com­mune.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.