Violent feu de che­mi­née

L'Orne Combattante (SN) - - Bocage Suisse Normande Entre Et -

Sa­me­di 16 jan­vier, vers 9 h 15, un violent feu de che­mi­née s’est pro­duit dans une mai­son au lieu-dit La Bis­tière. Les pom­piers de Con­dé-sur-Noi­reau ont dû sor­tir la grande échelle car la che­mi­née était en­cras­sée. Au­cun dé­gât n’est à si­gna­ler et au­cune éva­cua­tion n’a été né­ces­saire.

Le Gie­lois cir­cu­lait en di­rec­tion de Briouze en com­pa­gnie de deux per­sonnes, dont un en­fant, lors­qu’il se se­rait dé­por­té sur la route, fran­chis­sant la ligne conti­nue. Une voi­ture ar­ri­vait en face. Les deux vé­hi­cules sont en­trés en col­li­sion.

L’homme condui­sait mal­gré une sus­pen­sion de son per­mis de conduire et sous l’em­prise de l’al­cool.

Il pré­sen­tait un taux de 2,2 grammes par litre de sang.

Il de­vait être ju­gé, en com­pa­ru­tion im­mé­diate, le ven­dre­di 6 no­vembre 2015, de­vant le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel d’Ar­gen­tan, mais il avait choi­si de pré­pa­rer sa dé­fense. L’au­dience avait été re­por­tée à ce ven­dre­di 22 jan­vier.

Le tri­bu­nal avait dé­ci­dé de pla­cer le Gie­lois en dé­ten­tion pro­vi­soire en at­ten­dant son pro­cès, confor­mé­ment aux ré­qui­si­tions du pro­cu­reur de la Ré­pu­blique qui avait es­ti­mé qu’il s’agis­sait d’un « in­di­vi­du dan­ge­reux pour la so­cié­té et pour lui-même ». Il avait dé­jà été con­dam­né, en no­vembre 2014, pour des bles­sures in­vo­lon­taires alors qu’il condui­sait un vé­hi­cule sous l’em­prise de l’al­cool.

D’autres dé­lits rou­tiers lui sont éga­le­ment re­pro­chés.

A l’is­sue de l’au­dience, il avait été em­me­né à la mai­son d’ar­rêt de Cou­laines.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.