De 1874 à 2016

L'Orne Combattante (SN) - - Flers -

Le mu­sée de Flers a été créé en 1874. Au dé­part, il s’agis­sait da­van­tage d’un ca­bi­net de cu­rio­si­tés do­té d’ou­tils pré­his­to­riques, de frag­ments ar­chéo­lo­giques, de mi­né­raux. En 1901, le châ­teau, an­cienne de­meure des comtes de Flers, est ven­du à la ville. Le mu­sée s’ins­talle alors dans l’an­cienne de­meure aris­to­cra­tique.

Inau­gu­ré en 1905, ce lieu com­mence à ac­cueillir une col­lec­tion avec des oeuvres comme Pay­sages, de Gas­pard Du­guet, ou Le siège de Landau, de Charles Par­ro­cel.

Après la Pre­mière Guerre mon­diale, la col­lec­tion du mu­sée s’étoffe net­te­ment. La ville s’offre le ta­bleau La Chan­son de la ma­riée, de Charles Léandre. Charles Léandre a d’ailleurs ef­fec­tué de nom­breux dons jus­qu’en 1934. En 1919, l’an­cien maire Ju­lien Salles fait don de sa col­lec­tion qui com­prend plus de 140 toiles, une cen­taine de sculp­tures, du mo­bi­lier, des des­sins. Cette col­lec­tion compte, no­tam­ment, une toile de Cour­bet.

Du­rant la Se­conde guerre mon­diale, les bom­bar­de­ments touchent peu le châ­teau. Néan­moins, l’édi­fice su­bit quelques dé­gra­da­tions. Les col­lec­tions ne sont plus mon­trées au pu­blic du­rant 30 ans car le châ­teau doit être re­mis en état.

La ré­ou­ver­ture du mu­sée a lieu en 1970. Grâce au tra­vail du conser­va­teur Adolphe Ca­bon, ce lieu de­vient mu­sée du bo­cage nor­mand et ac­cueille des col­lec­tions de cé­ra­miques de Jean Coc­teau.

Au­jourd’hui, le mu­sée pos­sède en­vi­ron 4 000 oeuvres et ob­jets.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.