Le Gren agit pour les haies et qua­li­té de l’eau

L'Orne Combattante (SN) - - Flers -

La qua­li­té de l’eau et la pré­ser­va­tion des haies sont les deux prin­ci­pales pré­oc­cu­pa­tions du Gren, le groupe en­vi­ron­ne­ment de la ré­gion de Flers. Ces deux points se­ront dé­ve­lop­pés lors de l’as­sem­blée gé­né­rale de l’as­so­cia­tion, qui se dé­rou­le­ra sa­me­di 30 jan­vier, à 18 heures, à la mai­son des as­so­cia­tions de Saint-Georges-des-Gro­seillers. L’as­so­cia­tion suit de près la qua­li­té de l’eau et no­tam­ment les en­quêtes pu­bliques sur les ex­ten­sions d’éle­vage, leurs plans d’épan­dage ain­si que les fosses de sto­ckage, sou­vent sur des zones sen­sibles pour l’eau. Le fait d’ar­ra­cher les haies, no­tam­ment comme ce fut le cas à Lon­lay-l’Ab­baye, il y a un an, font éga­le­ment craindre à l’as­so­cia­tion une ex­ploi­ta­tion sans pos­si­bi­li­té de re­pousse et à terme la dis­pa­ri­tion du bo­cage. « Les amé­na­ge­ments fon­ciers et re­struc­tu­ra­tions agri­coles ne doivent pas mettre à mal notre bo­cage. La col­lec­ti­vi­té doit per­mettre les in­ves­tis­se­ments sans pol­luer les sols sur des mil­liers d’hec­tares, no­tam­ment par les épan­dages des ef­fluents agri­coles », in­dique Di­dier Beau­jouan, le pré­sident qui sou­ligne que l’eau est « un bien très pré­cieux et spé­ci­fi­que­ment dans notre ré­gion qui a des ré­serves faibles ». Il ré­clame éga­le­ment une « ges­tion in­tel­li­gente » des haies. « On ne peut contes­ter l’in­té­rêt d’un re­ve­nu com­plé­men­taire pour les agri­cul­teurs, sur­tout si le bois abat­tu est uti­li­sé à bon es­cient mais il ne faut pas perdre de vue que cer­tains ta­lus boi­sés sont in­dis­pen­sables pour conser­ver l’écou­le­ment de l’eau vers les nappes phréa­tiques et ra­len­tir l’éro­sion des terres par les pluies et par le vent. Rares sont les haies in­utiles dans notre bo­cage ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.