« D’autres can­di­dats peuvent se dé­cla­rer »

L'Orne Combattante (SN) - - Condé - ▲Les élec­tions in­ternes Les Ré­pu­bli­cains à la fonc­tion de dé­lé­gué de la 6e cir­cons­crip­tion du Cal­va­dos se tien­dront sa­me­di 30 jan­vier à Vire, salle Jean-Mou­lin. M.T.

Sa­muel La­haye ré­agit à la can­di­da­ture d’Éve­lyne Stirn pour les élec­tions lé­gis­la­tives sur la 6e cir­cons­crip­tion du Cal­va­dos.

« D’autres can­di­dats peuvent se dé­cla­rer. Cha­cun est libre. Elle s’em­ploie à dé­mon­trer l’in­té­rêt de sa can­di­da­ture en al­lant à la ren­contre des élus, des forces éco­no­miques et de la po­pu­la­tion. C’est, me semble-t-il, une bonne ap­proche. La com­mis­sion na­tio­nale des in­ves­ti­tures des Ré­pu­bli­cains ren­dra le mo­ment ve­nu sa dé­ci­sion. Je sou­tien­drai le can­di­dat qui au­ra été choi­si pour por­ter l’al­ter­nance, tout comme je le fe­rai der­rière le vain­queur des pri­maires de no­vembre 2016, quel qu’il soit. »

Sa­muel La­haye est can­di­dat aux pro­chaines élec­tions in­ternes Les Ré­pu­bli­cains à la fonc­tion de dé­lé­gué de la 6e cir­cons­crip­tion du Cal­va­dos.

Élu à Saint-Ger­main-duC­rioult, pre­mier-ad­joint de Con­dé-en-Nor­man­die, pré­si­dents d’as­so­cia­tions… De­puis son ar­ri­vée sur le ter­ri­toire de­puis une di­zaine d’an­nées, Sa­muel La­haye, est sur tous les fronts.

« Je n’ai pas d’ap­pé­tit d’ogre, ni d’am­bi­tion dé­me­su­rée », ré­pond l’élu de 38 ans.

Sa dé­ci­sion d’être can­di­dat aux pro­chaines élec­tions in­ternes Les Ré­pu­bli­cains date des Ré­gio­nales.

« Le scru­tin de dé­cembre 2015 a mis une fois de plus en évi­dence le fos­sé qui se creuse entre la po­li­tique et les fran­çais. Le re­gard cri­tique que la po­pu­la­tion jette sur la classe po­li­tique (élus et cadres des par­tis) trouve en grande par­tie sa jus­ti­fi­ca­tion dans les an­nonces po­lé­miques et les pos­tures par­ti­sanes, à une ab­sence de re­nou­veau à la fois des per­sonnes et des pra­tiques. »

« Une ma­chine en­dor­mie »

Sa­muel La­haye sou­haite « re­lan­cer la ma­chine, en­dor­mie ces der­nières an­nées. » Et confie que sa can­di­da­ture n’est « pas contre Pas­cal Martin » (lire par ailleurs).

Pour l’élu de Saint-Ger­main­du-Crioult : « Ces élec­tions in­ternes se­ront aus­si l’oc­ca­sion de mettre notre mou­ve­ment en ordre de marche pour les échéances à ve­nir pour à la fois por­ter l’al­ter­nance et pour­suivre la re­con­quête de nos ter­ri­toires. »

Et rap­pelle : « Ce pre­mier ren­dez-vous de­vra être exem­plaire. Aux cadres de notre par­ti, il in­combe d’en as­su­rer le bon dé­rou­le­ment, dans la trans­pa­rence et le res­pect de chaque can­di­dat. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.