Les en­fants du Sa­cré-coeur ont chan­té à la mai­son de re­traite

De­puis plu­sieurs an­nées, les en­fants de l’école voi­sine du Sa­cré-coeur viennent chan­ter de­vant les ré­si­dents de la mai­son de re­traite à l’oc­ca­sion de la fête de l’Épi­pha­nie.

L'Orne Combattante (SN) - - Athis -

Tra­di­tion oblige en ce dé­but d’an­née, les en­fants des classes pri­maires et ma­ter­nelles de l’école du Sa­cré-coeur sont ve­nus chan­ter de­vant les ré­si­dents de la mai­son de re­traite à l’oc­ca­sion de la fête de l’Épi­pha­nie. Après les chants, les en­fants se sont re­trou­vés à table aux cô­tés des per­sonnes âgées afin de par­ta­ger la ga­lette des Rois.

Jeu­di 14 jan­vier, les 85 en­fants se sont pro­duits en deux groupes suc­ces­sifs de­vant une tren­taine des 89 ré­si­dents que compte l’EHPAD d’Athis (éta­blis­se­ment d’hébergement pour per­sonnes âgées dé­pen­dantes). Cette ren­contre existe de­puis plu­sieurs an­nées, ce­la fait par­tie des ren­contres in­ter­gé­né­ra­tion­nelles ré­gu­lières entre les deux éta­blis­se­ments voi­sins, seule­ment sé­pa­ré par une clô­ture. Au cours de l’an­née sco­laire, les en­fants des classes de CE1/CE2 exercent une correspondance écrite avec les ré­si­dents, ain­si que des échanges de pho­tos. Un jeu dit du bac­ca­lau­réat est or­ga­ni­sé éga­le­ment au cours des ren­contres.

« La cour de l’école est si­tuée en bor­dure de la mai­son de re­traite et un por­tillon a été ins­tal­lé afin d’évi­ter aux en­fants de pas­ser par la rue. Ce­la fa­vo­rise beau­coup les échanges entre nos deux éta­blis­se­ments » sou­ligne Ma­rion Es­nouf, ani­ma­trice de la mai­son de re­traite.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.