Les Clow­nesses à Ar­gen­tan

L'Orne Combattante (SN) - - Loisirs - Sa­me­di 30 jan­vier, 21 h, salle Jean-Ga­bin, Ba­gno­lesde-l’Orne. Ta­rifs : spec­tacle seul, 15 € (12 € avec la carte Eme­raude) ; me­nu dé­cou­verte (hors bois­sons) + spec­tacle + 2 € de Ti­cke­toc : 35 € (32 € avec la carte Eme­raude). Ré­ser­va­tions : www. ca­si­no-ba­gn

La Com­pa­gnie pa­ri­sienne 13 en scène pré­sente à Ba­gnoles une ver­sion contem­po­raine de la pièce Hi­ber­na­tus de JeanBer­nard Luc.

Ecrite en 1957, cette pièce a été por­tée à l’écran en 1969, avec un film fran­co-ita­lien si­gné Edouard Mo­li­ra­no, met­tant en scène Louis de Fu­nès et son fils Oli­vier, Claude Gen­sac, Paul Pré­boist.

L’his­toire se dé­roule en 1970. Un homme conge­lé dans les glaces du pôle Nord est re­trou­vé mi­ra­cu­leu­se­ment vi­vant au bout de 65 ans par une ex­pé­di­tion po­laire fran­co-da­noise. Après en­quête, il s’avère qu’il s’agit d’un jeune homme de 25 ans nom­mé Paul Four­nier, par­ti en ex­plo­ra­tion en 1905 et par­fai­te­ment conser­vé. Il est alors pro­gres­si­ve­ment ré­ani­mé par le pro­fes­seur Lo­rie­bat, spé­cia­liste mon­dial de l’hi­ber­na­tion ar­ti­fi­cielle.

Pour évi­ter un choc trop violent, ses des­cen­dants lui cachent la vé­ri­té sur l’époque à la­quelle il vit, en re­cons­ti­tuant l’en­vi­ron­ne­ment de la Belle Epoque.

Du­rant cinq se­maines, l’Of­fice dé­par­te­men­tal de la culture de l’Orne pré­sente une ex­po­si­tion des oeuvres de l’Or­naise Ca­mille Cou­tu­rier.

Née en 1975, Ca­mille Cou­tu­rier est une ar­tiste au­to­di­dacte qui vit et tra­vaille dans l’Orne. Elle re­fuse les sé­duc­tions fa­ciles de la cou­leur. Sa tech­nique ba­sée sur l’usage de l’encre sur pa­pier offre un tra­vail plein d’élé­gance, de pu­re­té, de re­cueille­ment, em­prunt de rê­ve­rie.

« Dans l’es­pace nu d’une constante in­cer­ti­tude, je capte, les moindres vi­bra­tions du si­lence » confie l’ar­tiste. La na­ture est sa source d’ins­pi­ra­tion, la re­pré­sen­ta­tion hu­maine

Et si l’on re­gar­dait plus loin que le bout de son nez ? Telle est la pro­po­si­tion faite par les res­pon­sables de la sai­son cultu­relle avec le spec­tacle Les Clow­nesses.

Pré­pa­rez-vous à ren­con­trer le qua­tuor de clow­nesses le plus dé­jan­té qui soit ! Leur nez rouge n’est pas la chose la plus ex­cen­trique. Pauline Couic aime faire son cirque et est au­to­ri­taire. Ma­rion, la plus jo­lie, est sur­nom­mée « la belle bleue » à cause de sa pe­tite robe de tulle cou­leur co­balt. Bi­bine est une grande môme dé­pres­sive mal fa­go­tée presque ab­sente ; la puis­sance de son geste ar­tis­tique se dé­ploie sous une ligne, une nuance de gris, un noir qui nous laissent en­tre­voir, ima­gi­ner, sen­tir un ciel, une mer, une haie, une pen­sée…

« La source est en soi, à et Pom est un grand mec tout maigre, sou­vent tra­ves­ti, qui ne sait plus trop où se si­tuer dans tout ça. l’in­té­rieur, obs­cure, in­cons­ciente, in­épui­sable. Soi comme si­lence, so­li­tude, es­pace va­cant et vi­vant, cou­loir. Dis­po­nible et concen­trée à la fois, je trace une ligne, quelques gestes pour ha­bi­ter

Tout semble les op­po­ser et pour­tant ces clow­nesses sont unies dans leur jus­qu’au-boutisme, dans leur dé­sir d’as­su­mer plei­ne­ment leur fé­mi­ni­té, leur vi­sion de la so­cié­té, don­nant de la voix à ceux qui n’en ont pas et ver­sant par­fois dans le grave.

Notre qua­tuor de pau­més flam­boyants n’a peur de rien et dé­cide de mon­ter un ca­ba­ret – ou plu­tôt va ten­ter de le faire. Place à un vrai mo­ment de fo­lie. Dès les pre­mières mi­nutes du spec­tacle, le rire est au ren­dez-vous. Pour la pre­mière fois, le Conser­va­toire de mu­sique du pays de Flers par­ti­cipe à la nuit des conser­va­toires. Elle se dé­rou­le­ra ven­dre­di 29 jan­vier, de 21 heures à mi­nuit. Et c’est gra­tuit ! De nom­breuses ani­ma­tions sont au pro­gramme. Le pu­blic pour­ra as­sis­ter à une re­pré­sen­ta­tion de l’or­chestre ju­niors, à 21 heures, et par­ti­ci­per à de nom­breux ate­liers. Les pe­tits comme les grands pour­ront dé­cou­vrir les divers ins­tru­ments dont on en­seigne la pra­tique au Conser­va­toire et même es­sayer de jouer avec. De quoi sus­ci­ter des vo­ca­tions ! Ce­lui qui le sou­haite pour­ra, le temps d’un ate­lier, s’im­pro­vi­ser com­po­si­teur et di­ri­ger un or­chestre. Il y a même un ate­lier co­mé­die mu­si­cale. Les par­ti­ci­pants s’in­té­gre­ront au groupe du conser­va­toire et mon­te­ront sur scène pour la res­ti­tu­tion, à 23 heures. Le pro­gramme est libre pour le pu­blic et sans ré­ser­va­tion. Ce se­ra aus­si une oc­ca­sion de dé­cou­vrir cet en­droit tout neuf in­té­gré dé­sor­mais au pôle cultu­rel Chau­deurge. La Ferté-Ma­cé. Le Co­mi­té de Ju­me­lage la Ferté-Ma­cé/Neus­tad­tam-Rbge or­ga­nise un grand lo­to le di­manche 24 jan­vier, à 14 h, salle Guy Ros­so­li­ni, au pro­fit des ac­ti­vi­tés du ju­me­lage et per­met de fi­nan­cer les échanges sco­laires. Vente des cartes dès 12 heures. Va­leur des lots : 2.500 €. Ré­ser­va­tion pos­sible après le 18 jan­vier : Thé­rèse Char­tron, tél. 02 33 37 30 10.

Cré­dit pho­tos : DR

Credit pho­to : Al­ban Van Was­sen­hove.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.