La com­mune nou­velle est à l’étude

L'Orne Combattante (SN) - - Putanges -

Sa­me­di 16 jan­vier, les membres de l’Ami­cale des An­ciens com­bat­tants de Pu­tanges et de la Com­mu­nau­té de com­munes du Val d’Orne, se sont re­trou­vés dans la salle com­mu­nale de Mé­nil-Gon­douin, pour par­ta­ger la ga­lette des rois.

À cette oc­ca­sion, ils avaient in­vi­té l’Ami­cale or­naise des portes dra­peaux de France, le Sou­ve­nir fran­çais de La Ferté-Ma­cé et de Domfront et la Fon­da­tion na­tio­nale des Com­bat­tants de moins de vingt ans de l’Orne.

80 per­sonnes s’étaient ins­crites à ce ren­dez-vous, mais une di­zaine d’entre eux n’ont pas pu ve­nir à cause du mau­vais temps.

Jean-Claude Guyet, pré­sident de l’ADAC a ac­cueilli l’as­sem­blée et a de­man­dé « une mi­nute de si­lence pour les an­ciens com­bat­tants de l’ADAC dis­pa­rus et pour les vic­times des at­ten­tats de Pa­ris. »

Puis il a don­né le ca­len­drier des ma­ni­fes­ta­tions de l’an­née, no­tam­ment les cé­ré­mo­nies des 8 mai et 11 no­vembre.

La pro­chaine réunion de l’ADAC au­ra lieu le sa­me­di 9 avril, à la salle com­mu­nale de Mé­nil-Gon­douin, pour le re­pas annuel. Jean-Claude Guyet y an­non­ce­ra la date du voyage et la des­ti­na­tion du voyage annuel.

Di­manche 17 jan­vier, Phi­lippe Jeanne, maire de Bazoches-au-Houlme, Ch­ris­tiane Gour­dal et Alix Dau­ger, ses ad­jointes, ont ac­cueilli les ha­bi­tants de la com­mune à la salle com­mu­nale, pour la tra­di­tion­nelle cé­ré­mo­nie des voeux.

Phi­lippe Jeanne a dé­bu­té en sou­li­gnant la vitalité dé­mo­gra­phique de la com­mune, avec 8 naissances l’an­née pas­sée, « au re­cen­se­ment de 1990, nous étions 328, en 2008, 439 et au 1er jan­vier 2015, 516 »

Il a évo­qué les évé­ne­ments dra­ma­tiques qui ont mar­qué 2015 et re­mer­cié les forces de gen­dar­me­rie et les ser­vices de se­cours, pour leur par­te­na­riat.

Une éco­no­mie lo­cale

Phi­lippe Jeanne a re­mer­cié les as­so­cia­tions com­mu­nales qui animent le vil­lage, et « la dou­zaine d’en­tre­prises ain­si que les ex­ploi­ta­tions agri­coles ou les ha­ras, qui contri­buent au dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique et à l’em­ploi. »

Ch­ris­tiane Gour­dal a fait le bi­lan de l’an­née pas­sée, no­tam­ment l’ar­ri­vée d’in­ter­net haut dé­bit, la ré­vi­sion du ré­seau Orange, l’em­bel­lis­se­ment de la com­mune et les journées du pa­tri­moine.

Alix Dau­ger a évo­qué les com­munes nou­velles. « Une ré­flexion et des simulations ont été me­nées au sein du con­seil mu­ni­ci­pal avec les com­munes voi­sines », Champ­ce­rie, Neu­vyau-Houlme, Mé­nil-Vin et Mé­nilHer­mei.

Elle a in­for­mé que « la dé­ci­sion de créer une com­mune nou­velle est ir­ré­vo­cable et donc dé­fi­ni­tive » et a ex­pli­qué que le con­seil mu­ni­ci­pal a re­fu­sé le re­grou­pe­ment avec les 18 com­munes de la Cdc du Val d’Orne, pour des rai­sons géo­gra­phiques, fis­cales, de perte de re­pré­sen­ta­ti­vi­té, « on pas­se­rait de 186 élus à 29 en 2020 », et de perte de lien social, « en rai­son du trans­fert de cer­taines tâches ef­fec­tuées par les élus, sur du per­son­nel re­cru­té. En­fin, il n’y avait au­cun pro­jet com­mun, seule­ment une ap­proche comp­table et fi­nan­cière. »

Alix Dau­ger a pré­ci­sé que « nous étu­dions un pro­jet avec les com­munes voi­sines ayant une ha­bi­tude de tra­vail en­semble et une uni­té de ter­ri­toire. Le pro­jet de com­mune nou­velle n’est pas aban­don­né, mais reste moins d’ac­tua­li­té en rai­son d’un autre su­jet à la fois in­dé­pen­dant, mais aus­si lié, ce­lui de l’adhé­sion à une Cdc. Il fal­lait prendre les su­jets dans l’ordre. »

« C’est l’Etat qui dé­cide »

Elle a rap­pe­lé que le pré­fet a re­fu­sé l’adhé­sion de la com­mune à la Cdc du Pays de Fa­laise. « Nous avons été in­ter­ro­gés, mais c’est l’Etat et les grands élus qui ont la main et dé­cident. »

La com­mune reste donc dans la Cdc du Val d’Orne, agran­die de 7 autres com­munes is­sues de l’ac­tuelle Cdc du Pays de Briouze.

Phi­lippe Jeanne a re­pris la pa­role pour an­non­cer les chan­tiers à ve­nir, la mise en place de la ré­forme ter­ri­to­riale, l’agran­dis­se­ment du lo­tis­se­ment, la ré­no­va­tion de la place, les tra­vaux du ci­me­tière et l’em­bel­lis­se­ment de la com­mune.

« Pour vous fa­ci­li­ter les dé­marches, nous avons dé­ci­dé d’ou­vrir le se­cré­ta­riat de mai­rie, un sa­me­di par mois, mais uni­que­ment sur ren­dez-vous. Ce­ci est ré­ser­vé à ceux qui ne peuvent ab­so­lu­ment pas ve­nir aux heures ha­bi­tuelles en se­maine », a conclu Phi­lippe Jeanne.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.