Co­opé­ra­tions ren­for­cées face au dé­fi­cit fi­nan­cier et au manque de mé­de­cin

Jeu­di, Claude Wet­ta, di­rec­teur du centre hos­pi­ta­lier Mo­nod et Yves Goas­doué, pré­sident du con­seil de sur­veillance ont pré­sen­té leurs voeux et pla­cé 2016 sous le signe de la co­opé­ra­tion.

L'Orne Combattante (SN) - - Entre Bocage et Suisse Normande - Lu­do­vic Le­moine

« 2016 se­ra une an­née char­nière. […] Notre éta­blis­se­ment en­core for­te­ment dé­fi­ci­taire doit op­ti­mi­ser son ac­ti­vi­té en sta­bi­li­sant les mé­de­cins spé­cia­listes sur les struc­tures où ils manquent » . Claude Wet­ta, di­rec­teur du centre hos­pi­ta­lier de Flers a, au cours de la tra­di­tion­nelle cé­ré­mo­nie des voeux, jeu­di der­nier, ap­pe­lé à « l’union, tant la no­tion d’un main­tien de cap est fon­da­men­tale » .

Face au dé­fi­cit struc­tu­rel de l’éta­blis­se­ment et à la pé­nu­rie de mé­de­cin à l’échelle du ter­ri­toire, les pro­jets de co­opé­ra­tion avec les autres éta­blis­se­ments de san­té, ini­tiés de­puis plu­sieurs mois, sont ap­pe­lés à se mul­ti­plier. « L’an­tenne de Flers pour l’hos­pi­ta­li­sa­tion à do­mi­cile a été ras­sem­blée avec celles gé­rées par le centre hos­pi­ta­lier de Vire » rap­pelle Claude Wet­ta. Une fé­dé­ra­tion Gas­tro/ Hé­pa­to/En­té­ro­lo­gie a éga­le­ment été créée entre les deux éta­blis­se­ments « pour per­mettre une meilleure or­ga­ni­sa­tion mé­di­cale du ter­ri­toire » . De­puis avril, trois éta­blis­se­ments pu­blics (l’hô­pi­tal de Flers, ce­lui de Vire et le Chic des An­daines) et trois struc­tures pri­vées (cli­nique StDo­mi­nique, cli­nique de Vire, SA bo­cage IRM/scan­ner) « se cô­toient » et se­lon le di­rec­teur « bien des dos­siers ont été dé­gros­sis » .

D’autres sec­teurs à re­grou­per

Des achats sont ain­si en par­tie re­grou­pés, et un ca­hier des charges pour le sys­tème d’in­for­ma­tion du fu­tur a été dé­fi­ni. « Nous pour­rons conti­nuer plus loin, en 2016, sur plu­sieurs sec­teurs (pneu­mo­lo­gie, car­dio­lo­gie, can­cé­ro­lo­gie, ad­dic­to­lo­gie, chi­rur­gie, fi­lière gé­ria­trique, psy­chia­trie » en­chaîne le di­rec­teur qui évoque éga­le­ment la mu­tua­li­sa­tion des moyens en ma­tière de bio­lo­gie et de res­tau­ra­tion. « La ra­re­té des fi­nan­ce­ments et plus en­core la ra­re­té des pra­ti­ciens si­gni­fient que les éta­blis­se­ments de san­té doivent col­la­bo­rer de ma­nière ef­fec­tive et ce­ci très au de­là des dé­cla- ra­tions d’in­ten­tion » pour­suit Yves Goas­doué, dé­pu­té-maire de Flers et pré­sident du con­seil de sur­veillance de l’hô­pi­tal.

IRM en at­tente d’un ap­pui fi­nan­cier

Un autre dos­sier de ras­sem­ble­ment de­vrait voir le jour sur le centre hos­pi­ta­lier de Flers : l’ins­tal­la­tion d’un se­cond IRM, cou­plé au scan­ner exis­tant à dé­pla­cer et l’ins­tal­la­tion de la ra­dio­lo­gie conven­tion­nelle. Ac­té, le pro­jet at­tend « un ap­pui fi­nan­cier par­tiel pour to­ta­le­ment se réa­li­ser » . Yves Goas­doué a rap­pe­lé l’im­por­tance du pro­jet qu’il a qua­li­fié de prio­ri­taire avant de s’en­ga­ger so­len­nel­le­ment : « C’est une né­ces­saire im­plan­ta­tion dès cette an­née, dans des condi­tions qui, je fe­rai tout pour que ce­ci se réa­lise, per­met­tront un re­grou­pe­ment ef­fi­cace et in­no­vant pour les pa­tients et les pra­ti­ciens » .

Des mé­de­cins pour l’hô­pi­tal et la cli­nique

L’élu a éga­le­ment évo­qué le pro­jet de mu­tua­li­sa­tion des moyens hu­mains des dif­fé­rents pla­teaux tech­niques. « C’est le seul moyen pour at­ti­rer de jeunes pra­ti­ciens. Dans cette op­tique, je réuni­rai dans les se­maines qui viennent la cli­nique Saint-Do­mi­nique et notre hô­pi­tal afin d’ap­pro­fon­dir les voies et les moyens […] qui per­met­tront à des pra­ti­ciens de tra­vailler dans les deux éta­blis­se­ments » .

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.