L’an I d’Athis-Val-de-Rouvre

La cé­ré­mo­nie des voeux s’est dé­rou­lée, sa­me­di 16 jan­vier en pré­sence de nom­breux in­vi­tés par­mi les­quels Alain Lange, maire d’Athis-Val-de-Rouvre, la com­mune nou­velle.

L'Orne Combattante (SN) - - Athis Et Son Pays -

2016, c’est l’an I de la com­mune nou­velle Athis- Val- deRouvre. C’est sous ce signe qu’a dé­bu­té la cé­ré­mo­nie des voeux de Claude Sal­liot, maire de­puis mars 2014.

Ce der­nier a rap­pe­lé les grands faits mar­quants de l’an­née 2015, mar­quée par de nom­breuses tra­gé­dies qui ont ôté la vie à 150 per­sonnes. « L’an­née 2015 res­te­ra dans les es­prits comme un chan­ge­ment pro­fond avec ce que l’on nomme par­fois une nou­velle guerre (…). Dans ces temps dif­fi­ciles et in­cer­tains, ou plus que ja­mais la ri­gueur guide notre ac­tion d’élus, la to­lé­rance notre com­por­te­ment. Ré­so­lu­ment op­ti­mistes, 8 maires et conseillers mu­ni­ci­paux soit 95 élus l’ont été dans une large ré­flexion conduite de­puis plus d’un an en dé­ci­dant de s’unir dans une dé­marche no­va­trice dite ’’com­mune nou­velle’’. »

Les ré­formes ini­tiées par l’État, d’en­ti­tés plus fortes à tous les ni­veaux sont en route de­puis plu­sieurs mois, à dif­fé­rents ni­veaux. De­puis le 1er jan­vier, la ré­gion Nor­man­die est sur les rails avec 3,3 mil­lions d’ha­bi­tants. L’Orne ne pè­se­ra ce­pen­dant que pour 9 % en terme de po­pu­la­tion, il fau­dra donc plus que ja­mais faire sa­voir que l’Orne a des ri­chesses et du ta­lent. Claude Sal­liot a pour­sui­vi en évo­quant la nou­velle carte de la CdC au 1er jan­vier 2017 qui va s’ou­vrir avec une ag­glo­mé­ra­tion de quelque 55 000 ha­bi­tants.

Un vil­lage de ca­rac­tère

De­puis le prin­temps der­nier le con­seil dé­par­te­men­tal de l’Orne est pas­sé de 40 can­tons à 21.

« Com­ment oser croire que de­main les com­munes de quelques cen­taines d’ha­bi­tants, voire moins pour cer­taines, ré­sis­te­ront dans un iso­le­ment voué à une mort lente in­évi­table. L’es­prit d’union, d’équipe, de mu­tua­li­sa­tion des moyens, d’une dy­na­mique de pro­jets doit être le fil conduc­teur de notre ac­tion fu­ture dans des ter­ri­toires plus vastes certes, mais où les pro­blé­ma­tiques et aus­si les so­lu­tions sont iden­tiques. S’as­so­cier, se re­grou­per, tra­vailler en­semble n’est pas sy­no­nyme d’aban­don de nos par­ti­cu­la­ri­tés, de nos dif­fé­rences, de ce qui a for­gé ce que l’on ap­pelle sou­vent l’iden­ti­té des com­munes. Ain­si, les tra­vaux que nous pour­rons en­ga­ger dans les meilleures condi­tions tech­niques et fi­nan­cières contri­bue­ront à fa­vo­ri­ser le tra­vail que nos en­tre­prises ré­clament. »

Le maire a an­non­cé des tra­vaux pro­gram­més au sein de la com­mune : ré­fec­tion de la toi­ture de l’église et l’amé­na­ge­ment du bourg en 2017 qu’il faut in­clure dans le bud­get d’Athis-Val-de-Rouvre.

2016 se­ra aus­si mar­quée au prin­temps par les tra­vaux de trans­fert des eaux usées vers Athis, pro­jet ins­truit et fi­nan­cé par la CdC du Bo­cage d’Athis. La vie de la com­mune c’est aus­si celle de ses as­so­cia­tions et leur dy­na­misme au tra­vers leurs ac­ti­vi­tés. 2015, a of­fert une riche pa­lette d’évé­ne­ments dif­fé­rents per­met­tant de va­lo­ri­ser les atouts d’un ’’pe­tit vil­lage de ca­rac­tère’’.

Claude Sal­liot a conclu en rap­pe­lant les nom­breuses ac­ti­vi­tés qui se sont dé­rou­lées au sein de la com­mune tels que le fes­ti­val coun­try, la fête his­to­rique avec 130 fi­gu­rants dans les rues, le cha­pitre des Gouste Bour­de­lots, la fête de la créa­tion à l’au­tomne, sans ou­blier l’as­so­cia­tion des pa­rents d’élèves.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.