Ré­forme du col­lège: profs mé­con­tents

L'Orne Combattante (SN) - - La Une - Con­tact, col­lège Du­mont d’Ur­ville : re­forme2016@ orange.fr M.T.

Dans une lettre, en­sei­gnants et pa­rents d’élèves du col­lège Du­mont d’Ur­ville de Con­dé-surNoi­reau s’élèvent contre la ré­forme avec no­tam­ment la sup­pres­sion des classes bi­langues.

« On en a vu des ré­formes pas­sées mais celle-là… » Dans les pa­roles de Claude Ches­nel, pro­fes­seur de tech­no­lo­gie au col­lège Du­mont d’Ur­ville, c’est l’exas­pé­ra­tion.

Mar­di 26 jan­vier, les syn­di­cats ont ap­pe­lé les en­sei­gnants du se­cond de­gré à faire grève contre la ré­forme du col­lège.

Adop­tée en avril 2015, la ré­forme du col­lège est ap­pli­cable à la ren­trée 2016.

Dans une lettre ou­verte aux pa­rents d’élèves du col­lège Du­mont d’Ur­ville de Con­dé­sur-Noi­reau, per­son­nels en­sei­gnants et re­pré­sen­tants des pa­rents d’élèves élus au con­seil d’ad­mi­nis­tra­tion ont échan­gé sur la ré­forme.

Moins d’heures de cours

« La ré­forme met en place des en­sei­gne­ments pra­tiques in­ter­dis­ci­pli­naires (EPI) et de l’ac­com­pa­gne­ment per­son­na­li­sé (AP). Ces EPI et ces AP se­ront pris sur le temps des en­sei­gne­ments dis­ci­pli­naires : ain­si si un élève de 5e a un EPI d’1 heure en ma­thé­ma­tiques, il n’au­ra plus 4 h 30 de ma­thé­ma­tiques mais 3 h 30. Le pro­gramme de­vra être fait avec une heure de ma­thé­ma­tiques en moins par se­maine. Ce­ci est va­lable pour toutes les dis­ci­plines », ex­plique Do­mi­nique Val Zien­ta, pro­fes­seur de fran­çais.

Les en­sei­gnants ont fait le cal­cul. Les élèves vont pas­ser de 31 h à 26 h par se­maine de cours.

« Les éta­blis­se­ments or­ga­ni­se­ront, se­lon leurs moyens, les conte­nus, la ré­par­ti­tion et les ho­raires d’en­sei­gne­ments. Ain­si, un col­lé­gien pour­ra avoir une heure de plus en ma­thé­ma­tiques en 5e et une heure de fran­çais en moins dans un col­lège ou le contraire dans un autre col­lège. Que se pas­se­ra-t-il alors si un col­lé­gien change de col­lège ? Com­ment rat­tra­pe­ra-t- il ce­la ? », ajoute Pas­cal An­dré, pro­fes­seur de ma­thé­ma­tiques.

Par­mi les points de désac­cord : la sup­pres­sion des classes bi­langues. « C’est une aber­ra­tion. Il n’y a rien de co­hé­rent. Cette ré­forme est in­juste pour nos élèves, pour vos en­fants, pour leur ave­nir. C’est un re­tour dans les an­nées 70. »

Claude Ches­nel, Do­mi­nique Val Zien­ta, Lae­ti­tia Bé­chet et Pas­cal An­dré sont en­sei­gnants au col­lège Du­mont d’Ur­ville de Con­dé-sur-Noi­reau.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.