Il coupe son bra­ce­let élec­tro­nique pour par­tir en va­cances

L'Orne Combattante (SN) - - Entre Bocage et Suisse Normande -

Un Fer­tois de 45 ans, pla­cé sous bra­ce­let élec­tro­nique de­puis le 2 fé­vrier 2015, a cou­pé son bra­ce­let pour se rendre en va­cances.

Le 18 avril 2015, la jus­tice s’en rend compte. L’homme, re­trou­vé le 23 avril est pla­cé en garde à vue. Au­di­tion­né, il re­con­naît les faits et se jus­ti­fie en dé­cla­rant qu’il n’était pas sa­tis­fait des ré­ponses de sa conseillère en pro­ba­tion, ce qui au­rait mo­ti­vé son geste. Il pré­cise qu’il a cou­pé le bra­ce­let avec un cou­teau avant de le je­ter dans une pou­belle.

Lors de l’au­dience, la pré­si­dente du tri­bu­nal lui fait re­mar­quer qu’il en a pro­fi­té pour par­tir en va­cances. Le mis en cause s’était, en ef­fet, tout de suite ren­du en Ven­dée, à Chartres et à Mayenne. Des sou­cis sur son sui­vi ju­di­ciaire étaient dé­jà iden­ti­fiés avant cette es­ca­pade. Il était éga­le­ment pour­sui­vi pour faux et usage de faux pour un bul­le­tin de san­té fal­si­fié qu’il avait fait par­ve­nir Ser­vice Pé­ni­ten­tiaire d’In­ser­tion et de Pro­ba­tion.

Pour le par­quet, l’in­té­res­sé ne sup­por­tait pas la frus­tra­tion. Elle rap­pelle que ses plages de sor­ties n’étaient pas ré­duites et qu’il a, du­rant les cinq jours d’éva­sion, chan­gé quatre fois de carte SIM afin de ne pas être re­trou­vé. Elle ajoute qu’il a re­con­nu pen­dant son au­di­tion l’émis­sion de plu­sieurs chèques sans pro­vi­sion du­rant sa ca­vale. Il a, no­tam­ment, ré­glé des notes dans des hô­tels par ce moyen frau­du­leux.

Une peine de 8 mois d’em­pri­son­ne­ment avec sur­sis avec obli­ga­tion de tra­vail est re­quise.

Me Gi­net- Gi­nis­ty, pour la dé­fense, met en avant que son client ne nie pas ses res­pon­sa­bi­li­tés et qu’il as­sume les faits et pré­cise qu’il a mis en place des dé­marches de ré­in­ser­tion pro­fes­sion­nelle de­puis qu’il a été li­bé­ré de pri­son.

Dé­cla­ré cou­pable, le mis en cause écope d’une peine de 10 mois d’em­pri­son­ne­ment avec sur­sis avec obli­ga­tion d’ef­fec­tuer un Tra­vail d’in­té­rêt gé­né­ral de 200 heures dans un dé­lai de 18 mois, as­sor­tie d’une obli­ga­tion de tra­vail.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.