Une col­la­bo­ra­tion sa­tis­fai­sante et se­reine

L’as­sem­blée gé­né­rale de la Gaule Tin­che­brayenne, pre­mière as­so­cia­tion com­mu­nale en terme d’adhé­rents s’est dé­rou­lée di­manche 24 jan­vier à l’an­cienne mai­rie.

L'Orne Combattante (SN) - - Tinchebray Et Son Pays -

Leur nombre, en par­ti­cu­lier les femmes est en hausse et ce mal­gré les mois de fer­me­ture du plan d’eau en rai­son des tra­vaux réa­li­sés sur ce­lui-ci. L’as­so­cia­tion tin­che­brayenne se dis­tingue éga­le­ment avec ses jeunes adhé­rents. L’école de pêche est la­bel­li­sée, le ma­té­riel uti­li­sé est fi­nan­cé par la fé­dé­ra­tion dé­par­te­men­tale.

Le pré­sident, Pa­trice Gau­tier, a rap­pe­lé les grands évé­ne­ments de l’an­née écou­lée, avec l’as­sem­blée gé­né­rale des 37 AAPPMA de l’Orne à Tin­che­bray le 11 avril 2015. Cette ren­contre avait été l’oc­ca­sion de mé­dailler Jacques Bon­net (47 ans), Yves Lu­cas (39 ans) et Claude Viel (37 ans) pour leurs an­nées de bé­né­vo­lat. Sé­bas­tien Quen­tin avait lui été ré­com­pen­sé pour ses res­pon­sa­bi­li­tés à l’école de pêche. Ab­sent ce jour-là, Pierre Le­coq a re­çu sa dé­co­ra­tion ce 24 jan­vier pour 28 an­nées de ser­vices.

Éclo­se­rie

mer­cre­dis, sa­me­dis, di­manches et jours fé­riés du 4 mai au 10 juillet in­clus (sauf les 11 et 12 juin, en rai­son du concours de la fête de la pêche). Ou­ver­ture de 8 h à 19 h, tous les jours du 10 juillet au 28 août in­clus et 8 h - 18 h les mer­cre­dis sa­me­dis et di­manches du 31 août au 30 oc­tobre in­clus. Ce plan d’eau mu­ni­ci­pal étant du do­maine pri­vé, il est né­ces­saire d’être dé­ten­teur d’une carte plan d’eau jour­née ou de la carte so­cié­taire de la Gaule Tin­che­brayenne.

Adhé­rents en hausse

Le nombre d’adhé­rents est pas­sé de 252 en 2014, à 283 en 2015, le pré­sident est sa­tis­fait de consta­ter que le nombre de femmes adhé­rentes a tri­plé en 2 ans (2 en 2013 et 6 en 2015). Le nombre de mi­neurs est pas­sé de 27 à 33. De plus en plus de ri­ve­rains, mais aus­si de pê­cheurs ex­té­rieurs ont pu être en­re­gis­trés en 2015. Jean-Paul Do­ron, pré­sident dé­par­te­men­tal et vice pré­sident na­tio­nal a rap­pe­lé que « la pro­gres­sion glo­bale du nombre de pê­cheurs ici rap­pelle le dy­na­misme de l’as­so­cia­tion. C’est un loi­sir qui porte un nombre de va­leurs hu­maines et en­vi­ron­ne­men­tales » . Il est éga­le­ment à no­ter la grande qua­li­té des cours d’eau de ce Bo­cage qui in­vite les pê­cheurs d’ailleurs à y ve­nir.

Ta­rifs

comme re­de­vance aux agences de l’eau. Jean-Paul Do­ron a ex­pli­qué l’aug­men­ta­tion de la carte « cette re­de­vance né­ces­saire per­met les ac­tions et fi­nan­ce­ments pu­blics pour l’en­tre­tien et la res­tau­ra­tion éco­lo­gique. Un tiers de cette re­de­vance per­met de fi­nan­cer la qua­li­té de l’eau. C’est un tra­vail main dans la main avec les gar­des­pêche qui sont les sen­ti­nelles des ri­vières »

Les carpes sont une es­pèce re­cher­chée, me­na­cée de tra­fic, c’est un pois­son tro­phée. Sa re­vente est in­ter­dite, les carpes pê­chées doivent être re­mises à l’eau. À l’au­tomne, les membres dont vi­dé un étang dont le pro­prié­taire leur a of­fert le conte­nu. « Nous avons ré­cu­pé­ré 50 kg de carpes, que nous avons lâ­chées dans le plan d’eau, nous te­nions à re­mer­cier le do­na­teur pour cette ini­tia­tive »

« Marre »

ob­jec­tifs ne sont pas at­teints en 2021, nous paie­rons tous pour re­con­qué­rir la bio­di­ver­si­té. Le tran­sit sé­di­men­taire est im­pé­ra­tif si l’on veut évi­ter les inon­da­tions. Avoir des droits, c’est bien, mais il faut res­pec­ter ses de­voirs. Une charte avait été mise en place pour la pé­riode 2006, 2012, mal­heu­reu­se­ment un mo­ra­toire a été mis en place, la si­tua­tion de­vient in­sou­te­nable » . Le vice-pré­sident na­tio­nal a adres­sé un cour­rier à la mi­nistre de l’éco­lo­gie « elle est en contra­dic­tion et se sou­met au dic­tat des pro­prié­taires de mou­lins »

Belle ac­tion

Le maire Jé­rôme Nu­ry a fé­li­ci­té les bé­né­voles « c’est une sa­tis­fac­tion de la com­mune de voir cette belle or­ga­ni­sa­tion au­tour de Pa­trice Gau­tier, pour cette belle suc­ces­sion d’une gé­né­ra­tion à l’autre, on ima­gine le tra­vail quo­ti­dien.» L’édile a éga­le­ment fé­li­ci­té l’as­so­cia­tion pour son « en­ga­ge­ment au­près des plus jeunes, en leur in­cul­quant des va­leurs telles que le res­pect, le si­lence ou la pa­tience, un lien avec la vie, de belles va­leurs à trans­mettre en op­po­si­tion au bruit vir­tuel » .

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.