Le maire tou­ché… mais pas cou­lé

L'Orne Combattante (SN) - - Suisse Normande -

Guy Le­riche, pré­sident de l’as­so­cia­tion, a pris la pa­role, rap­pe­lant les di­verses sor­ties ef­fec­tuées. D’un point de vue fi­nan­cier, les comptes sont équi­li­brés, les fi­nances sont saines. Pour ce qui est du rap­port mo­ral, l’as­so­cia­tion compte 35 adhé­rents et 18 mu­si­ciens en for­ma­tion et, pour la plu­part, confir­més. Tous ont entre 8 et 64 ans.

La mu­sique pour tous

Tous les mu­si­ciens paient une adhé­sion à l’an­née et dis­posent du coup d’une école de mu­sique ou­verte toute l’an­née pro­po­sant une for­ma­tion avec quatre in­ter­ve­nants ex­té­rieurs. Les cours ont lieu le sa­me­di ma­tin et le mer­cre­di après-mi­di en fonc­tion des dis­po­ni­bi­li­tés des mu­si­ciens. L’adhé­sion des mu­si­ciens couvre les cours, les vê­te­ments (le sym­bole de la Fan­fare) et l’ins­tru- ment de mu­sique.

« Le but pre­mier de l’as­so­cia­tion est de per­mettre à tout le monde de faire de la mu­sique à pas cher » , a rap­pe­lé le pré­sident.

Une in­vi­ta­tion

En 2016, la fan­fare SaintJacques par­ti­ci­pe­ra à la fête de la mu­sique à Ces­ny-Bois-Hal­bout. Le pré­sident et les membres du bu­reau sou­hai­te­raient ras­sem­bler les mu­si­ciens à cette oc­ca­sion. Le bu­reau est in­chan­gé et com­po­sé de Laurent Fou­rey, vice-pré­sident ; Roxane Pau­goy, se­cré­taire et Da­niel An­toine, tré­so­rier.

Il a fait part de ses bons voeux et de son aga­ce­ment. Di­manche 31 jan­vier, Théo­phile Le­cerf, le maire don­nay­sien, avaient convié ses ad­mi­nis­trés à la salle des fêtes com­mu­nale. Après avoir sou­hai­té la bien­ve­nue aux nou­veaux ha­bi­tants - qui amène la com­mune à 253 ha­bi­tants - Théo­phile Le­cerf a dres­sé le bi­lan de l’an­née écou­lée.

Une dé­non­cia­tion ca­lom­nieuse

« Notre grand pro­jet de 2015 a été contra­rié » , a-t-il rap­pe­lé. « La mise en place de 12 par­celles construc­tibles a été ba­fouée suite à une dé­non­cia­tion ca­lom­nieuse. Un contrôle bud­gé­taire sur ce pro­jet a été pro­vo­qué du fait d’in­di­vi­dus mal­fai­sants qui ont ju­gé bon de mettre à mal ce pro­jet de lo­tis­se­ment. »

L’élu s’est dit « très af­fec­té, très bles­sé » .

« J’ai eu quelques mo­ments de doutes et je suis tou­jours aga­cé mais fi­na­le­ment j’ai su ti­rer pro­fit de cette idio­tie. Je di­rais que ce contrôle a été bé­né­fique pour nous puis­qu’à l’is­sue des dif­fé­rents contrôles et au­dits, il s’est avé­ré que les comptes ont été ras­su­rants et, qu’au bout du compte, la chambre ré­gio­nale des comptes a don­né rai­son à la com­mune. Nous en res­sor­tons plus forts. »

Le pro­jet re­tar­dé

Si le pro­jet a été re­tar­dé avec cette his­toire, il ver­ra le jour, « n’en dé­plaise à cer­tains » , a spé­ci­fié le maire avant de conti­nuer sur d’autres su­jets plus lé­gers mais qui n’en de­meurent pas moins im­por­tants.

Il a donc rap­pe­lé l’amé­na­ge­ment des zones 30 mis en place pour ga­ran­tir la sé­cu­ri­té des en­fants et des ri­ve­rains. « Nous sa­vons bien qu’il y a en­core des mo­di­fi­ca­tions à ap­por­ter, nous y tra­vaillons. »

Le maire a sou­li­gné l’in­ves­tis­se­ment et le dy­na­misme de son con­seil mu­ni­ci­pal avec « leurs nom­breuses idées ap­por­tées et leur sa­voir- faire in­gé­nieux » , il pense no­tam­ment à la créa­tion du pou­lailler col­lec­tif.

Il a re­mer­cié les as­so­cia­tions « très dy­na­miques » comme le roller ho­ckey et le foot en salle, l’as­so­cia­tion de kung-fu ou en­core Fré­die la vie au Ni­ger qui mènent de « fortes ac­tions sur la com­mune et même au ni­veau du dé­par­te­ment » , le co­mi­té des fêtes qui est ac­tuel­le­ment en som­meil et bien en­ten­du la mi­cro­crèche qui af­fiche com­plet de­puis des an­nées, « signe de son suc­cès » . Théo­phile Le­cerf est re­ve­nu éga­le­ment sur le syn­di­cat sco­laire ( Es­son- Com­bray- Don­nay) qui fonc­tionne « très bien aus­si » , pas­sant d’une classe en 2010 à cinq ac­tuel­le­ment. « Il se­ra né­ces­saire d’em­bau­cher un sa­la­rié pour as­su­rer l’en­tre­tien » , a-t-il ex­pli­qué avant de re­mer­cier Ju­lien, à l’ori­gine du bul­le­tin mu­ni­ci­pal.

Pour cette nou­velle an­née, le con­seil mu­ni­ci­pal pré­voit la fin d’amé­na­ge­ment du bourg, l’en­tre­tien des bâ­ti­ments com­mu­naux et es­père pou­voir créer un es­pace d’ac­ti­vi­tés pour les en­fants de la com­mune, un en­droit où jouer au bal­lon, avec d’autres en­fants en toute sé­cu­ri­té et la mise en place des par­celles construc­tibles.

Concer­nant les dis­po­si­tions à en­vi­sa­ger pour les nou­velles com­munes, le maire se donne le temps de la ré­flexion et n’a pas d’avis sur le su­jet pour le mo­ment.

Les 70 convives pré­sents se sont en­suite ren­dus à table pour dé­gus­ter la ga­lette des Rois.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.