Des ré­fu­giés sy­riens ins­tal­lés à Sainte-Ho­no­rine-la-Char­donne

Une fa­mille de ré­fu­giés Sy­riens vient d’ar­ri­ver dans le canton d’Athis. Elle est hé­ber­gée avec le sou­tien de l’as­so­cia­tion aide au Tiers-monde 61, créée en 1975 (1).

L'Orne Combattante (SN) - - Bocage Suisse Normande Entre Et - Guy Val­lée L’as­so­cia­tion aide au Tiers­monde 61 fonc­tionne par un en­ga­ge­ment fi­nan­cier per­son­nel men­suel qui est in­té­gra­le­ment uti­li­sé à l’ac­cueil. Pour les per­sonnes qui veulent l’ai­der par un don : chèque à adres­ser à ATM, 3, rue du Ma­noir, 61430 Sainte

La tem­pête Ro­si­cka qui a sé­vit en dé­but de se­maine n’a pas fait d’im­por­tants dé­gâts dans la ré­gion. Plu­sieurs po­teaux té­lé­pho­niques et des branches ont mal­gré tout rom­pu sous les rafales de vent qui ont at­teint dans le pays de Flers et ce­lui de Con­dé-sur-Noi­reau jus­qu’à 110 km/h. Après une vi­gi­lance orange, mar­di aux vents vio­lents, c’est la neige qui a pris le re­lais en mi­lieu de jour­née. Mer­cre­di, les tem­pé­ra­tures proches de 0°C et le gré­sil ont pra­fois ren­du les chaus­sées glis­santes.

Mais do­ré­na­vant, c’est vers les cours d’eau que la vi­gi­lance se porte. En rai­son des pré­ci­pi­ta­tions de ces der­niers jours et de forts co­ef­fi­cients de ma­rées, le ni­veau des cours d’eau a for­te­ment pro­gres­sé. Le fleuve l’Orne a ain­si été pla­cé en vi­gi­lance jaune. Dans le dé­par­te­ment de l’Orne, plu­sieurs cours d’eau ont dé­bor­dé pro­vo­quant les dé­via­tions de plu­sieurs dé­par­te­men­tales, comme à la D801 à Ca­li­gny

La fin de se­maine de­vrait être moins agi­tée, mais les pré­ci­pi­ta­tions tou­jours pré­sentes. Le vent ne de­vrait pas dé­pas­ser les 50km/h. Quelques flo­cons de neige pour­raient ap­pa­raître sur l’est de l’Orne dans la nuit de jeu­di à ven­dre­di.

Une fa­mille de trois per­sonnes, un couple sexa­gé­naire et leur fille tren­te­naire (ac­tuel­le­ment en­ceinte), est ac­cueillie de­puis quelques jours dans une mai­son mise à dis­po­si­tion par un pro­prié­taire à Sainte-Ho­no­ri­ne­la-Char­donne. C’est l’as­so­cia­tion aide au Tiers-monde 61, ba­sée à Sainte-Ho­no­rine-la-Char­donne, et pré­si­dée par Fabienne Se­naux, qui est à l’ori­gine de l’ac­cueil de ces ré­fu­giés dans le sec­teur. Ce­la fait suite aux nom­breuses réunions mises sur pied de­puis la fin de l’an­née 2015 en ré­ponse à l’ap­pel de la pré­si­dence de la ré­pu­blique.

En ce dé­but d’an­née 2016, cinq villes de l’Orne ac­cueillent des fa­milles sy­riennes : Flers, Alen­çon, Ar­gen­tan, Mor­ta­gneau-Perche et L’Aigle.

Pas de re­tour au pays

Dès le dé­but aide au Tiers­monde s’est en­ga­gée au­près de la pa­roisse Saint-Vi­gor qui re­layait l’ap­pel du Pape Fran­çois et d’une pe­tite com­mune in­té­res­sée pour ac­cueillir des ré­fu­giés sy­riens. Mal­gré l’af­flux des ré­fu­giés sy­riens, ce­la n’a pas été simple, car les dé­marches se sont com­pli­quées au fil des se­maines au­près du mi­nis­tère de l’In­té­rieur qui dé­cide de l’en­droit de l’hébergement des ré­fu­giés. Après la ren­contre avec le Pré­fet de l’Orne, fin dé­cembre, aide au Tiers-monde a pos­tu­lé au­près de la Ville de Ca­lais où les ré­fu­giés s’en­tassent. Là en­core, ce­la n’a pas abou­ti.

C’est fi­na­le­ment avec le concours d’une as­so­cia­tion na­tio­nale qui s’em­ploie à ex­fil­trer des per­sonnes en dan­ger dans leur pays d’ori­gine, que Fabienne Se­naux et ses amis ont pu ac­cueillir cette fa­mille de ré­fu­giés po­li­tiques qui est ar­ri­vée en France en pas­sant par le Li­ban où elle a ob­te­nu pas­se­ports et vi­sas. Aide au Tiers monde 61 prend en charge le loyer, la nour­ri­ture, les dé­marches ad­mi­nis­tra­tives et l’ap­pren­tis­sage du fran­çais.

« Le dé­blo­cage de la si­tua­tion s’est fait en trois se­maines. Cette fa­mille est ar­ri­vée à Pa­ris le 23 jan­vier et chez nous en fin de se­maine sui­vante. Le sta­tut de ré­fu­gié po­li­tique ex­clut le re­tour au pays !, s’ex­clame Fabienne Se­naux, pré­si­dente d’aide au Tiers-monde 61. Au­jourd’hui, nos ef­forts se pour­suivent pour ac­cueillir les père et ses deux fillettes. »

Pour l’heure, l’ac­cueil est pré­vu pour six mois re­nou­ve­lable une fois.

L’as­so­cia­tion s’est en­ga­gée à ac­com­pa­gner ces ré­fu­giés pour s’en sor­tir dans les meilleures condi­tions pos­sibles.

« Notre pro­jet est de les ac­com­pa­gner sur le che­min de l’au­to­no­mie en les ai­dant dans les dé­marches ad­mi­nis­tra­tives, en leur ap­pre­nant le fran­çais et en leur fai­sant dé­cou­vrir les codes de notre so­cié­té. Quand ils maî­tri­se­ront la langue, nous les ac­com­pa­gne­rons dans une dé­marche vers l’em­ploi. Ils sont de­man­deurs en ma­tière d’ap­pren­tis­sage du fran­çais » dé­clare Fabienne Se­naux.

Grande so­li­da­ri­té

Les adhé­rents d’Aide au Tiers­monde font preuve d’une très grande so­li­da­ri­té pour faire fonc­tion­ner l’as­so­cia­tion mais il est tou­jours pos­sible d’ap­por­ter de l’aide, sur­tout fi­nan­ciè­re­ment, no­tam­ment pour le loyer de la mai­son. Voir les co­or­don­nées ci-des­sous.

( 1) : l’as­so­cia­tion aide au Tiers- monde a été créée en 1975 par Fabienne Se­naux et son ma­ri Phi­lippe. D’abord ba­sée en ré­gion pa­ri­sienne où le couple ré­si­dait, elle est au­jourd’hui ins­tal­lée à Sainte-Ho­no­rine-la-Char­donne de­puis l’ar­ri­vée de la fa­mille Se­naux en Nor­man­die. Les pre­mières ac­tions ont consis­té à ai­der un centre nu­tri­tion­nel en Afrique avec l’en­voi de mé­di­ca­ments et de doses de vac­cins. En 1978, ATM s’est en­ga­gée au­près des boat people viet­na­miens à Pa­ris. Dans la ré­gion, elle s’est fait connaître en 1999 avec l’ac­cueil de cinq fa­milles de ré­fu­giés ko­so­vars à Athis. L’aide à ces der­niers a du­ré 8 ans. En de­hors de l’ac­cueil, il y avait eu l’ex­pé­di­tion de ma­té­riel col­lec­té au­près de la po­pu­la­tion du canton d’Athis et des par­rai­nages d’en­fants pour leur sco­la­ri­té. Au­jourd’hui, deux fa­milles sont re­par­ties vivre au Ko­so­vo, deux sont ins­tal­lées dans l’est de la France, proche de leur fa­mille en Al­le­magne, et une en Gran­deB­re­tagne.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.